usk

JE FAIS PARTIE DES URBAN SKETCHERS,! C'est quoi???

Urban Sketchers (USk) est une organisation à but non lucratif qui met en avant la valeur artistique, narrative et pédagogique du dessin « in situ », qui en fait la promotion et crée des liens entre croqueurs dans le monde entier, qu'ils soient chez eux ou en voyage.

Les sketchers français partagent leurs dessins sur ce blog et/ou sur le
groupe Flickr USK France. Vous pouvez contacter Urban Sketchers France en écrivant à cette adresse : urbansketchers.france@gmail.com. Visitez aussi le blog principal urban sketchers.org
.

Le Manifeste Urban Sketcher. 1.Nous dessinons in situ, en intérieur ou en extérieur et croquons sur le vif. 2. Nos dessins sont les témoins de notre quotidien et de nos voyages.3. Nos dessins représentent des archives de lieux et d'instants.4. Nous sommes fidèles aux scènes que nous voyons. 5. Nous utilisons tous types de techniques et apprécions la diversité de nos styles. 6. Nous nous soutenons, aidons, et encourageons les uns les autres et dessinons en groupe. 7. Nous partageons nos dessins en ligne. 8. Nous montrons le monde de dessin en dessin.

A partir de septembre 2015. vous pouvez retrouver mes carnets de voyages en dessin et en photos sur un nouveau blog de Blogspot . Pour l'instant un seul voyage, mais il va grossir très vite, car j'en ai "un paquet sous la botte!" A très vite.
http://carnetsdevoyagesdelavagabonde.blogspot.com











jeudi 24 juillet 2014

ROCAMADOUR - le carnet terminé!

Du 30/06 au 04/07/2014 j'ai participé au stage Randocroquis avec Bruno Molière à Rocamadour.

Rocamadour, ça ne me disait rien de particulier sinon que je pensais vaguement que le village est situé sur une sort de piton rocheux... et avec un nom pareil je me disais ... c'était sûrement Rockn'roll, Roca.... alors j'y suis allée pour mener ma petite enquête... et je n 'ai pas été déçue! 

Je vous livre ici tous mes dessins du carnet pendant ces 5 jours.



Premier jour, allez tout de suite dans le grand bain. Une vue panoramique de Rocamadour à la hauteur du château.  Voyez plutôt... Château, sanctuaire, village en bas.
Sanctuaire... ça commence bien, me dis-je.
 Un peu d'histoire! Rocamadour doit son nom à Amadour, un ermite dont on retrouve le corps bien conservé en 1166. A la suite de ça, 126 miracles se produisent... Saint Amadour est né et avec lui, le pèlerinage de Rocamadour ... (pour le rock, je suis un peu mal barrée)




Sur le parking du restaurant du château, une magnifique Ford T est garée. Petite rencontre amicale d'amoureux de vieilles caisses... On dessine la Ford et quelques détails. Gentiment rétro.




En fin d'après midi, la petite porte bleue donne envie de faire chanter la couleur...



Mardi matin, un tour à l'Hospitalet, où la veille maison lotoise très typique avec son toit très pentu,  semble nous attendre dans son écrin de verdure. Je la rends hivernale par mon choix de couleurs, mais je ne regrette rien, na! J'ai envie d'encres en ce moment.




Les 2 copines à la terrasse du café et juste à côté le marché de Martel, j'ai un peu mixé les sujets et cherché des indices sur Rock ou pas?? (bien jovial le moine!)

Mercredi, la pluie s'invite et nous arrête dans notre bel élan du paysage de bocage. Alors on se réfugie dans l'église de Martel où les sujets ne manquent pas. Une superbe sculpture d'un Christ au calvaire m'inspire particulièrement. (Not at all !Rockn'roll)


Le soleil revient après le repas et nous pouvons nous installer confortablement à l'ombre, place du Four Bas, pour croquer la rue qui descend tout près de l'église... charmant.


Chaque soir, nous mangeons au Restaurant du Château, ambiance très rétro, vieille France... au menu, on aura toujours une entrée, un plat avec légumes, fromage et dessert. C'est  bon, les spécialités régionales.... confit de canard, foie gras.....  on ne peut pas résister, les kilos s'installent.  (Faire régime au retour)

Et puis, le pianiste accompagne gracieusement nos assiettes avec un récital fourni de chansons françaises, un peu de classique, quelques morceaux Jazzy ... je cherche le rock, mais à part " la groupie du pianiste",  ça l'fait pas.
 Frédéric a le look attitré du Chopin de  Rocamadour! Un petit dessin à l'encre de chine un soir, brosse l'ambiance générale... on vit une époque formidable, non?



Jeudi, on part pour  Rignac. Vieilles maisons, petit village typique et charmant dans son écrin de verdure, un peu d'aquarelle (pas convaincante)  voila le programme.






Et on dessine réciproquement nos profils... marrant! les "têtes de Rignac".



Vendredi, notre dernier jour nous promène dans le village bas de Rocamadour.
Sur la place Hugon, nous dessinons la rue qui descend et j'intègre une sculpture baroque et délirante en fer torturé dans mon dessin pour le rendre plus  Rock!!!! J'ai repéré cet élément bizarre dans une expo du village.


Après un orage brusque qui nous trempe jusqu'aux os, on part manger en courant. Juste avant, dessin de cette tour que j'ai intégré sur un papier aux empreintes de feuilles, préparé à  l'avance...


Pour conclure, Bruno nous amène sur le chemin de ronde où le panorama du village se dévoile,  une rue étroite serpente et monte, monte, monte.... dessin aux feutres noirs, de plusieurs épaisseurs et fondu au pinceau à réserve d'eau.


 Demain, c'est la fête au village et il y a des petits fanions un peu partout.... Mais on n'a pas pris l'ascenseur, ni remonté le chemin du calvaire sur les genoux!!!

Enfin pour conclure,  ROCAMADOUR, pas très rockn'roll, plutôt Catho-city,  mais charmant à dessiner et super ambiance avec le groupe et Bruno.


Là, c'est le jour où 4 filles se sont habillées en bleu, allez savoir pourquoi. !


mardi 22 juillet 2014

Une semaine à Angoulême après Rocamadour 07/2014

5/07/2014 . J'ai attaqué un nouveau carnet...
Après une semaine de dessin à Rocamadour avec 4 filles et un gars, sous la houlette de Bruno Molière,(je posterai un article bientôt) je me rends chez mon fils à Angoulême pour une semaine. Je vais revoir la famille dont la petite Zoé, qui va bientôt fêter ses 5 ans, et oui!!! ça pousse.

On a visité, randonné, partagé, discuté... et j'ai même aidé à "gratter" la peinture de la rambarde pour gagner un peu de temps à Aurélien! Pff!! un grand moment! J'ai fait ce que j'ai pu! Bref!

Revoici en scène notre jolie  Zoé, toute blondinette qui a un peu perdu ses "anglaises" et  gagné une coupe au carré (comme Mamithé - c'est comme ça qu'elle m'appelle). Un après midi au petit square près de chez eux, l'occasion de croquer les deux copines et l'église Saint Cybard juste à côté.



Mardi 8/7,  Dignac. On devait rejoindre un groupe de marcheurs qu'on n'a jamais trouvé... J'ai fait quelques petites collectes de trésors de randonnée..
.

Et mercredi c'était Mouthiers sur Boème. J'ai ramené de la ballade un beau tournesol, mais comme je l'ai dessiné le lendemain, il était un peu flapi, tout défraîchi, Pèpère!.alors je l'ai positionné autrement pour lui redonner de belles joues!!


Jeudi, Mam'zelle Zoé nous a fait les honneurs de la "Cueillette Fabulette" qu'elle a parcouru avec sa classe.

C'est un immense potager ou l'on achète en plein air ses légumes, fruits...de saison forcément.  On choisit, on se promène, on nettoie, on pèse, on paie et voila.
J'ai offert un joli "bouquet du jardin" aux enfants, "petite madeleine de Proust": les mêmes  fleurs que mon père faisait pousser dans son jardin quand j'étais enfant et qu'on ne trouve plus maintenant! presque un petit coup de blues. Mais, le dessin a vite repris le dessus!


Il y avait même un triporteur vers anis que j'ai intégré dans mes légumes; après, j'ai mis les pieds dans un fourré, perdu le bouchon de mon feutre.... ce que je peux être distraite parfois! M'enfin! 


Et puis vendredi 11/7, on est partis visiter BRANTOME, charmante petite ville du Périgord Vert, au bord de la Dronne, où se croisent canoë et kayaks... On a passé la journée à se balader, faire le marché, Oh les belles truffes, et puis, j'ai dessiné! obligée! 
J'ai même acheté un livre d'aquarelles sur le Périgord, et ça me donne vraiment envie d'y organiser un stage carnet de voyage l'année prochaine. Voyez un peu.


Le lendemain, Samedi 12/7 c'était le jour du Sketchcrawl, mais il ne se passe rien à Angoulême. Aussi, profitant du moment où l'attente à la poste durait un peu, je dégaine carnet et feutre et dessine la rue près de la place Louvel.


Et puis, hélas, comme toutes les bonnes choses ont une fin, j'ai pensé au retour. 
J'ai trouvé 3 personnes à co-voiturer au départ de Limoges pour Lyon. J'ai un peu d'avance,  j'en profite pour dessiner un bout de la superbe gare de Limoges Bénédictins devant laquelle j'ai rendez-vous.



A bientôt, pour de nouvelles aventures... en dessin bien sûr!