usk

JE FAIS PARTIE DES URBAN SKETCHERS,! C'est quoi???

Urban Sketchers (USk) est une organisation à but non lucratif qui met en avant la valeur artistique, narrative et pédagogique du dessin « in situ », qui en fait la promotion et crée des liens entre croqueurs dans le monde entier, qu'ils soient chez eux ou en voyage.

Les sketchers français partagent leurs dessins sur ce blog et/ou sur le
groupe Flickr USK France. Vous pouvez contacter Urban Sketchers France en écrivant à cette adresse : urbansketchers.france@gmail.com. Visitez aussi le blog principal urban sketchers.org
.

Le Manifeste Urban Sketcher. 1.Nous dessinons in situ, en intérieur ou en extérieur et croquons sur le vif. 2. Nos dessins sont les témoins de notre quotidien et de nos voyages.3. Nos dessins représentent des archives de lieux et d'instants.4. Nous sommes fidèles aux scènes que nous voyons. 5. Nous utilisons tous types de techniques et apprécions la diversité de nos styles. 6. Nous nous soutenons, aidons, et encourageons les uns les autres et dessinons en groupe. 7. Nous partageons nos dessins en ligne. 8. Nous montrons le monde de dessin en dessin.

A partir de septembre 2015. vous pouvez retrouver mes carnets de voyages en dessin et en photos sur un nouveau blog de Blogspot . Pour l'instant un seul voyage, mais il va grossir très vite, car j'en ai "un paquet sous la botte!" A très vite.
http://carnetsdevoyagesdelavagabonde.blogspot.com











mardi 28 octobre 2014

Un week end à Collioure au pays des anchois

Avec un petit groupe de croqueurs et croqueuses lyonnaises, nous avons projeté de partir quelques jours à Collioure du 19 au 21/9/2014. Pour l'occasion je me suis fabriqué un petit carnet accordéon carré avec ce qu'il faut de pages pour un week end prolongé.
La soeur de Valérie tient l'Ermitage  "Notre Dame de  Consolation", dans un beau parc sur les hauteurs de la ville. Ici il y a très très longtemps, se retrouvaient les femmes de marins, délaissées et elles venaient prier pour leur salut.
Nous on vient goûter le Banyuls et les bonnes choses de la vie.... lol!



Nous voila partis le vendredi après midi, d'abord en TVG puis TER. Arrivés en fin de soirée sur place, un taxi nous conduit à l'Ermitage. Un bel site fort paisible et surmonté d'arbres multi centenaires nous attend.
Les chambres doubles partagées sont spartiates mais la literie est bonne et la douche sur le palier toujours chaude Nous pourrons manger le soir sur place car nous sommes à 5 km environ de la ville.


Dès le matin, Grand Soleil nous sourit et nous partons à Collioure visiter, dessiner et admirer ce charmant port avec sa fameuse tour qui avance dans la mer cotoyant la plage "de ville".
Derrière s'alignent  les commerces, restaurants, où les touristes se pressent. Nous remarquons les superbes descentes d'eau de pluie en émail vernissé vert s'ouvrant sur une gueule béante : l'occasion de dessiner rapidement sans lever le crayon et hop! premier dessin du jour.

Océane, une jeune adolescente native d'ici, nous accompagne en nous regardant dessiner avec envie. Pas de problème, une feuille, des crayons et elle s'y colle, elle aussi. Tiens, la voila sur mon carnet.  côté des fameuses espadrilles catalanes multicolores.



Montons un peu à travers le dédale de ruelles où la fraicheur et la tranquillité offrent un havre de paix après l'effervescence populeuse. A l'ombre, nous déballons notre pique nique et je m'amuse   à croquer Edith et Marie Cécile qui craint de ne pas avoir assez, alors que c'est bombance... Il y a même des fraises délicieuses achetées sur le marché.
 "M'enfin, il manquera toujours le p'tit coup de rouge mais on se rattrapera le soir. Pas vrai?"




On retrouve Cédric et Evelyne qui viennent d'arriver en train et après le petit café, on se place de l'autre côté du port où le point de vue différent  offre un beau panoramique...
Comme c'est les journées du patrimoine, nous avons le plaisir de voir des groupes folkloriques dansant laSsardane c'est bien joli ces bouquets de bras en l'air semblant dire leur joie de vivre, et ça se dessine.
 
 
Allez, il est l'heure de rentrer, demain nous attend une journée différente.

 
Le dimanche commence par une bonne randonnée sous la houlette de Pierre, "un gars du coin"  qui s'est proposé pour nous guider par les chemins  qu'il connait parfaitement. Pas de taxi ce matin, mais nos jambes alertes et la bouteille d'eau.  Parfois nous nous arrêtons pour dessiner le point de vue tellement magique... le soleil joue un peu à cache cache mais ça ne durera pas.



Nous terminons notre périple dans la ville au Moulin de la Cortina. Encore une belle occasion de dessiner cet édifice si particulier où l'on vend de l'huile fabiquée ici même avec les bonnes olives.
 


Empruntant les petites ruelles, la faim au ventre, nous trouvons le petit restaurant qui va bien  le"Can Pla" spécialités catalanes et nous allons enfin goûter un bon poisson du coin..." L'as-tu vu mon p'tit loup ", pas si petit que ça non???
Allez une balade au chateau, gratuit ce week end et les petites vignettes se répondent...



Là encore, le besoin de se mettre à l'ombre et de dessiner ces  jolies ruelles colorées reprend le dessus et nous partons mettre nos envies en couleur. Deux commères sortent sur le pas de la porte profiter de la fraîcheur du soir et commenter les derniers potins locaux.
Quant  à nous,  rentrons déguster le petit Banyuls rouge ce soir, après le blanc de la veille.
 

Lundi matin, c'est notre dernier jour mais nous avons quand même une longue matinée à disposition. Après avoir bouclé nos valises et pris le taxi collectif, nous voilà "en ville", le soleil toujours sur nos basques. 
La Fiat 500 turquoise  dans l'entrée de la créperie en inspire plus d'un  et avant de quitter Pierre, je lui demande de poser une poignée de minutes pour son portrait. 



Voila c'est fait, on déguste bollée et crèpes... et rentrant dans la crèperie, une surprise m'attend. Le bar et la cuisine sont installés dans un vieux bus qui ne rechigne pas à se faire dessiner lui aussi.... Trop fort.



Mais il est temps de prendre le train.... et une dernière occasion de croquer un joli petit bambin nommé Yacine, épuisé du voyage, il dort tellement bien que ce serait pécher de le réveiller.

 
 

jeudi 11 septembre 2014

Quelques jours à la Sablière

Quand le beau temps prend ses quartiers d'été, du côté de Barjac (Gard) je file dans mon petit coin de Paradis "La Sablière".


Deux belles piscines entourées d'une garrigue fournie, un sauna,  L'Eden Roc qui nous désaltère et la douce rivière la Cèze ! Je loue pour quelques jours  une tente aménagée (avec tout le confort) me voila heureuse.
Je peux circuler dans le plus simple appareil, me dorer dans un transat en rattrapant mon retard de lecture, croquer les nouveaux venus, la belle nature qui nous entoure, les rochers hautains qui surplombent la rivière... et faire connaissance avec les nouveaux venus mus par le même amour de la nature.
 

Samuel fait les crèpes à Eden Roc




Je ferme les yeux, imprégnée de l'instant béni, j'écoute le silence avec gourmandise... Les grillons ajustent leur frottement cadencés, la rivière délivre ses murmures sous les trilles d'oiseaux joyeux, une feuille détachée de l'arbre vient danser devant moi, ça stridule,ça fredonne et ça m'enchante.
C'est l'heure de la solitude bienheureuse... 13h 15, je dessine mon alentour.




Parfois ,le soir,  un concert live d'un jeune chanteur nous emporte sur les traces de Benabar, Renan Luce, Brassens, Cabrel et d'autres...

JOZEF en concert live

  Je ne manque pas le marché du vendredi à Barjac, une sorte de grande foire, un marché de Provence, quoi!   Parfois de nouveaux stands me surprennent, comme DOMY le rémouleur, sujet de dessin d'un groupe de carnettistes croisées ici, qui croquent la scène. Par hasard, j'en faisais partie sans en avoir l'air.



Bénédicte et Patricia vendent des chapeaux et des robes

Allez venez, je vous emmène! chiche? Oubliez vos problèmes de garde robe, c'est le soleil qui vous couvre de baisers doux et vous revêt de sa plus belle teinte, sienne naturelle, en sussurant à votre oreille "On ne peut rien vous cacher"!!



Vous hésitez encore! tant pis pour vous, je vous aurai prévenus; vous perdez quelques jours de pur bonheur par votre faute.... Ben,CA EN FAIT PLUS POUR MOI, na!


 

dimanche 3 août 2014

Quelques jours à l'Alpe d'Huez

Invitée par une amie à l'Alpe d'huez le week end dernier, j'en ai profité pour croquer un peu..

Le samedi 26/7, c'était le grand Tournoi de Pétanque, l'occasion de croquer des postures, des attitudes propres à ce sport.... A midi, on a rejoint les joueurs pour manger tous ensemble, le soleil était au rendez-vous alors que la météo avait décidé de déprimer la France entière. Je dessine de parfaits inconnus dont le point commun "la pétanque" réunit plusieurs générations.



Valérie,  Niçoise super Glamour a mis ses talons hauts de 12 cm pour jouer à la pétanque. Qu'à cela ne tienne, elle arrivera en demi-finale! Trop la classe! Je connais des hommes qui ont "un peu les boules" c'est le cas de le dire.
Voila les super shoes bleu, blanc, rouge, à semelles compensées (ben oui quand même!)



Pendant la distribution des prix et les discours à n'en plus finir, je me poste face aux télésièges (enfin) à l'arrêt et me fait plaisir à croquer ces engins en fin de soirée..


Ah oui, il y a aussi le Club Med de l'autre côté. Super au soleil couchant.


Le lendemain, c'est la Fête de Sainte Anne à  Huez.
Le village se transforme en théâtre historique  : vieux métiers, vide greniers, pétanque (encore!) défilé des habitants en costumes d'époque, et cerise sur le gâteau : élection de Miss Huez (on se demande ce que ça vient faire ici!).

Moi j'ai vite repéré le groupe des dentellières et les dessine pendant une bonne heure. Sous la houlette de Marie Christie, qui enseigne la dentelle au fuseau depuis une vingtaine d'années, je découvre cette activité ancestrale, pleine de délicatesse et d'habileté. Qu'est-ce que c'est beau!


Un peu plus loin, un rouet posé au sol  près d'un tas de laine de mouton semble m'attendre.



 "Moi c'est Denise, monitrice de ski depuis 1975  à l'Alpe d'Huez! Ca vous dit rien!!!" Ben vrai, la Denise, elle assure avec son petit bibi noir à plumes et son châle au crochet!!  Heureusement que la saison du ski est terminée!
Au repas, je la vois de dos qui discute avec une copine de remonte-pentes!







Lundi, la météo nous annonce toujours une pluie de crapauds, mais le soleil est levé à la bonne heure. Alors avec Martine, on part de faire une petite rando parce qu'on n'a pas trop marché pendant ces 3 jours (surtout bien mangé).
Allez, faut éliminer.
On fait de jolies rencontres en montant aux alpages...
D'abord une petite brebis égarée, à la patte blessée, joliment tatouée au front... Juste le temps de la croquer!


Et plus loin, on fait la connaissance de Bernard, berger à l'Alpe depuis fort longtemps. Il a un troupeau de 1700 bêtes, des moutons surtout, quelques chèvres à cornes en lyre originaires de l'arrière-pays Marseillais (ben oui, vous êtes aussi étonnés que moi par les Chèvres Marseillaises... quoi que!!!).
Et pour veiller sur tout ce petit monde, 7 chiens plutôt sympas l'accompagnent dans cette rude tâche.
Il a l'air heureux. Il aime sa montagne et ses bêtes.


Cette année hélas,  47 bêtes ont été mangées par les loups...

Voila, c'est la fin de mes 3 jours  à la montagne. C'était bien et j'ai aimé dessiner dans ces lieux.
                        

jeudi 24 juillet 2014

ROCAMADOUR - le carnet terminé!

Du 30/06 au 04/07/2014 j'ai participé au stage Randocroquis avec Bruno Molière à Rocamadour.

Rocamadour, ça ne me disait rien de particulier sinon que je pensais vaguement que le village est situé sur une sort de piton rocheux... et avec un nom pareil je me disais ... c'était sûrement Rockn'roll, Roca.... alors j'y suis allée pour mener ma petite enquête... et je n 'ai pas été déçue! 

Je vous livre ici tous mes dessins du carnet pendant ces 5 jours.



Premier jour, allez tout de suite dans le grand bain. Une vue panoramique de Rocamadour à la hauteur du château.  Voyez plutôt... Château, sanctuaire, village en bas.
Sanctuaire... ça commence bien, me dis-je.
 Un peu d'histoire! Rocamadour doit son nom à Amadour, un ermite dont on retrouve le corps bien conservé en 1166. A la suite de ça, 126 miracles se produisent... Saint Amadour est né et avec lui, le pèlerinage de Rocamadour ... (pour le rock, je suis un peu mal barrée)




Sur le parking du restaurant du château, une magnifique Ford T est garée. Petite rencontre amicale d'amoureux de vieilles caisses... On dessine la Ford et quelques détails. Gentiment rétro.




En fin d'après midi, la petite porte bleue donne envie de faire chanter la couleur...



Mardi matin, un tour à l'Hospitalet, où la veille maison lotoise très typique avec son toit très pentu,  semble nous attendre dans son écrin de verdure. Je la rends hivernale par mon choix de couleurs, mais je ne regrette rien, na! J'ai envie d'encres en ce moment.




Les 2 copines à la terrasse du café et juste à côté le marché de Martel, j'ai un peu mixé les sujets et cherché des indices sur Rock ou pas?? (bien jovial le moine!)

Mercredi, la pluie s'invite et nous arrête dans notre bel élan du paysage de bocage. Alors on se réfugie dans l'église de Martel où les sujets ne manquent pas. Une superbe sculpture d'un Christ au calvaire m'inspire particulièrement. (Not at all !Rockn'roll)


Le soleil revient après le repas et nous pouvons nous installer confortablement à l'ombre, place du Four Bas, pour croquer la rue qui descend tout près de l'église... charmant.


Chaque soir, nous mangeons au Restaurant du Château, ambiance très rétro, vieille France... au menu, on aura toujours une entrée, un plat avec légumes, fromage et dessert. C'est  bon, les spécialités régionales.... confit de canard, foie gras.....  on ne peut pas résister, les kilos s'installent.  (Faire régime au retour)

Et puis, le pianiste accompagne gracieusement nos assiettes avec un récital fourni de chansons françaises, un peu de classique, quelques morceaux Jazzy ... je cherche le rock, mais à part " la groupie du pianiste",  ça l'fait pas.
 Frédéric a le look attitré du Chopin de  Rocamadour! Un petit dessin à l'encre de chine un soir, brosse l'ambiance générale... on vit une époque formidable, non?



Jeudi, on part pour  Rignac. Vieilles maisons, petit village typique et charmant dans son écrin de verdure, un peu d'aquarelle (pas convaincante)  voila le programme.






Et on dessine réciproquement nos profils... marrant! les "têtes de Rignac".



Vendredi, notre dernier jour nous promène dans le village bas de Rocamadour.
Sur la place Hugon, nous dessinons la rue qui descend et j'intègre une sculpture baroque et délirante en fer torturé dans mon dessin pour le rendre plus  Rock!!!! J'ai repéré cet élément bizarre dans une expo du village.


Après un orage brusque qui nous trempe jusqu'aux os, on part manger en courant. Juste avant, dessin de cette tour que j'ai intégré sur un papier aux empreintes de feuilles, préparé à  l'avance...


Pour conclure, Bruno nous amène sur le chemin de ronde où le panorama du village se dévoile,  une rue étroite serpente et monte, monte, monte.... dessin aux feutres noirs, de plusieurs épaisseurs et fondu au pinceau à réserve d'eau.


 Demain, c'est la fête au village et il y a des petits fanions un peu partout.... Mais on n'a pas pris l'ascenseur, ni remonté le chemin du calvaire sur les genoux!!!

Enfin pour conclure,  ROCAMADOUR, pas très rockn'roll, plutôt Catho-city,  mais charmant à dessiner et super ambiance avec le groupe et Bruno.


Là, c'est le jour où 4 filles se sont habillées en bleu, allez savoir pourquoi. !


mardi 22 juillet 2014

Une semaine à Angoulême après Rocamadour 07/2014

5/07/2014 . J'ai attaqué un nouveau carnet...
Après une semaine de dessin à Rocamadour avec 4 filles et un gars, sous la houlette de Bruno Molière,(je posterai un article bientôt) je me rends chez mon fils à Angoulême pour une semaine. Je vais revoir la famille dont la petite Zoé, qui va bientôt fêter ses 5 ans, et oui!!! ça pousse.

On a visité, randonné, partagé, discuté... et j'ai même aidé à "gratter" la peinture de la rambarde pour gagner un peu de temps à Aurélien! Pff!! un grand moment! J'ai fait ce que j'ai pu! Bref!

Revoici en scène notre jolie  Zoé, toute blondinette qui a un peu perdu ses "anglaises" et  gagné une coupe au carré (comme Mamithé - c'est comme ça qu'elle m'appelle). Un après midi au petit square près de chez eux, l'occasion de croquer les deux copines et l'église Saint Cybard juste à côté.



Mardi 8/7,  Dignac. On devait rejoindre un groupe de marcheurs qu'on n'a jamais trouvé... J'ai fait quelques petites collectes de trésors de randonnée..
.

Et mercredi c'était Mouthiers sur Boème. J'ai ramené de la ballade un beau tournesol, mais comme je l'ai dessiné le lendemain, il était un peu flapi, tout défraîchi, Pèpère!.alors je l'ai positionné autrement pour lui redonner de belles joues!!


Jeudi, Mam'zelle Zoé nous a fait les honneurs de la "Cueillette Fabulette" qu'elle a parcouru avec sa classe.

C'est un immense potager ou l'on achète en plein air ses légumes, fruits...de saison forcément.  On choisit, on se promène, on nettoie, on pèse, on paie et voila.
J'ai offert un joli "bouquet du jardin" aux enfants, "petite madeleine de Proust": les mêmes  fleurs que mon père faisait pousser dans son jardin quand j'étais enfant et qu'on ne trouve plus maintenant! presque un petit coup de blues. Mais, le dessin a vite repris le dessus!


Il y avait même un triporteur vers anis que j'ai intégré dans mes légumes; après, j'ai mis les pieds dans un fourré, perdu le bouchon de mon feutre.... ce que je peux être distraite parfois! M'enfin! 


Et puis vendredi 11/7, on est partis visiter BRANTOME, charmante petite ville du Périgord Vert, au bord de la Dronne, où se croisent canoë et kayaks... On a passé la journée à se balader, faire le marché, Oh les belles truffes, et puis, j'ai dessiné! obligée! 
J'ai même acheté un livre d'aquarelles sur le Périgord, et ça me donne vraiment envie d'y organiser un stage carnet de voyage l'année prochaine. Voyez un peu.


Le lendemain, Samedi 12/7 c'était le jour du Sketchcrawl, mais il ne se passe rien à Angoulême. Aussi, profitant du moment où l'attente à la poste durait un peu, je dégaine carnet et feutre et dessine la rue près de la place Louvel.


Et puis, hélas, comme toutes les bonnes choses ont une fin, j'ai pensé au retour. 
J'ai trouvé 3 personnes à co-voiturer au départ de Limoges pour Lyon. J'ai un peu d'avance,  j'en profite pour dessiner un bout de la superbe gare de Limoges Bénédictins devant laquelle j'ai rendez-vous.



A bientôt, pour de nouvelles aventures... en dessin bien sûr!