usk

JE FAIS PARTIE DES URBAN SKETCHERS,! C'est quoi???

Urban Sketchers (USk) est une organisation à but non lucratif qui met en avant la valeur artistique, narrative et pédagogique du dessin « in situ », qui en fait la promotion et crée des liens entre croqueurs dans le monde entier, qu'ils soient chez eux ou en voyage.

Les sketchers français partagent leurs dessins sur ce blog et/ou sur le
groupe Flickr USK France. Vous pouvez contacter Urban Sketchers France en écrivant à cette adresse : urbansketchers.france@gmail.com. Visitez aussi le blog principal urban sketchers.org
.

Le Manifeste Urban Sketcher. 1.Nous dessinons in situ, en intérieur ou en extérieur et croquons sur le vif. 2. Nos dessins sont les témoins de notre quotidien et de nos voyages.3. Nos dessins représentent des archives de lieux et d'instants.4. Nous sommes fidèles aux scènes que nous voyons. 5. Nous utilisons tous types de techniques et apprécions la diversité de nos styles. 6. Nous nous soutenons, aidons, et encourageons les uns les autres et dessinons en groupe. 7. Nous partageons nos dessins en ligne. 8. Nous montrons le monde de dessin en dessin.

A partir de septembre 2015. vous pouvez retrouver mes carnets de voyages en dessin et en photos sur un nouveau blog de Blogspot . Pour l'instant un seul voyage, mais il va grossir très vite, car j'en ai "un paquet sous la botte!" A très vite.
http://carnetsdevoyagesdelavagabonde.blogspot.com











jeudi 24 juillet 2014

ROCAMADOUR - le carnet terminé!

Du 30/06 au 04/07/2014 j'ai participé au stage Randocroquis avec Bruno Molière à Rocamadour.

Rocamadour, ça ne me disait rien de particulier sinon que je pensais vaguement que le village est situé sur une sort de piton rocheux... et avec un nom pareil je me disais ... c'était sûrement Rockn'roll, Roca.... alors j'y suis allée pour mener ma petite enquête... et je n 'ai pas été déçue! 

Je vous livre ici tous mes dessins du carnet pendant ces 5 jours.



Premier jour, allez tout de suite dans le grand bain. Une vue panoramique de Rocamadour à la hauteur du château.  Voyez plutôt... Château, sanctuaire, village en bas.
Sanctuaire... ça commence bien, me dis-je.
 Un peu d'histoire! Rocamadour doit son nom à Amadour, un ermite dont on retrouve le corps bien conservé en 1166. A la suite de ça, 126 miracles se produisent... Saint Amadour est né et avec lui, le pèlerinage de Rocamadour ... (pour le rock, je suis un peu mal barrée)




Sur le parking du restaurant du château, une magnifique Ford T est garée. Petite rencontre amicale d'amoureux de vieilles caisses... On dessine la Ford et quelques détails. Gentiment rétro.




En fin d'après midi, la petite porte bleue donne envie de faire chanter la couleur...



Mardi matin, un tour à l'Hospitalet, où la veille maison lotoise très typique avec son toit très pentu,  semble nous attendre dans son écrin de verdure. Je la rends hivernale par mon choix de couleurs, mais je ne regrette rien, na! J'ai envie d'encres en ce moment.




Les 2 copines à la terrasse du café et juste à côté le marché de Martel, j'ai un peu mixé les sujets et cherché des indices sur Rock ou pas?? (bien jovial le moine!)

Mercredi, la pluie s'invite et nous arrête dans notre bel élan du paysage de bocage. Alors on se réfugie dans l'église de Martel où les sujets ne manquent pas. Une superbe sculpture d'un Christ au calvaire m'inspire particulièrement. (Not at all !Rockn'roll)


Le soleil revient après le repas et nous pouvons nous installer confortablement à l'ombre, place du Four Bas, pour croquer la rue qui descend tout près de l'église... charmant.


Chaque soir, nous mangeons au Restaurant du Château, ambiance très rétro, vieille France... au menu, on aura toujours une entrée, un plat avec légumes, fromage et dessert. C'est  bon, les spécialités régionales.... confit de canard, foie gras.....  on ne peut pas résister, les kilos s'installent.  (Faire régime au retour)

Et puis, le pianiste accompagne gracieusement nos assiettes avec un récital fourni de chansons françaises, un peu de classique, quelques morceaux Jazzy ... je cherche le rock, mais à part " la groupie du pianiste",  ça l'fait pas.
 Frédéric a le look attitré du Chopin de  Rocamadour! Un petit dessin à l'encre de chine un soir, brosse l'ambiance générale... on vit une époque formidable, non?



Jeudi, on part pour  Rignac. Vieilles maisons, petit village typique et charmant dans son écrin de verdure, un peu d'aquarelle (pas convaincante)  voila le programme.






Et on dessine réciproquement nos profils... marrant! les "têtes de Rignac".



Vendredi, notre dernier jour nous promène dans le village bas de Rocamadour.
Sur la place Hugon, nous dessinons la rue qui descend et j'intègre une sculpture baroque et délirante en fer torturé dans mon dessin pour le rendre plus  Rock!!!! J'ai repéré cet élément bizarre dans une expo du village.


Après un orage brusque qui nous trempe jusqu'aux os, on part manger en courant. Juste avant, dessin de cette tour que j'ai intégré sur un papier aux empreintes de feuilles, préparé à  l'avance...


Pour conclure, Bruno nous amène sur le chemin de ronde où le panorama du village se dévoile,  une rue étroite serpente et monte, monte, monte.... dessin aux feutres noirs, de plusieurs épaisseurs et fondu au pinceau à réserve d'eau.


 Demain, c'est la fête au village et il y a des petits fanions un peu partout.... Mais on n'a pas pris l'ascenseur, ni remonté le chemin du calvaire sur les genoux!!!

Enfin pour conclure,  ROCAMADOUR, pas très rockn'roll, plutôt Catho-city,  mais charmant à dessiner et super ambiance avec le groupe et Bruno.


Là, c'est le jour où 4 filles se sont habillées en bleu, allez savoir pourquoi. !


mardi 22 juillet 2014

Une semaine à Angoulême après Rocamadour 07/2014

5/07/2014 . J'ai attaqué un nouveau carnet...
Après une semaine de dessin à Rocamadour avec 4 filles et un gars, sous la houlette de Bruno Molière,(je posterai un article bientôt) je me rends chez mon fils à Angoulême pour une semaine. Je vais revoir la famille dont la petite Zoé, qui va bientôt fêter ses 5 ans, et oui!!! ça pousse.

On a visité, randonné, partagé, discuté... et j'ai même aidé à "gratter" la peinture de la rambarde pour gagner un peu de temps à Aurélien! Pff!! un grand moment! J'ai fait ce que j'ai pu! Bref!

Revoici en scène notre jolie  Zoé, toute blondinette qui a un peu perdu ses "anglaises" et  gagné une coupe au carré (comme Mamithé - c'est comme ça qu'elle m'appelle). Un après midi au petit square près de chez eux, l'occasion de croquer les deux copines et l'église Saint Cybard juste à côté.



Mardi 8/7,  Dignac. On devait rejoindre un groupe de marcheurs qu'on n'a jamais trouvé... J'ai fait quelques petites collectes de trésors de randonnée..
.

Et mercredi c'était Mouthiers sur Boème. J'ai ramené de la ballade un beau tournesol, mais comme je l'ai dessiné le lendemain, il était un peu flapi, tout défraîchi, Pèpère!.alors je l'ai positionné autrement pour lui redonner de belles joues!!


Jeudi, Mam'zelle Zoé nous a fait les honneurs de la "Cueillette Fabulette" qu'elle a parcouru avec sa classe.

C'est un immense potager ou l'on achète en plein air ses légumes, fruits...de saison forcément.  On choisit, on se promène, on nettoie, on pèse, on paie et voila.
J'ai offert un joli "bouquet du jardin" aux enfants, "petite madeleine de Proust": les mêmes  fleurs que mon père faisait pousser dans son jardin quand j'étais enfant et qu'on ne trouve plus maintenant! presque un petit coup de blues. Mais, le dessin a vite repris le dessus!


Il y avait même un triporteur vers anis que j'ai intégré dans mes légumes; après, j'ai mis les pieds dans un fourré, perdu le bouchon de mon feutre.... ce que je peux être distraite parfois! M'enfin! 


Et puis vendredi 11/7, on est partis visiter BRANTOME, charmante petite ville du Périgord Vert, au bord de la Dronne, où se croisent canoë et kayaks... On a passé la journée à se balader, faire le marché, Oh les belles truffes, et puis, j'ai dessiné! obligée! 
J'ai même acheté un livre d'aquarelles sur le Périgord, et ça me donne vraiment envie d'y organiser un stage carnet de voyage l'année prochaine. Voyez un peu.


Le lendemain, Samedi 12/7 c'était le jour du Sketchcrawl, mais il ne se passe rien à Angoulême. Aussi, profitant du moment où l'attente à la poste durait un peu, je dégaine carnet et feutre et dessine la rue près de la place Louvel.


Et puis, hélas, comme toutes les bonnes choses ont une fin, j'ai pensé au retour. 
J'ai trouvé 3 personnes à co-voiturer au départ de Limoges pour Lyon. J'ai un peu d'avance,  j'en profite pour dessiner un bout de la superbe gare de Limoges Bénédictins devant laquelle j'ai rendez-vous.



A bientôt, pour de nouvelles aventures... en dessin bien sûr!

lundi 16 juin 2014

Vendredi 13 06 : Jardins Secrets à Rumilly

Ce vendredi 13 juin, j'avais organisé une journée "Croque-Jardins" aux JARDINS SECRETS de RUMILLY (74).

Partie avec 2 lyonnais et 2 élèves de Communay, nous sommes arrivés pour pique niquer avant l'ouverture à 14 heures.


Lieu magique, étonnant, foisonnant.... des jardins à thème,  Andalous dans l'ensemble, ou marocains, des arcades, des tonnelles, des massifs, un jardin du curé dont on garde tous quelques réminiscences de l'enfance... des fleurs, des odeurs, des fontaines, des arabesques, des tuiles vernissées, des moucharabiehs, des angelots, des coqs en fer forgé au graphisme précis .... des salons bleus, des intérieurs de maison anciennes bien remplies,  des secrets d'apothicaires, des lanternes magiques, des sofas à dormir, une piscine intérieure, large flaque turquoise reflétant les boiseries odorantes du cèdre Marocain... la liste est longue et les couleurs orangées, safranées, bleues, les roses anciennes croulant sous leur propre poids à la tonnelle du curé...



Tout le monde s'est fait plaisir en dessinant moult détails de fontaines, d'arcades, de fleurs et nous promettant d'y revenir pour continuer l'exploration, car 3 heures ici, c'est juste un avant goût du paradis.

La fontaine aux citrouilles

Et dimanche, on est allées visiter Marseille (en car et en groupe).... Allez un petit crobart à la Bonne Mère... avec ma copine Henriette et quelques masques exposés au Mucem sur le thème du Carnaval. Là encore, il faudra revenir parce qu'une journée,  c'est juste pour démarrer....




lundi 9 juin 2014

Animation du Centre social de St Just : Atelier PORTRAIT du samedi 24 mai 2014


Samedi 24 mai 2014,  j'ai participé à la Fête du quartier St Just en qualité d'Atelier rattaché au Centre Social, sur la place Abbé Larue - Square Jean Choux.

J'ai animé comme l'année précédente, un stand Portrait; les demandes n'ont pas manqué...
Des jeunes, des enfants, des dames... la gente masculine a brillé par son absence, mais il faut dire que la majorité  présente  était plutôt féminine et enfantine. Et puis, c'était gratuit, alors....

Ellen
Fanny, stagiaire au Centre Social


.  
Je n'ai pas chômé de 11 à 13h. Je me suis accordé une petite pause pour manger sur place, un couscous délicieux, préparé notamment,  par Khira et Naima  dessinées l'année dernière et qui ont voulu poser cette année encore.

Khira

Naima


Et puis, à 14 heures, les minois d'enfants et d'adolescentes se sont pressés pour se voir ... en dessin, ou du moins, pour voir comment "mes crayons" les perçoivent.

Inès

Mathilde

Vers 16 heures 5, j'étais un peu crevée !  c'est beaucoup d'énergie de dessiner comme ça, deviner la personnalité sous jacente, traduire l'expression de l'instant dans les yeux parfois intimidés ou affirmés et lire l'attente anxieuse du résultat dans le regard, essayer de ne pas décevoir... on se jette dedans à fond, sans compromis. Quel plaisir de donner l'énergie et de recevoir un sourire.

Julie


Juliette et son portrait
16h 30 et 10 portraits plus tard, j'ai posé les crayons ... c'est qu'il fallait terminer ma valise pour Bali, le départ prévu lundi matin 26/5 à 5h 50 se rapprochait inexorablement.

Nour

Odetta

Mais quel plaisir partagé cette séance de portraits.
J'ai aimé et mes modèles aussi, visiblement.


lundi 19 mai 2014

Mon week end à la Sablière

Pour les proches qui me connaissent bien, ils savent que je vais au moins une fois aux beaux jours passer un Week end  à la Sablière dans le Gard. La Sablière, un bien beau nom pour un bien beau lieu ... Un domaine Naturiste au bord de la Cèze, 2 piscines dont une couverte, dans la verdure et les superbes rochers "les 3 arches" qui dominent le site et surplombent la rivière et qu'on découvre où que l'on soit placés.




Le week end du 8 mai était propice, je suis partie avec une amie du mercredi au dimanche et s'il n'a pas fait beau globalement en France, ici, on a été gâtées. Juste de la pluie le dimanche matin, vite reléguée au second plan dès midi tapante.



Et si j'y vais pour me reposer, nager, profiter du grand air...je n'oublie pas mon petit "moleskine aquarelle", parce que j'ai bien envie de vous faire partager mon petit paradis et ses petites aventures du quotidien.


 Le 8 mai justement, un duo de musiciens est programmé en soirée "Duo Malo", mais à l'heure dite, pas de musiciens," ils seraient tombés en panne"??  quelques types au bar s'énervent  et prennent à partie  un ex-organisateur qui n'y est pour rien, le ton monte, quelques verres de trop? Je croque en vitesse. J'adore le chien totalement affalé par terre, inconscient du vaudeville alentour.

Mais notre éternel "chantre de la Sablière" garde le contrôle et s'invitant  derechef à une table, entonne gaillardement "Au village sans prétention j'ai mauvaise réputation..." suivi de "Gare au gori-i-i-i-ille", la non demande en mariage, l'auvergnat," etc.... tout son répertoire des "2 Magots" y passe... Brassens a sauvé la mise et la soirée.. et notre chantre s'est encore et toujours... placé. Il saoule, mais on ne lui en veut pas.



La Sablière c'est toujours l'occasion de faire des portraits de nouveaux venus, la serveuse Magalie dessinée d'un seul trait d'aquarelle en direct, Carole et sa coiffure décoiffée, Stef   qui fait des crêpes  divines,  avec sa petite barbiche attachée en catogan sous le menton! very fun!


 

Et puis notre Musicien Nalo arrive le lendemain; je le dessine pendant les "balances" en me régalant les oreilles et les yeux... sur fond de canapé violet et petits poufs taupe, chaises rouges et grises. Cette année, plein de nouvelles décos à la Sablière! des planchers en bois brut sur la grande terrasse, c'est très cosy.


Le vendredi, c'est jour de marché à Barjac. On file, nous les filles, et on s'achète.... des fringues (bien sûr) des fraises et un bouquet d'ail, irrésistible à mon aquarelle de poche... sur fond de serviettes qui sèchent au soleil. Ben oui, on avait loué une superbe tente aménagée avec grande terrasse ombragée devant!  le luxe de camping.



Comme je disais, le dimanche matin, pluie... je file à la piscine couverte juste avant la fin de l'aqua gym que je croque prestement avant un sauna mérité...



En sortant, le soleil était revenu et mon transat ...occupé. lol!!!




mardi 13 mai 2014

Beau dimanche au Cimetière...

Le dimanche 4 mai 14 à 10h , quelques adeptes du groupe "Jetuilscroquent" de Lyon se sont donné rendez vous devant le cimetière de Loyasse à  Lyon 9°.




Visite guidée par Marie, la cousine de Valérie, qui a travaillé sur place plusieurs années, totalement passionnée et intarissable sur la question. Une petite quinzaine de croqueurs s'éparpillent alors  dans les allées... c'est une sorte de "petit Père Lachaise Lyonnais", où des noms célèbres de rues, avenues, places et monuments trouvent ici toute leur signification par les stèles magnifiques qu'on leur a érigées.

Premier cimetière construit à Lyon en 1810, par mesure d'hygiène, il compte 12000 tombes sur 10 hectares. Considéré initialement comme le cimetière des bourgeois, il comporte néanmoins un "terrain général" réservé aux indigents mis à disposition pendant 5 ans (puis crémation pour libérer de la place).

Ici, je découvre la stèle imposante du célèbre "Maitre Philippe", (Nizier Anthelme Philippe 25 04 1849 - 02 08 1905) sorte de mage inspiré, disciple d'Alan Kardec, qui imposait les mains et faisait des miracles.  La tombe regorge de fleurs, plantes,  que les descendants des bénéficiaires continuent d'honorer  aux dates anniversaires de ses bienfaits.

Pour la petite histoire, on découvre une sépulture bizarre, une sorte de grand habitacle fermé sur les 3 côtés à l'abandon, d'environ 3 m2 . D'après Marie, ce lieu "secret" était l'endroit  même des rendez-vous donnés  par une dame faisant commerce de ses charmes,  ici même. Le scandale a dû être à la hauteur de la traîtrise... mais la bâtisse n'a pas été détruite pour autant. Quelques légendes sont toujours attachées à de tels lieux et en font le sel.

Promenons-nous allée 10 : le carré des jouteurs, ou plus loin, des pierres tombales identiques sans noms c'est le quartier des religieux  dont la règle impose l'anonymat et la non identification.





Sous un vent frais le matin, nous acceptons l'invitation de Suzanne de partager notre casse croûte chez elle et nous réchauffer un peu, avant de retourner croquer l'après midi.
La "belle dame verte" inspire pratiquement tout le monde. Quel que soit le point de vue, elle est magnifique et totalement sensuelle.




Et puis, lundi comme il fait encore très beau, et que c'est encore les vacances scolaires, je retrouve Sylvie et  Marie Cécile à la passerelle de la Paix, qu'on dessine sous un autre angle.