usk

JE FAIS PARTIE DES URBAN SKETCHERS,! C'est quoi???

Urban Sketchers (USk) est une organisation à but non lucratif qui met en avant la valeur artistique, narrative et pédagogique du dessin « in situ », qui en fait la promotion et crée des liens entre croqueurs dans le monde entier, qu'ils soient chez eux ou en voyage.

Les sketchers français partagent leurs dessins sur ce blog et/ou sur le
groupe Flickr USK France. Vous pouvez contacter Urban Sketchers France en écrivant à cette adresse : urbansketchers.france@gmail.com. Visitez aussi le blog principal urban sketchers.org
.

Le Manifeste Urban Sketcher. 1.Nous dessinons in situ, en intérieur ou en extérieur et croquons sur le vif. 2. Nos dessins sont les témoins de notre quotidien et de nos voyages.3. Nos dessins représentent des archives de lieux et d'instants.4. Nous sommes fidèles aux scènes que nous voyons. 5. Nous utilisons tous types de techniques et apprécions la diversité de nos styles. 6. Nous nous soutenons, aidons, et encourageons les uns les autres et dessinons en groupe. 7. Nous partageons nos dessins en ligne. 8. Nous montrons le monde de dessin en dessin.

A partir de septembre 2015. vous pouvez retrouver mes carnets de voyages en dessin et en photos sur un nouveau blog de Blogspot . Pour l'instant un seul voyage, mais il va grossir très vite, car j'en ai "un paquet sous la botte!" A très vite.
http://carnetsdevoyagesdelavagabonde.blogspot.com











vendredi 27 octobre 2017

Conférence rencontre sur l'Ouzbékistan à QUAIS DU DEPART


Le Festival annuel QUAIS DU DEPART (films et récits de voyage) organisé par la Librairie du voyage RACONTE MOI LA TERRE  de Lyon  m'accueille cette année, pour présenter une Conférence avec Diaporama sur mon livre "OUZBEKISTAN carnet de voyage d'une croqueuse compulsive", suivie d'une séance de dédicace sur place.

Ca se passe sur la péniche "LA PLATEFORME" 4, quai Victor Augagneur, près du Pont Wilson à Lyon.
 
Venez m'écouter SAMEDI 25 NOVEMBRE 2017 à 15h 30 précises.

Il est fortement conseillé de s'inscrire sur la billetterie en ligne : www.quaisdudepart.com
S'il reste des places, elles seront vendues le jour même en fonction des disponibilités, mais par prudence, prenez la avant. Ca coûte 3 €

Pour voir tout le programme, c'est ici :
https://www.quaisdudepart.fr/les-livres-et-les-confrences-2017



 

mardi 26 septembre 2017

Retour d'Ouzbékistan : un lieu insolite dans le Ferghana


Ce stage Carnet de voyage en Ouzbékistan du 1er au 12/09/2017 a permis à mes 9 collègues de découvrir ce beau pays en compagnie d'Iroda , guide émérite s'il en est. Quel succès! Et moi, je suis prête à renouveler l'expérience l'année prochaine.

Justement, dans la vallée du Ferghana, sur le conseil de son frère Ikhtiyor, Iroda nous conduit dans un lieu totalement insolite et atypique. "C'est une surprise" dit-elle.

 
Le village de Baraka Mazar est, semble-t-il réputé pour une pratique peu compatible avec le Coran...

Nous arrivons vers 16h au marché du village, un monde à forte majorité féminine, et en pénétrant plus loin, un attroupement nous arrête.

Des femmes en file indienne, toutes générations confondues, un petit bol à la main maintenu dans un tissu coloré, discutent entr'elles calmement. Elles semblent étonnées de nous voir arriver avec Iroda, qui explique que nous sommes un groupe de dessinatrices (et Jean) venues dessiner leur pays.
Bon, elles nous regardent en peu du coin de l'œil, mais ça ne les empêche pas de continuer leur petit manège. Juste étonnées.


Elle gère les bols


En m'approchant d'un peu plus près, je découvre une grande table couverte d'un tissu doré, sur lequel reposent plusieurs bols empilés; au fond, (telle la Vestale) trône une femme au foulard noué derrière la tête, à la mode d'ici. Elle est plongée dans la contemplation d'un bol posé devant elle. Je demande à Iroda ce qu'elle fait et pourquoi ces femmes attendent ainsi.

Elle m'explique le processus : "On fait fondre du plomb dans le  four là, dans la cour, elles en déposent un peu au fond d'un bol additionné de quelques gouttes d'eau. Des lentes volutes se forment alors. La voyante analysera cet étrange contenu et  les dessins formés et prédit leur avenir. Elles sont toutes convaincues. La somme demandée pour connaître son destin est dérisoire."





Iroda va se prêter au jeu. "Tu auras  5 voitures (Beuh, je n'ai pas mon permis!!) et un nouvel enfant, un garçon.. " "(Merci j'ai mon compte avec 2 filles) !

Il est clair que le Coran n'approuve pas ces pratiques païennes, mais peu importe, c'est un rendez-vous incontournable et très populaire. Je découvre cependant la présence de quelques hommes qui semblent surveiller du coin de l'œil, la bonne marche de cette animation.  (photo juste derrière la voyante)


Même les petites filles sont présentes

Nous allons en profiter pour faire des portraits, car ici, comme ailleurs, nous sommes les bienvenues . Photos ou dessins sont accueillis avec force sourires et gentillesse. Et elles nous signifient ainsi que nous ne sommes pas inopportunes dans leur monde insolite.


Marlio a des yeux clairs et une puissante ligne de sourcils

Elle semble contente du résultat
Françoise lui demande d'écrire son nom



Les hommes veillent au grain accoudés à la balustrade

Mais, qu'est-ce qu'elles font là ces Fransouzes?

On a passé environ une heure, c'était génial et d'une ambiance incroyable. Ces gens sont vraiment sympa, j'adore ces peuples qui n'ont pas peur de l'Etranger, ça rassure sur la nature humaine.



 


lundi 28 août 2017

Amours de Chine de Jean-Yves Simon, mon livre fétiche.

Une fois n'est pas coutume!
Je voulais vous parler d'un livre que j'adore "Amours de Chine" de l'ami Jean-Yves Simon, aux Editions Akinomé.

 J'en ai savouré lentement chaque page, écrasé des larmes sur plusieurs passages particulièrement poignants et souri aux dessins en noir et blanc qu'il a parsemé malicieusement de ci de là, rappel à sa double casquette d'écrivain peintre et voyageur au pays des Hommes.

Plus qu'un livre, c'est un témoignage et une oeuvre qu'il a poursuivi sur de nombreuses années. C'est son histoire, la rencontre avec la Chine et sa Chinoise, sensualité du paysage amoureux et bien d'autres choses encore....



 Ce que j'ai vraiment, vraiment détesté : fermer le livre à la page 238 en sachant que c'était terminé.

 Je le feuillette de temps en temps, gobe quelques paragraphes, me fait un lifting de plaisir littéraire et me replonge au hasard de la page 92 "voyager à 2, envie de vélo" ou "sur la rivière Li". Il est vrai que mon voyage en Chine fin 2016 m'a ouvert l'esprit à ce pays tellement mystérieux et envoûtant.

Alors, que faire ensuite? Et bien, l'offrir à ses amis, famille et proches, qui aiment comme moi s'enfoncer dans une histoire tendre, sensible, authentique et très bien écrite.

Curieusement, ce livre n'a pas eu le succès qu'il mérite (manque de pub ?) aussi, je me fais modestement l'avocat de cet ouvrage que vous devez lire sans tarder.

Simon a écrit bien d'autres livres et édité maints carnets de voyage, c'est un auteur de très grand talent que j'ai eu la chance de côtoyer pendant mes 2 derniers festivals de carnets de voyage à Carcassonne et La Roque d'Anthéron. Il est adorable et sensible, une belle personne.

Je suis en train de lire "Sahara, marche avec moi" un carnet livre à 2 voix, l'histoire de Lakhdar, guide et nomade du désert algérien  et le voyage de Simon avec un groupe de dessinateurs et ses réflexions sur le sujet avec des peintures magiques. Et je me régale encore et encore.


 Sur Facebook, allez voir la page de Simon et demandez lui comment se procurer ce livre. Vous ne serez pas déçus.

samedi 5 août 2017

Activités de l'été 2017 ! de Brioude à Montpellier

Pendant que le soleil surchauffe au zénith nos petits corps moites et apathiques, avec les copines croqueuses, on trouve toujours un prétexte pour  dessiner ensemble. On oublie la chaleur, le monde, et les dernières coups fourrés de Manu. Pour faire comme moi (oublier) je vous propose un petit panel de "croquages juillettistes"...

Rajkamur Shtabathy
Pour reprendre le fil, il y a eu d'abord la Biennale d'aquarelle à Brioude où nous sommes allées du 13 au 16/7/17. Toujours d'aussi beaux talents, mais un coup de cœur particulier pour un artiste indien du Tamil Nadu "Rajkumar Sthabathy " qui fait des portraits d'indiens criants de vérité et d'une lumière incroyable. On a assisté à une démo, vraiment  du beau travail. Je n'ai pas résisté, j'ai acheté le livre de ses portraits et je ne le regrette pas. Voyez plutôt.

Beaucoup plus modestement, nous avons dessiné dans la ville. Une moto jaune superbe dont le propriétaire m informe avec fierté qu'elle a le même âge que lui... et me laisse dessiner au lieu d'enfourcher ledit engin! sympa! La charmante fromagère Samantha dont je n'ai pas résisté (oui je vous le dit, je résiste à tout sauf à la tentation!) à goûter les fromages de brebis de l'Aveyron (Sainte Afrique). Ca déchire!



Samantha la belle fromagère

Brioude, notre place préférée.
 
Et puis on a enchainé aussi sec avec Montpellier du 18 au 23/7, en stage avec Emilie Dhauteville.  Belle surprise, cette découverte de la ville, pimentée par les idées foisonnantes d'Emilie et ses mises en pages originales,  le quartier de l'Ecusson et ses nombreuses placettes arborées rafraichies de fontaines, les terrasses, les ruelles et une véritable culture de la Brocante....

Rue de la fontaine


Etat d'âme, Kitsch. Au pays des Flamants roses.
Une journée au fameux Marché du Lez- Brocante avec expo photos de portraits Africains
Embrouillamini de brocanteur!
 La journée au Marché du Lez nous a ravies. Lieu ouvert récemment, murs peints à la Mexicaine, on peut acheter toute sortes de choses improbables, manger, et dessiner sans souci. Une belle expo photo de Portraits de Béninois couronnait le tout et on pu se livrer au portraits sans retenue. Quelle belle journée. Et la belle 2 CV camionnette est de mon avis.

Cathédrale St Pierre sous ciel bleu

On a aussi arraché quelques affiches de nuit ou pas.


Encore un lieu incroyable "Chic et Bohème" . Musique des années 50 , 60, Bourvil,  Fernandel, Maurice Chevalier, et on a fredonné pendant tout le reste du temps la fameuse chanson "Le petit bal perdu". On nous a laissé dessiner, il y avait même une petite terrasse arborée pour quelques tables et nous avons pris café et boissons fraiches pendant une bonne partie de l'après midi. Là, le stage était terminé et nous avions samedi et dimanche pour notre propre envie de croquer.


Place Canourgue revisitée sur carte de la ville, gouache blanche et Pentel

On a squatté aussi un lieu très sympa "La Gazette" ancien garage relooké en bar- restau, lieu de rencontre et d'échanges, conférences, bibliothèque, concerts. Et aussi le "Café de la Panacée" expo d'art Contemporain (là je dois dire que c'était hard) et café-resto dans une grande cour arborée très sympa en soirée. Samedi soir, dernière soirée avec concert Cubain à la Gazette et le lendemain nous avons dessiné au Jardin des plantes. 

 Ah oui, vous devez vous demander pourquoi il y a des petites touches de papier rose tendre. J'ai remarqué qu'à Montpellier, on voit la vie en FLAMANT ROSE, il y en avait partout alors j'ai détourné le dress code....

Allez un dernier petit clin d'œil pour la route, aux kiosques charmants, devant un ancien "Cinématographe Pathé". Qui n'aurait pas envie de revenir ici???



 Et maintenant, j'ai une centaine de livres à dédicacer, ça va être chaud!
 A bientôt pour la suite de mes aventures de l'été.
 

 

jeudi 3 août 2017

LE VOILA ENFIN ! Sorti des rotatives lundi!


Ce matin, 3/08/2017-  7h 49, mon téléphone vibre. TNT m'informe d'une livraison ce jour et à 8h 25 le livreur m'appelle pour me dire qu'il sera devant chez moi dans 10 minutes.

Oups! je n'ai pas le temps de finir les 3 dernières pages de Samarcande d'Amin Maalouf.
Je saute dans la douche, maquillage rapide, je descends et le livreur dépose 7 cartons de papier! Mon voisin vient m'aider à les mettre dans l'ascenseur et voila...
400 exemplaires viennent de prendre place chez moi.

 

OUZBEKISTAN, carnet de voyage d'une croqueuse compulsive est bien là. Je dois dès aujourd'hui faire 2 dédicaces pour un envoi ultra rapide commandé lundi.

Je ne boude pas ma joie. Le format est parfait, le papier aussi, et le reste... à vous de voir, c'est moi qui l'ai fait, aidée par David Gouineau de Tamam Sérigraphie à Clermont Ferrand et ma fidèle copine Monique qui m'a bien briffée.
Pour ma part, j'en suis satisfaite. Et c'est le premier!




 
 
Il va falloir maintenant m'atteler à toutes les dédicaces, les cartes sont commandées je les attends d'un jour à l'autre.

Mais c'est que du bonheur!

De plus, pour fêter l'évènement, j'organise le mardi 29/8/17 de 17 à 20 h une "rencontre-dédicace" afin de remettre les livres précommandés  (dédicacés) par mes souscripteurs sur Ulule.
Vous êtes plus de 100 à m'avoir soutenue par le biais de la campagne participative et c'est grâce à vous que ce projet a vu le jour.

Voila l'invitation et si vous avez envie de venir vous aussi, (même si vous n'avez pas souscrit) vous êtes les bienvenus.  J'amènerai des livres pour d'éventuels commandes.

Si vous voulez le commander, rien de plus simple, envoyer un mail à mariestricher@gmail.com et après réception du chèque, j'envoie le carnet.

 

mardi 20 juin 2017

Festival de carnets de voyage à Carcassonne


J'ai participé au Festival des Carnets de Voyage à Carcassonne du 9 au 11 juin 2017 en compagnie d'une trentaine de carnettistes de talent.

Arrivée le 8 au soir chez Léna et Alain dans une magnifique maison pleine de dépendances, j'ai fait la connaissance de Marie José Doutres exposante (de Vauvert) et Chantal une amie venue l'aider. Elle sont installées au gite. Nous rejoindront le lendemain, 2 jeunes femmes russes Katya Osina et Elena Yuzefovich.




Invitée par Léna et Alain, je me joins au groupe de leurs voisins et amis, pour partager le diner mitonné par Alain.  Belle ambiance de gens qui se connaissent bien, artistes, peintres,  Léna d'origine Suédoise, est traductrice de romains, polars...  Les murs de la maison sont peints de fresques magnifiques où l'Etranger a toute sa place.

Vendredi matin 9/6. Je retrouve mes 2 collègues pour le petit déjeuner et nous partons en voiture pour monter nos stands Salle Prosper Montagné, Centre ville de Carcassonne. L'ouverture au public est prévue à 14 h aussi, nous avons la matinée pour se concocter un espace de vie.

C'est très joyeux tous ces gens qui s'installent, connus ou pas, je reste près de Marie José, côtoyant entr'autres, Bigoudène, Philippe Bichon, Anne Bronner, Isabelle Paget-Agnès ou Sylvie Ballester, etc.  La salle est grande et les organisateurs font le maximum pour aider, prêter des outils. J'ai vu trop grand, et dois réduire ma surface car Julia Bolshakova arrivera en début d'après midi. J'installe mes 2 panneaux tout neufs sur toile "portraits de marchés du monde" sur le Haut Atlas Marocain et le Cambodge. Trop de carnets aussi, j'en laisse de côté. Ca donne çà au final.



 
 
Pour le repas de midi, 2 services sont prévus, 12 et 13 h, nous mangeons à "l'espace temps" un restau associatif très sympa (et délicieux) qui nous est entièrement réservé, situé à environ 300 M de l'expo.
 
14 h le 9/6/17 : Les premiers visiteurs arrivent. On est aux petits soins pour eux, la journée est chaude mais sera moins intense que le lendemain. Je prends pas mal de contacts. Julya s'est installée près de moi, scotchant sur tissu noir de superbes dessins  qui se décollent aussi rapidement qu'ils sont réinstallés. C'est la course au scotch. Elle a des carnets magnifiques, très divers et dessine à ravir. Une belle mise en page aussi. Elle assure et elle est marrante! aussi grande et costaud que je suis petite, elle parle uniquement anglais mais s'essaie avec force gestes  de m'expliquer des trucs que je ne comprends pas.
 
Pas trop de monde, je fais un tour pour quelques photos des artistes présents.
 
Notre Bigoudène Nationale et ses accordéons.
Daniel Casteill (Aveyron)

Martine Palhol (Clermont)

Marielle Durand Paris
Valérie Aboulker - Paris

Sylvie Ballester -Aix

Claire Lise Debrot- Suisse
Anne Steinlein et P.Bichon au fond

Marta Farina Italie en face de moi
 

Joaquim Dorao Espagne
 
Elena Yusefovich -Russie
Christian Couteau
 


André Terlizzi et Jérémy Soheylian
Et bien sûr Marie José Doutres dont je découvre le travail très intéressant. C'est plutôt des livres d'artistes. Elle est prof d'arts plastiques dans sa ville.
Marie José Doutres

MJ et Chantal


Il aime bien déconner, Simon!
 Mais arrive enfin celui dont je suis Fan de chez Fan : SIMON. J'ai apporté son roman "Amours de Chine" et lui fait dédicacer. En fait, il ne me connaissait pas vraiment, quelques "like" sur FB pour des dessins postés,mais sans plus. Et là on fait vraiment connaissance, je suis intimidée, c'est quelqu'un de très important pour moi, une Pointure et il est là, en train de papoter comme si on était potes de toujours. Vraiment sympa. Il vient sur mon stand un peu plus tard pour regarder mon carnet de Chine et c'est l'occasion d'un échange de photos. Et de conseils aussi. "Laisse respirer tes dessins"


 
  Après la fermeture, tous les carnettistes et les bénévoles vont manger au fameux restaurant tout cool et sympa.
Et c'est l'occasion d'une belle "battle de portraits".  Je n'ai qu'un petit carnet à feuilles de couleurs, ça fera l'affaire.

Des photos ont été prises par les uns et les autres. J'adore ces ambiances !
A la table de Joaquin et Katya


C'est  Katya Osina qui m'a croquée

Alex Kuo- Taiwan
 J'ai dessiné Alex Kuo (vert), sa compagne (bleu) et sa traductrice (vert foncé). Ils formaient une sacrée équipe tous les 3.
Voila le résultat collé ensuite dans mon grand carnet
SAMEDI 10/6/17 : Une journée torride s'annonce déjà. Les portes sont ouvertes pour faire entrer visiteurs et souffle de vent (hypothétique). Beaucoup de monde toute la journée, j'ai pris un maximum de contacts et parlé sans cesse du financement participatif sur Ulule pour l'édition de mon carnet de voyage "OUZBEKISTAN carnet de voyage d'une croqueuse compulsive". Je ne sais si ça donnera grand chose mais il faut tenter.
Pour les ventes c'est assez réduit, surtout des cartes postales et quelques rares petits carnets accordéon fait maison "un après midi place aux épices à Marrakech" et "une semaine à Sidi".
On sent que cette région est bien sinistrée, chômage, crise, magasins fermés sans repreneurs, et un peu "zone"  dans les rues.

Mais toujours belle ambiance, que ce soit au niveau des organisateurs que des artistes.
Alessio Defendini; Italie

Cendrine Bonami Redler
Annick Botrel

Dans l'après midi, Monique me rejoint sur le stand pour un coup de main. Elle est venue à Carcassonne dessiner et m'aider un peu. C'est sympa, ça me permet d'aller voir les uns et les autres, Simon le voisin juste derrière mon stand, Philippe Bichon, Cendrine Bonami Redler, un concentré de joie de vivre dont j'achète enfin le fameux "de baraque en baraque" sur le camp de Roms  à Montreuil. Dédicace!
Je découvre le travail d'Alex Kuo, magnifique. Beaucoup d'architecture, il dessine avec un bâtonnet trempé dans l'encre de Chine. Raffiné.

Le soir, il est prévu un apéro à la Métairie, un bel endroit qui fait face aux remparts. Il fait tellement chaud! Lionel nous propose d'aller chez lui après la fermeture pour prendre une douche!  Du coup, avec MJ et Chantal nous partons ensemble. Il a tout prévu, chacun sa serviette et dès qu'on a fini on passe le relais au suivant. Quel grand cœur, avec son ami Mehdi, ils sont adorables.

Arrivés sur place, on retrouve une bonne bande. Cendrine a attaqué les remparts au gris de payne anticipant sur la tombée de la nuit imminente. C'est l'anniversaire de Philippe alors, ça trinque. Quelques petits dessins s'échangent de ci de là.


Ca dessine déjà. Simon et Annick



Anne Steinlein, Bigoudene et Anne Bronner
Philippe et Simon



La pizza au food truck est annoncée avec un délai de 1 heure 30 aussi, nous rentrons avec mes 2 copines vers 22 heures et partageons ensemble le plateau  fromage qui nous attendait.
 Allez dodo, faut être en forme pour la dernière journée.


Avant de nous séparer, nous avons droit à la photo de groupe. Vous en reconnaitrez certains ou certaines?
 
DIMANCHE 11 JUIN 2017. Comme la veille, la canicule s'installe dès le matin.
 
Entre 10 et 13 h, visite des stands des 30 carnettistes. J'ai repéré celui de Sonia Le Van qui fabrique des carnets sympas. Je lui en achète 2 dont un bel orange pour Monique.

14 h : Il fait tellement chaud que les visiteurs se font rares.  Je vais écouter un petit moment la conférence de Simon mais je dois rejoindre mon stand car il est vide, Monique arrive un peu plus tard.

A 17h 30, certains stands sont déjà démontés, et on en fait autant. On récupère les voitures et on engouffre le tout dans le coffre.  Tout le monde se sépare, bises, à bientôt. Nous allons manger un morceau avec Monique, mais le dimanche, il n'y a pas grand chose d'ouvert. La place Carnot et sa fontaine "Neptune et poissons crachant de l'eau" fait l'affaire. Un petit crobart avant de manger.


Lundi 12 juin 2017 : J'ai prévu de rentrer aujourd'hui en prenant mon temps. Après le petit déjeuner avec Léna, je fais faire un petit dessin de la trop mignonne "cabane au fond des bois". Léna m'explique que cette cabane en bois était placée dans un arbre en hauteur, mais au fil des ans, elle vacillait et risquait de tomber. Aussi les copains sont intervenus pour la descendre et la placer sur un socle de parpaings à terre.
Elle est magnifique avec ses têtes d'animaux sculptés en bois, comme les têtes de dragons dans les temples Laotiens ou Birmans. Un cheval de bois noir d'un manège tout près complète la scène. Je fais mes adieux à Léna et sa magnifique demeure et pars en direction de la ville pour quelques dessins des remparts.



 
J'avais projeté de rejoindre Simon à Bram où il faisait une expo avec Alessio Defendini, mais j'ai eu des petits incidents et suis rentrée en début d'après midi, très fatiguée, m'arrêtant 4 fois sur les aires d'autoroute. C'était pas mon jour.
 
Mais quel plaisir d'avoir partagé ces bons moments avec tous ces talents! Prête à remettre ça, le week end du 1er et 2 juillet à La Roque d'Anthéron. Au plaisir de vous y retrouver. Et en plus, il y aura ma super copine Ludivine, alors CHICHE?