usk

JE FAIS PARTIE DES URBAN SKETCHERS,! C'est quoi???

Urban Sketchers (USk) est une organisation à but non lucratif qui met en avant la valeur artistique, narrative et pédagogique du dessin « in situ », qui en fait la promotion et crée des liens entre croqueurs dans le monde entier, qu'ils soient chez eux ou en voyage.

Les sketchers français partagent leurs dessins sur ce blog et/ou sur le
groupe Flickr USK France. Vous pouvez contacter Urban Sketchers France en écrivant à cette adresse : urbansketchers.france@gmail.com. Visitez aussi le blog principal urban sketchers.org
.

Le Manifeste Urban Sketcher. 1.Nous dessinons in situ, en intérieur ou en extérieur et croquons sur le vif. 2. Nos dessins sont les témoins de notre quotidien et de nos voyages.3. Nos dessins représentent des archives de lieux et d'instants.4. Nous sommes fidèles aux scènes que nous voyons. 5. Nous utilisons tous types de techniques et apprécions la diversité de nos styles. 6. Nous nous soutenons, aidons, et encourageons les uns les autres et dessinons en groupe. 7. Nous partageons nos dessins en ligne. 8. Nous montrons le monde de dessin en dessin.

A partir de septembre 2015. vous pouvez retrouver mes carnets de voyages en dessin et en photos sur un nouveau blog de Blogspot . Pour l'instant un seul voyage, mais il va grossir très vite, car j'en ai "un paquet sous la botte!" A très vite.
http://carnetsdevoyagesdelavagabonde.blogspot.com











mercredi 5 août 2015

Sète : repérage reportage pour le futur Carnet de voyage

Du lundi 13 au vendredi 17/04, je suis partie avec  Sylvie pour faire du "repérage" à Sète en vue du stage Carnet de voyage que j'organise du 11 au 17/10/2015. (Ne cherchez pas, il est complet).

Cette semaine m'a permis de revoir les lieux chers à mon cœur, de dessiner et de prendre aussi des photos. Le temps était presque parfait sauf notre journée à Bouzigues et Mèze.

Allez, venez avec moi. C'est lundi, on est arrivées en début d'après midi et nous partons au Môle St Louis pour récupérer les clés de l'appartement que nous prête des amis. Waoh! Déjà cet alignement de bateaux impressionne, mais on ne va pas déprimer, on arrive et on est "à fond". Ca donne ça!





Allez,  c'est mardi, on a une grande journée devant nous à remplir. La matinée passe très vite en repérages,(dessin du Jouteur sur la canal royal)  il est déjà midi : direction les Halles où je retrouve des vendeuses que j'avais dessinées en novembre précédent. Allez une petite dégustation d'Huitres divines arrosées d'un petit Picpoul dont je ne vous dis rien!!!(je le garde). Hummm!!!!!
   
Un petit peu "fatiguée" soudain, le café s'impose. On se dirige vers la Place de l'Hôtel de ville appelée communément "Place du Pouffre". (Alors pour les nuls :  le pouffre c'est le poulpe, symbole de la ville à travers les délicieuses tielles, spécialités Sètoise). Je ne vais pas partir sans avoir dessiné cette magnifique sculpture de Pierre Nocca tellement expressive.
Statue du Jouteur au Canal Royal

Je crois bien que je me suis fait une mini sieste, parce que le soleil et le Picpoul m'avaient chauffé la tête. Bref, on se dirige vers la Ville Haute, à travers les petites ruelles "tire-cul", la Décanale St Louis surmontée d'une vierge monumentale. C'était le quartier des immigrés Italiens qui ont véritablement peuplé cette ville et il en reste une douce nostalgie, voyez plutôt Place de l'Hospitalet, la voluptueuse sculpture la Mamma de Di Rosa, tout près du Café Social, où se retrouvaient les jouteurs de la ville.


Quelques dessins d'ambiance sur la terrasse du Café Social qui ouvre et c'est l'heure de la petite bière locale. Ah ça fait du bien, je vous dis pas, il fait une chaleur aujourd'hui!!















Mercredi 15/4. Aujourd'hui c'est la POINTE COURTE, lieu mythique s'il en est! Agnès Varda ne s'y est pas trompée qui a tourné un film en 1955 avec Noiret et Sylvia Monfort, l'histoire double d'un couple et d'un quartier qui se bat pour subsister. Ca s'appelait tout simplement "la Pointe courte".

Sylvie se fait un petit challenge depuis qu'elle est arrivée : Elle dessine dans des cadres verticaux, captant juste ce qui se passe dans ce format. Ca demande beaucoup d'attention et d'exigence et c'est plus court que de tout dire. Je m'y essaie aussi, d'abord en noir et blanc puis avec quelques touches de couleurs.


Ce qui m'amuse, c'est de décoller un peu de cette vieille peinture pourrie des bicoques. Des particules jaune et bleu se détachent facilement. Je les ramasse et les colle dans mon carnet et curieusement, c'est exactement les mêmes couleurs que la toute petite sardine que j'ai trouvée par terre.


  Allez encore un petit dessin en hauteur avant de rentrer.
Ce matin, on a eu la chance de voir les 2 ponts se lever à 9h 50 précises, le pont des voitures et le pont ferroviaire, parce que le train passe tout près, on est à 2 pas de la gare. c'était chouette ce spectacle, un grand voilier attendait pour pouvoir passer.
J'ai pris une photo des ponts ouvrant tout grand leur bras.

Ajouter une légende
Et puis, je n'ai pas résisté au plaisir de dessiner une maison de pêcheur, toujours kitsche faut quand même rester dans l'ambiance... C'est pas n'importe où la Pointe Courte, ça se voit.


Vous connaissez "la maison des chats"?

Le lendemain, on avait prévu d'aller à Bouzigues et Mèze. Le temps n'était pas au top, mais bon on a affronté les nuages et le ciel menaçant. Effectivement en arrivant à Bouzigues, une pluie fine tombait régulièrement. A l'abri sous le auvent du musée, on a fait notre petite aquarelle! ben oui, qui dit pluie dit aquarelle,  non ? C'était un peu difficile, mais on s'est réchauffées à La Voile Blanche, un super restau où nous avons encore dégusté des huitres et autres spécialités locales arrosées d'un Picpoul! M'enfin, je me répète, mais qu'est-ce que c'est bon quant on déguste dans le contexte, ça ajoute son petit supplément d'âme qu'on ne retrouve pas une fois rentré chez soi.

Sculpture Port de Mèze
Port de Bouzigues sous la pluie
 

Ben voilà, c'est notre dernier jour mais on a bien l'intention d'en profiter jusqu'au bout!

Ce matin, on va dessiner au cimetière marin, le cimetière des riches qu'ils disent. Paul Valéry y est enterré. Notre ami Georges est enterré dans celui des pauvres "le Py". Sous le soleil et situé à flanc de colline, c'est un bonheur de croquer...




Un petit tour au Mole St Louis pour manger avec un ami sur son bateau... Profiter jusqu'au bout du plaisir de Sète. Un petit dessin du Phare....


 Et je ne pouvais pas laisser ce séjour sans me faire plaisir avec un portrait. Comme il était pas à Sète ce jour-là, je l'ai dessiné d'après photo, mais vous ne m'en voudrez pas, n'est-ce pas?


..."Quand mon âme aura pris son vol à l'horizon, vers celle de Gavroche et de Mimi Pinson, celles des titis et des grisettes, que vers le sol natal mon corps soit ramené dans un sleeping du Paris Méditerranée, terminus en gare de Sète." (extrait de "Supplique pour être enterré sur la plage de Sète")

J'attends de pied ferme les 10 inscrits au stage du mois d'octobre. Je suis sûre qu'on va bien se passionner pour cette Ile Singulière.

mardi 30 juin 2015

Suite et fin du week end à Strasbourg

Pour ce samedi 13 juin, tout le monde était présent.
Environ 150 à 170 personnes réunies autour de la passion du dessin urbain, parfaitement organisé par l'équipe de 4 strasbourgeois croqueurs.


On s'est retrouvés à 9h au bord de l'Ill, beaucoup sur les berges au bord de l'eau, d'autres sur le pont. Un service de distribution de sandwichs locaux permettait de s'inscrire, payer, plus de soucis. Livraison vers 12h 30.  Parfait! 

Le ciel était un peu chafouin ce matin et n'a pas épargné quelques gouttes vite séchées.


Samedi soir,  repas au Restaurant de la Bourse. La Flamenkiche sous toutes ses formes, à volonté! Y arrive un moment, on cale c'est clair. La petite glace en dessert fait passer le tout et on rentre à pied !

Il y a eu les photos de groupe aussi. tiens... vous m'avez trouvée? 


Dimanche matin,  on se retrouve sur la place de la Grande Boucherie et je dessine  une page entière  avec les détails qui font la rue, la ville, l'ambiance...



Dans l'après midi, postée Place de la Cathédrale, je décide de m'attaquer à la Maison Kammerzell, la plus ancienne maison de la ville. Les pinceaux d'encre éparpillés autour de moi, je fais attention aux taches, ça va vite... Une dame s'arrête :

- Vous les vendez vos dessins, je serais très intéressée?
- Ah  Euh!!! non,  ils font partie de mon carnet je n'arrache pas les pages.
- Ah bon, c'est dommage, dit-elle en s'éloignant.

Piquée par la curiosité, je la rattrape :
- Et vous en auriez donné combien par curiosité?
- Euh, ben, une dizaine d'Euros, répond la brave dame!

Ah d'accord, comme ça on est fixés, ça calme!

Il fait si beau cet après midi. Je retrouve les copines sur le quai des pêcheurs, pas loin de l'Atlantico. Le grand jet d'eau sur l'Ill asperge par moment les croqueuses. Edith, Françoise, Léon et moi profitons du moment de calme sous les grands saules qui ne pleurent pas du tout.
Péniches, terrasses, Café Cubana et drapeaux  émaillent de couleurs vives notre page du jour. Un groupe de filles parlent à bâtons rompus et se photographient près du pont.



Plus tard, c'est le dernier apéro à l'Atlantico. On discute, on se croque, on achète des badges, on s'exclame devant les carnets magnifiques des uns et des autres. Ambiance super! Et un dernier repas avec une bande de Lyonnais dont Marc qui a autoédité un carnet de dessins.

Lundi matin. On boucle des valises et on laisse les clés... Le Tgv prévu à 16h, on a encore le temps de s'en faire quelques uns... alors sur le Pont St Maurice, Edith et moi nous installons pour dessiner le superbe Lycée des Pontonniers avec ses bulbes verts, et tuiles vernissées, c'est un enchantement.
Une dame vient nous parler de la bâtisse, "C'est un Lycée pour les "grosses têtes", mon petit fils l'a fréquenté. et moi je fais des petites aquarelles" Charmant!


Je m'étais promis de dessiner la superbe façade du 20, Quai des Bateliers avec des visages sculptés dans le bois,  tous très différents. Je me pose en face et sort mes pinceaux à réserve d'encre. Une petite frise des joyeuses alsaciennes termine ma page.


Ca sent le retour. Je retrouve Edith, Ludi et FLo et nous allons visiter la charmante cour du Corbeau. Allez  un petit dernier !!!
Dans le train, Marie Cécile nous propose de terminer l'énorme meringue rose -que beaucoup ont pris pour une huitre! pffff!!-



Je termine l'autre carnet accordéon "Spécial portraits de Strasbourg" avec Marc, Valérie et Monique.



A bientôt sur mon blog et n'oubliez pas... un petit commentaire en bas de l'article, ça encourage et ça fait plaisir!!!







 

lundi 29 juin 2015

Week end rencontre des Urban Sketchers à Strasbourg



Super ce grand week end à Strasbourg organisé par nos amis Lolo, Nathyi, Julien et Vincent. Tout y était même le soleil et quelques gouttes en avant première le vendredi soir pour les privilégiés. (bien trempée pour rejoindre l'Atlantico, m'enfin!).
Allez hop! les dessins, ça explique tout !

D'abord la petite Elsa dans le train, plante vivace s'il en est, qui "allait à une surprise mais ne savait pas où"? Bingo comme nous. Marrante avec ses 2 agrafes sur le front pour casse-cou de 5 ans!




Le choc-cathédrale

Très impressionnante cette cathédrale en grès rose qui vous surplombe fièrement, une multitude de statues variées et amusantes parfois, menaçantes aussi, une finesse d'exécution hallucinante, et la grande place qui s'étale juste devant depuis que le parking a été supprimé. Bonne idée. Une superbe tête du génie des bâtisseurs de cathédrales devant a terminé mon dessin juste avant la pluie invitée surprise cet après midi du vendredi.





On avait le choix entre les vierges sages ou folles ... j'ai préféré.. le côté coquin, voire provocateur des belles dames.

Flanant ça et là, on surprend un détail, une tourelles sympa, et assise par terre, une maison parfaitement tordue aux colombages savants.
On est rue des Tanneurs et le menu du soir est déjà affiché. (lol)


Détails et colombages.
 



Vendredi soir 19 h 30 . Première soirée Apéro à  l'Atlantico et plein de nouvelles têtes à croquer, tout comme la charcuterie locale fort appréciée avec une "tite Bière."




Bon allez, je vous laisse pour aujourd'hui et je vous parle de la suite demain. Il reste encore 3 jours à commenter...




mercredi 17 juin 2015

Après la rencontre Nationale des USK de Strasbourg

Rencontre Nationale des Urban Sketchers du vendredi 12/6 au lundi 15/6/15. Après Lyon en 2013 et Sète en 2014, nous voilà à Strasbourg. Superbe ville. Week end très sympa. Organisation tip top avec des circuits prévus pour chaque jour. Il y en avait pour tous les goûts. Merci à Lolo Wagner et tous les autres.

Comme je suis sur le départ pour Angoulême, je vous livre juste le contenu de mon petit carnet Accordéon sur Strasbourg, spécial Portraits. Pour la suite, il faudra attendre un peu mais je serai là!

Quelques petits crobarts sur la Place du Marché Gayet. Sculpture d'un énorme "caillou" (tiens ça fait penser au Gros caillou de Lyon  à la Croix Rousse) des enfants grimpent dessus, il fait beau, on est bien...



Au restaurant le samedi soir avec mes voisines parisiennes...


Léon  à la Brasserie de la place des Bouchers et ensuite c'es l'apéro du dimanche soir à l'Atlantico avec Julien...


La belle Françoise et  tiens, y a même Lolo et Monique de Paris 


Et ça se termine avec les Lyonnais, Marc, Valérie dans le train retour et Monique qui écoutait attentivement Marc parler de son bouquin auto édité..

Pour les dessins de la ville, on va attendre un peu et terminer aussi les mises en page.
A très vite.



jeudi 11 juin 2015

Un "Marathon de portrait" pour la fête Africaine


Affichage de  en cours...


Rentrée d'Ouzbékistan mardi dernier, (je vous en parlerai plus en détail dans quelque temps), j'ai participé dimanche 7 juin  aux "20 heures Africaines" à Châtillon d'Azergues, au profit d'un village du Burkina Fasso.


Ma participation à cette manifestation était un stand "Croq'frimousse"! Qui veut se faire dessiner? pour une participation  modique de 5 E (destiné aux repas des élèves du Collège).

Ce fut un franc succès : pas moins de 24 portraits en une seule journée de 10 h à 19h 10... Une petite pause repas à 13h 30...

Enfants, adultes, ados, couples, fratries... ce fut un beau défilé de frimousses croquées en un quart d'heure environ, à la mine de plomb sur un papier blanc très lisse.

Quelques extraits...







Certaines se reconnaîtront!



Vous me croirez si je vous dis que j'étais crevée le soir, mais tellement contente de l'avoir fait!
Parce que je me suis aussi régalée, faut pas croire c'était un plaisir !