usk

JE FAIS PARTIE DES URBAN SKETCHERS,! C'est quoi???

Urban Sketchers (USk) est une organisation à but non lucratif qui met en avant la valeur artistique, narrative et pédagogique du dessin « in situ », qui en fait la promotion et crée des liens entre croqueurs dans le monde entier, qu'ils soient chez eux ou en voyage.

Les sketchers français partagent leurs dessins sur ce blog et/ou sur le
groupe Flickr USK France. Vous pouvez contacter Urban Sketchers France en écrivant à cette adresse : urbansketchers.france@gmail.com. Visitez aussi le blog principal urban sketchers.org
.

Le Manifeste Urban Sketcher. 1.Nous dessinons in situ, en intérieur ou en extérieur et croquons sur le vif. 2. Nos dessins sont les témoins de notre quotidien et de nos voyages.3. Nos dessins représentent des archives de lieux et d'instants.4. Nous sommes fidèles aux scènes que nous voyons. 5. Nous utilisons tous types de techniques et apprécions la diversité de nos styles. 6. Nous nous soutenons, aidons, et encourageons les uns les autres et dessinons en groupe. 7. Nous partageons nos dessins en ligne. 8. Nous montrons le monde de dessin en dessin.

A partir de septembre 2015. vous pouvez retrouver mes carnets de voyages en dessin et en photos sur un nouveau blog de Blogspot . Pour l'instant un seul voyage, mais il va grossir très vite, car j'en ai "un paquet sous la botte!" A très vite.
http://carnetsdevoyagesdelavagabonde.blogspot.com











mardi 15 octobre 2013

Retour du stage de Lisbonne du 15 au 21/9/13


Sur ce blog croqueuse compulsive, je vous délivre mes impressions personnelles de ce stage Carnet de voyage, animé avec Ludivine, pendant une belle semaine ensoleillée à Lisbonne. J'ai volontairement posté des photos et dessins personnels. Le compte rendu  détaillé avec les élèves est à retrouver sur le blog de l'Association Couleurs Vagabondes, posté depuis 2 semaines sur http://couleursvagabondes.blogspot.com Allez voir et mettez votre commentaire en bas de l'article. Vous pouvez aussi mettre un commentaire sur celui-ci.



Le soleil avait mis ses plus beaux rayons pour nous accueillir ce fameux dimanche 15/9 où le froid et le vent sévissaient à Lyon. Les 8 participants étaient bien au rendez-vous.  Quant à Ludivine et moi même, nous avons animé cette semaine avec un réel plaisir. Comme très souvent, une majorité féminine s'était inscrite et Guy, habitué des cours, stages et carnets de voyage représentait bien la gente masculine. Et puis ce n'était pas un groupe triste, on a beaucoup ri.

LUNDI 16/09/2013 -  Quartier BAIXA (quartier bas)

Praça do Comercio :  façades jaunes  à colonnades, vaste esplanade ouvrant sur le Tage, énorme statue de José 1er,  Arc de triomphe ouvrant largement sur la Rua Aurea, les idées ne manquent pas pour ce premier  sujet.  Dessin graphique, aquarelle :  2 taches de couleur réhaussées de feutre, les résultats sont prometteurs.
Une petite halte au Syndicat d'initiative pour collecter des dépliants qui viendront alimenter notre base de collages locaux.


 
Après le pique nique, "p'tit café" au 9ème étage du magasin POLLUX (articles ménagers). Le café panoramique nous permet de voir le fameux "Elevator de Santa Justa", symbole métallique de la ville,  conçu par un disciple de Gustave Effel et qui permet d'accéder  au quartier du Chiado à côté de l'Igreja  do Carmo où nous grimpons à pied.

Le kiosque arboré et la buvette semblent nous attendre pour un temps de repos et de ... p'tite bière.  Des musiciens sont toujours là et l'ambiance bon enfant est bien agréable à saisir
Nous montons ensuite en direction de l'Igreja de Sao Roque et de superbes azulejos ornent les façades atenantes. Un apéro sous les arbres et un petit resto dans la ruelle en escaliers, voilà une première  journée bien remplie et repos mérité.



MARDI 17/09/2013 : TRAM 28. Ce matin, on prend le MYTHIQUE Tram Estrela 28 pour monter en haut des collines. Malheureusement, il y a beaucoup de monde et nous nous scindons en 2 groupes.  On se retrouvera  à la Basilica Estrela où nous avons prévu de dessiner et manger dans le grand parc juste en face
Sonnette, grincements, couinements,  pression au freinage,  ambiance du tram, les pictogrammes (attention aux pickpockets, tenez vous aux barres!) tout est à noter et reporter sur le carnet final, car c'est une belle expérience cette montée aux 7 collines. Parfois, en tendant le bras, on touche les murs des rues à angle droit.



 

 
Au moment du petit café, c'est l'heure des "Mystères de Lisbonne" petit jeu  prévu la veille mais reporté. Les participants piochent un  mot mystère "Fernando Pesoa,  Amalia, les pavés de Rossio, Tramway Electrico,  Style Manuelin,  le marquis de Pombal, séisme de 1755, etc...." Ce mot correspond à une fiche qui explique le sujet et je demande aux élèves de coller ces papiers dans leurs carnets et de dessiner à côté ce que cela leur évoque,  à faire avant la fin du voyage.


Après le repas, nous voila partis pour Campo Pequeno et le superbe bâtiment des Arène : imposant bâtiment de briques rouges, réhaussé de bulbes  bleutés (un petit air russe?)  piquetés d'adorables petits balcons roses.  C'est maintenant un lieu de concerts et spectacles divers, toujours très festif.
Nous proposons à tous, de faire une série de détails dans des petits carrés ou rectangles joliment mis en page (façon BD)  et surtout plein de couleurs. Un esprit mauresque plane sur toutes ces formes, des portes en fer forgé aux petits festons jaunes et ocres qui ornent les toits. Ici, on ne met pas à mort le taureau et ça rend le lieu encore plus sympathique.

 
Retour au centre ville quartier Alfama : nous mangeons au "Petit Café" toujours aussi bon et sympa. Mais c'est aussi le moment du QUIZZ sur LISBOA. Une série de 24 questions sur la ville : 2 équipes s'affrontent. Les 4 gagnantes se voient offrir un cadeau mais comme je ne veux pas attrister les autres, les perdants reçoivent aussi un cadeau.








MERCREDI  18/09/2013 : BELEM ET FADO.
Aujourd'hui c'est Belem et après midi libre. Place du commerce, Tram 15 arrêt près de l'imposant "Mosteiro dos Jeronimos" dans le plus pur style Manuelin, très chargé, très gothique flamboyant "à la sauce Portugaise". Placées tout au fond à gauche du bâtiment, chacune s'essayera à trouver une bonne position pour une perspective intéressante mais le sujet est ardu et les conseils ne sont pas de trop.




On mangera sur l'herbe juste avant d'aller prendre le café au fameux PASTEIS DE BELEM, lieu mythique et incontournable : LE  Fabricant Authentique du fameux Pastel de Belem, petit flan chaud dans une pâte feuilletée craquante assortie de sucre glace et cannelle. UN DELICE!   Je retrouve José le serveur que j'avais dessiné en avril et c'est l'occasion d'une photo...
.


Nous nous séparons, l'après midi est libre.
RV à l'hôtel vers 19h. On part  manger au Restaurant Bio "Jardim das Cerajas" au Chiado. Puis la soirée Fado au Café Luso à 22h 30.  Un peu décevant, c'est très touristique. Une chanteuse démarre avec 3 chansons, arrêt d'un quart d'heure, puis un chanteur lui succède, même chose.... on restera pour en dessiner 4. Pas facile car la pièce est sombre. Et pour l'émotion, c'est vraiment limite.



JEUDI 19/9/2013  :  ALFAMA.
Cette journée est dédiée à l'Alfama. Nous avons rendez-vous  avec Mario Linhares, un Urban Sketcher de Lisbonne que nous avions rencontré en avril lors de notre repérage. Professeur de dessin, il viendra  avec un groupe d'élèves et nous allons dessiner ensemble.
Le guitariste de Portas do Sol

Sous la vouûte, vue sur Portas do Sol
Largo das Portas do Sol, lieu magique, esplanade qui domine la ville et plonge dans le Tage, avec son guitariste attitré. Le panoramique de toits, ruelles et chapiteaux d'églises s'étagent devant nous La musique sert le dessin : elle inspire particulièrement Marylène qui réussit à merveille son panorama aquarellé.


Bientôt, Mario arrive avec une vingtaine de garçons et filles. On se salue et on descend par les escaliers pour s'imprégnier du coeur de l'Alfama. On  s'exclame sur  les façades très kitsches de certaines maisons et le  désordre des rues imbriquées, pleines de jeux d'ombres et  de lumière, la placette aux orangers tient ses promesses et tout le monde se plait dans ce lieu magique au calme.


 Les aquarelles sont fortes, la couleur joue sur tous les tons
Après avoir pique niqué sur place, on décide de parcourir les ruelles. Nous proposons un thème de travail sur les taches, exécuté par les jeunes et notre groupe, puis à son tour, Mario propose un thème de portrait en binôme sur un papier aquarellé mais sans regarder sa feuille, travail en aveugle. L'occasion de se découvrir, de parler un peu plus et de s'amuser franchement. Un bel échange de talents partagés avec une jeunesse calme et passionnée









Ce soir, on mange les ... sardines à COMIDAS DE SANTIAGO, que j'avais déjà dessiné en avril. Je récidive. Tout le monde y va de son dessin de sardines. un repas croqué dans tous les sens.







VENDREDI 20/09/2013 : FUNICULAIRE DE BICA ET CHIADO.
On a prévu pour ce vendredi d'aller à l'Ascensor de Bica, pour prendre le funiculaire ... et le dessiner évidemment.


Premier arrêt en face des escaliers "calçada de Bica Grande" , imaginez une ruelle toute en marches avec une bonne perspective. Le temps n'est pas minuté et tout le monde veut finir ou essayer de comprendre. Ludivine fait des exemples à l'appui de la théorie, mais c'est quand même dur pour tout le monde.


Juste à côté, une petite boutique artisanale d'articles confectionnés en tissu interpelle les "filles"... Et puis, il fait chaud et faim. On mange dans un petit restau de quartier avec un menu complet à 8 E!  Et puis, les élèves nous offrent à Ludivine et moi, une petite bourse en tissu patchwork multicolore, volantée, très mignone avec une petite clochette accrochée, dès qu'on paie, on tinte... Touchant. Merci encore



Bon c'est pas le tout,  on le prend cet "ascensor"? C'est parti ! Plusieurs arrêts sur un parcours pourtant très court, des voitures garées sur les rails, des gens qui transportent du lourd sur les épaules, pas simple pour le conducteur. A l'arrivée, tout le monde sort les crayons, parce que l'ascenseur redescend au bout de 5 minutes, et un autre souvent bien taggé arrive peu après. Pour les fondus de perspective, allez-y! Pour ma part, je contourne l'obstacle en dessinant l'engin de face!


On redescend dans le quartier du Chiado, il fait vraiment chaud ! Un rafraichissement et une p'tite pâtisserie près du célèbre  "Café A Brazilero" (trop complet pour nous), où Pesoa avait l'habitude de s'arrêter. Près du théatre du Chiado, on trouve ombre et sujets pour terminer la journée en beauté

Notre dernier repas au "Canto da Vila" -'Alfama-  vraiment très bien, la présentation est top et les plats aussi. Au retour, le débrifing (concocté par Ludivine) sous forme de questions posées sur des post-il est amusant, moins formel  qu'un questionnaire ou un tour de table. Encore un moment plein de rires et de bonne humeur qui clôture cette dernière journée dessinée ensemble.

SAMEDI 21/09/2013 : Pour ce dernier jour, les départs sont étalés : les 3 premières prendront la navette à 11h 30 et pour les 7 autres, ce sera vers 17h.





Après le petit déjeuner, tout le monde descend place Rossio pour un dernier dessin de cette si jolie place aux abondantes fontaines de bronze.
On est bien placées au Café Suiza pour dessiner justement. Après le départ des premières, on retourne prendre un bus pour aller au Musée des Azulejos. On mange sur place, il y a une belle cour ombragée et des plantes tropicales   recouvrent les murs tandis qu'au bord de la pièce d'eau, des bambins tendent leurs petites mains pour toucher l'eau et courent en tous sens.



Le musée est situé dans une magnifique bâtisse de style arabo-andalou et les collections d'azulejos tant anciennes qu'actuelles sont merveilleuses proposées sur 3 étages. L'occasion de terminer le travail sur ce thème, bien  à l'abri de la chaleur et de la foule
Puis c'est le retour à l'hôtel et l'arrivée ultra rapide de notre taxi. Ludivine et Nadine ne sont pas au même terminal que nous, aussi, on se quitte un peu vite. Notre avion aura 2 heures de retard (par la TAP)  mais nos 2 collègues de Lyon qui partaient à 14h  auront.... 14 heures de retard avec un avion qui part mais fait demi tour pour une avarie.



Pour ma part, je repartirai volontiers encore à Lisbonne dont j'aimerais découvrir la « face cachée », la ville méconnue des touristes et un bonheur de plus à croquer ensemble…..

jeudi 29 août 2013

DANS LA VILLE DES VEUVES INTREPIDES


Une fois n'est pas coutume, aujourd'hui, je vous recommande le livre que je viens de terminer et qui m'a "transportée"  au fin fond de la Colombie (1992/ 1993)  avec grand bonheur.

Ce livre de James CANON (disciple de Garcia Marques) raconte .... "le jour où les hommes du village de Mariquita disparurent " emmenés de force par les Guérilleros, les femmes se retrouvent seules, livrées à elles-mêmes et leur façon astucieuse de rebondir .

Beaucoup d''humour, une grande fresque picaresque avec de beaux personnages hauts en couleur, du Padre Rafael, pervers refoulé, seul recapé de la gente masculine, qui se "dévoue" pour perpétrer  la survie de l'espèce, les très moustachues soeurs Morales, la sublime Julia Morales (ou plutôt Julio).... la tenace Rosalba auto-proclamée Maire ... les hauts et les bas de cette génération de femmes fortes et unies qui créent un nouvel Eldorado féminin autogéré. Les 4 hommes rescapés de la guerre ne retrouveront pas forcément leur place dans ce nouvel ordre social. A moins que...

Et puis ce qui m'a plu également, c'est qu'elles redécouvrent la nudité et vivent nues et en harmonie avec la nature et le temps féminin, invention allégorique très intéressante.

Je vous invite à partager ce beau moment de lecture "DANS LA VILLE DES VEUVES INTREPIDES."
Et n'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez.

Pour ceux et celles qui sont de Lyon, je peux prêter le livre.

mercredi 28 août 2013

Retour du Ladakh

De retour du Ladakh le 19/8, je vous propose quelques dessins et photos de mon voyage, en attendant la publication complète du Carnet ...

Là je suis au Lac TsoKar, environ 5000 m d'altitude. C'est un lac salé qui hélas est presque assèché mais les couleurs des nuages jouant avec les rayons du soleil illuminent de rose la surface de l'eau et le reflet de montagnes complète la magie du "tableau".


Les petites filles de
Skurbuchan



Une jeune maman à Lehdo.


A Lamayuru, un vieillard refuse de se  faire prendre en photo mais accepte le dessin, pendant qu'il agite son moulin à prières.



A Leh, rien ne vient troubler le calme des jours, ni le groupe de touristes armés d'appareils photo jusqu'au dents, ni les croqueurs de rue. Mais,  toujours en bruit de fond, les aboiements des chiens faméliques et omniprésents.



Skurbuchan

Etal de patisseries à Leh!  Hum, ça sent bon...





Notre hotesse à Skurbuchan avec le petit Nono

VOILA DE QUOI VOUS DONNER UN PEU ENVIE DE VOIR LA SUITE.  Promis,  je m'y atelle sans jeu de mots (enfin!!)  

samedi 20 juillet 2013

J'ai retrouvé l'usage de mes gambettes!

ENFIN! J'ai retrouvé l'usage de mes jambes, déplâtrée hier matin. Ouf!
Le kyné est venu pour une première séance, dès l'après midi. J'ai encore un pansement : la cicatrice n'est pas totalement refermée et la peau de la jambe plâtrée est carément desquamée, la pauvrette! ma cheville est très enflée, il faudra du temps!

Je me sens encore faible pour gambader mais je suis certaine que jour après jour, je vais récupérer et conduire bientôt.

Bref! je prépare mon voyage au Ladakh  Maintenant, dernier petit stress des bagages : Pas plus de 15 KG en soute sur les vols intérieurs en Inde. Delhi -LEH!! ça va être chaud!




Allez, pour la" motiv", voici la première page de mon carnet de voyage avec la carte du pays - Ca démarre le 2/08 au matin comme ça :
TGV Lyon Part Dieu à 6h, pour Roissy CDG. Décollage via DELHI à 11h20 avec un transfert à ABU DHABI à 20h 15. Arrivée  à  New Delhi à 5h 40 le 3/8.

Et le retour (mais c'est très loin...)  ce sera le 18/8 arrivée à Lyon le 19 vers midi. Encore plein de choses à vous raconter.

dimanche 14 juillet 2013

En attendant de retrouver mes jambes

Quelques nouvelles en attendant de retrouver l'usage de mes 2 gambettes et ma voiture et mes occupations préférées.
En attendant, le week end dernier, je suis allée au restaurant en terrasse à Dardilly et j'ai croqué ce que j'ai vu autour de moi, l'ambiance, les gens, les plats, le super Tiramisu.

Puis le lendemain, je suis allée à Neuville et à la terrasse d'un café, j'ai croqué le Pont de Neuville, mais j'avais dessiné au préalable l'Orangina de Zara, aussi, il est en bonne place sur le dessin...
Faut bien s'occuper....

Je serai enfin déplâtrée vendredi prochain le 19/7 au matin.... Vivement bientôt.





dimanche 30 juin 2013

Une semaine chez ma soeur

Pas facile de se déplacer pour le quotidien! Heureusement dans ces moments-là,  il y a la famille sur qui on peut compter.

Ma soeur m'a accueilli chez elle à Caluire pendant 8 jours, me déplaçant en fauteuil roulant, (bienvenue chez les mamies!) prévenant chaque  besoin d'une paire de lunettes, un portable, les médicaments, les bouquins.... le carnet aussi.

Alors j'ai croqué sur place, l'ambiance, les masques africains au murs, la photo de la fille d'un couple d'amis Sénégalais, le salon.... mon beau frère qui voudrait "déjeuner en paix".





Jolie Fatou du Sénégal et masque Africain

J'ai été vraiment cocoonée pendant toute cette période et du coup, je n'ai pas vu le temps passer.


"Déjeuner en paix"


le superbe salon  avec mon sac posé à gauche

Bon, là j'en suis à 3 semaines de plâtre, encore 2, enfin j'espère pas plus et je pourrais voir venir plus sereinement.....
Je reviendrai  vous donner de mes nouvelles très vite.

lundi 17 juin 2013

Changement d'ambiance

Lundi 10/6 vers 18g 30 je suis tombée dans les escaliers en quittant une copine et je ne me suis pas ratée.

Transportée par les pompiers à l'Hopital, je me retrouve après radios et scanner avec une cheville droite fracturée et la gauche avec une entorse. La totale.

J'ai dû être opérée mardi on m'a mis des vis pour maintenir le bazar!!!! J'ai gardé 2 plâtres aux jambes pendant quelques jours.

J'ai pu croquer l'ambaince hosto... avec quelques dessins.





Pour l'heure, de retour chez moi, je peine avec mon déhambulateur ou  béquilles. 45 jours de plâtre à droite.. piqûres tous les matins....  pas la joie quoi!

Mais il faut que je garde le moral parce que mon voyage au Ladakh est toujours au programme et je vais faire le maximum pour que ça se fasse.

ROMAN danseur Flamenco : Séance de modèle vivant samedi 8/06/2013

Samedi 8 juin 2013 :  cours de Modèle vivant au Centre Social de St Just après une interruption d'un mois.

Reprise en beauté avec Roman, ce jeune danseur Flamenco  nous a porté sous son charme pendant  2h 30. Origines Espagnoles et Colombiennes, ses cheveux bruns ramenés en catogan donnent d'emblée le ton. Chemise blanche à larges manches bouffantes sous un gilet noir ajusté, et un pantalon près du corps, incitent au dessin et nous mettent immédiatement dans l'ambianche chaude et colorée de Madrid ou Barcelone by night.




Très pro, il nous propose des séries "d'arrêts sur image"  dans des postures avantageuses, pleines de fierté et de sensualité, rythmées par un Flamenco endiablé , tout le monde est concentré et sous le charme. Tiens, personne ne râle malgré la rapidité des poses.



Quelques postures assises un peu plus longues, très altières "racontent" parfaitement l'esprit de cette musique, ses origines et son ambiance.



De plus, il est  beau, et ça me donne des fourmis dans les crayons.... alors je fais quelques esquisses de portraits et des détails de mains.

A programmer pour la prochaine rentrée : un stage Mouvement et portrait avec Roman. Tout le monde est d'accord.

dimanche 16 juin 2013

PREMIERE RENCONTRE NATIONALE des URBAN SKETCHERS à LYON les 1er et 2/06/2013


Quel beau week end passé les 1er et 2/6 avec les Urban Sketchers de France et d'ailleurs.

La première rencontre Nationale avait lieu à Lyon . C'était l'occasion de rencontrer qui se chache derrière les pseudos de Flickr .... Bigoudene, Tartampions, Dayisaday, Cat-gout, Tazab et tant d'autres surnoms sympas....
Le soleil et les douces températures n'étaient pas au rendez-vous, mais qu'importe, on a partagé notre passion du dessin ensemble et on s'est senti très vite au chaud ensemble...


Premier rendez-vous le vendredi soir au Restaurant La Gargouille à St Jean avec une quinzaine de croqueurs. On s'est croqués mutuellement, évidemment, autour de quelques Lyonnaiseries.

Samedi 10h environ, RV dans le jardin du Musée des Beaux Arts pour remise du badge beige ou bleu selon qu'on soit participant ou organisateur. Je suis très fière de mon badge beige que je porte sur mon blouson.


Le premier parcours du samedi démarre Place des Terreaux avec la superbe Fontaine Bartholdi, puis la charmante  Place Sathonay, et on monte par les ruelles à la croix Rousse.  La montée de la Grande Cote a forcément inspiré tout le monde avec ses belles façades ocre-chaudes, et le panorama des 2 fleuves tout en bas.





Casse croute au Gros Caillou sous un vent glacé et on admire les carnets des uns et des autres. Des pointures, je vous dis!  J'ai l'impression de faire partie d'une belle communauté tout en étant une toute petite brindille beaucoup moins accomplie que les autres. Mais bon comme je dis toujours, l'important est de participer.


L'après-midii, cour des Voraces sous un petit crachin désaprobateur, Traboules et montées d'escalier,  Passage Thiaffait, jusqu'à l'Opéra et les Terreaux. Puis, métro, tram jusqu'à Confluence où le restaurant Vapiano nous a réservé tout le rez-de-chaussée.  De quoi échanger,admirer, discuter à bâtons rompus jusqu'à l'arrêt des transports en commun.


Dimanche, prévisions météo : Soleil!!!! Et bien pas  vraiment, une bise encore plus glaciale que la veille nous accueille place St Jean devant la Cathédrale.  Photo-souvenir et croquis de Fourvière, évidemment....



Message subliminal au ciel : "J'veux du soleil" alors je lui mets du bleu dans ses nuages. Na!
 
On monte au Jardin du Rosaire, on mange, on dessine, on cause.... puis retour vers St Jean  à l'abri de la Gargouille, café, thé, bières sont les bienvenues.




Encore des croquis mutuels et il faut bien se quitter.... le plus tard possible.

Une expérience à renouveler l'année prochaine, c'était vraiment très sympa et on s'est tous fait plaisir. Une communauté qui acueille tous les âges, tous les styles, tous les horizons, sans jugement dans la fraternité d'une passion commune. Que du bonheur!