usk

JE FAIS PARTIE DES URBAN SKETCHERS,! C'est quoi???

Urban Sketchers (USk) est une organisation à but non lucratif qui met en avant la valeur artistique, narrative et pédagogique du dessin « in situ », qui en fait la promotion et crée des liens entre croqueurs dans le monde entier, qu'ils soient chez eux ou en voyage.

Les sketchers français partagent leurs dessins sur ce blog et/ou sur le
groupe Flickr USK France. Vous pouvez contacter Urban Sketchers France en écrivant à cette adresse : urbansketchers.france@gmail.com. Visitez aussi le blog principal urban sketchers.org
.

Le Manifeste Urban Sketcher. 1.Nous dessinons in situ, en intérieur ou en extérieur et croquons sur le vif. 2. Nos dessins sont les témoins de notre quotidien et de nos voyages.3. Nos dessins représentent des archives de lieux et d'instants.4. Nous sommes fidèles aux scènes que nous voyons. 5. Nous utilisons tous types de techniques et apprécions la diversité de nos styles. 6. Nous nous soutenons, aidons, et encourageons les uns les autres et dessinons en groupe. 7. Nous partageons nos dessins en ligne. 8. Nous montrons le monde de dessin en dessin.

A partir de septembre 2015. vous pouvez retrouver mes carnets de voyages en dessin et en photos sur un nouveau blog de Blogspot . Pour l'instant un seul voyage, mais il va grossir très vite, car j'en ai "un paquet sous la botte!" A très vite.
http://carnetsdevoyagesdelavagabonde.blogspot.com











vendredi 14 octobre 2016

Petits gribouillages à Porto

La  couverture de mon petit accordéon. On connaît mes vices.

J'avais envie de vous montrer mes petits gribouillages faits à la hâte à Porto, pendant la semaine du 11 au 18 09 avec les 10 participants au stage Carnet de voyage que j'organisais..

J'ai pu grignoter quelques moments de "liberté" pour dessiner un peu.
Le jeudi où la pluie s'est invitée, nous sommes allés nous abriter à l'Eglise San Nicolau, pas très loin de Ribeira.
 

A l'intérieur, curieuse ambiance, 3 hommes tapaient, clouaient, réparaient les socles de 3 statues, deux vierges et San Nicolau,  je pense qu'ils préparaient une procession pour une fête religieuse prochaine. Alors j'ai commencé mon petit carnet accordéon en dessinant avec tout le monde. Puis on est allés manger au Mercado Ferreira Borges, un peu plus haut et hop! petit dessin. Dans l'après midi,  quartier libre,  j'ai terminé les pages avec la  "Torre de Clerigos" une sculpture d'un Saint patron de Porto et la fameuse librairie Lello. Pour terminer, la façade "Reis Filhos"(en pleine réfection)   juste à l'angle de rua 31 de Janeiro. Travail uniquement avec mes pinceaux  à réserve d'encre et feutre fin noir 0.2. Ca donne ça.



 

Je me suis régalée ce même après midi à dessiner en détail la façade de la Casa Oriental, en terrasse, pendant que les serveurs m'oubliaient ostensiblement. M'en fout!

A Ribeira, en attendant le bateau pour la balade sur le Douro, j'ai aquarellé à la sauvage les façades colorées. Je n'ai pas mis plus d'un quart d'heure.


Et le lendemain, devant St Ildefonso, j'ai fait très vite aussi. Ces 3 aquarelles faisaient partie d'un petit accordéon tout en hauteur (ou largeur, selon le sujet) de 4 pages, le premier volet, commencé en avril avec Sylvie, lors du repérage. (Pont Dom Luis I)


Oh que c'était compliqué ce pont Dom Louis I! Mais je l'ai fait!
Et le dernier soir, au Fado, rebelote,  un autre carnet accordéon fait main.... Ah cette ambiance!

Musiciens et Isabel

Antonio, Manuel et l'incroyable Maria Augusta.
Finalement, j'ai travaillé vite, spontané. C'était le but.

J'aime particulièrement la photo du groupe,  rue Ferraz, dominant la Sé et la rue des fleurs ;
cette rue en pente est empruntée parfois (souvent?)  par des voitures qui tournent à angle droit, débloquant un plot de métal qui en bloque son accès. Et les graffs autour, du meilleur effet. En plus, ça sentait les crottes de chien, grave! Ils sont bien vaillants mes croqueurs, heureusement c'est le premier jour après ils râlent.



 
Là c'est au Café Java. Grand moment. J'avais demandé aux participants de dessiner les gens alentour, dans des vignettes. Juste en face, place Batalha, gens aux terrasses de café, d'autres en grandes discussions, ou attendant le tramway crachotant... Je m'y mets, moi aussi.


Battle de dessin place de la Bataille!

Colette et Marie assises, debout Agnès, Jeff et sa copine
Puis il se passe un truc dingue ! Agnès dessine une jolie américaine attablée avec son compagnon. Soudain, ils se lèvent ! Zut le dessin n'est pas fini, alors ni une ni deux, Agnès aborde la jeune femme en anglais et lui demande si elle peut rester quelques minutes pour terminer son portrait. Elle accepte et explique que son copain est artiste. Alors, ils font un marché. Agnès achève le job et Jeff la dessine ensuite. Aussitôt dit, aussitôt fait. Et je vois Jeff à côté de moi dessinant Agnès, alors je le croque aussi. Une vraie battle de dessin, et en plus,  sur la place Bathala (place de la Bataille) !J'adore ça! spontané! On a pris des photos.


Porto by night, depuis Cais de Gaia

Et la petite dernière dans l'avion. Merci Easy Jet.
C'était vraiment une belle semaine à Porto. J'espère bien y retourner l'année prochaine; cette année, j'y suis allée 2 fois et n'ai pas été déçue, j'ai encore plein d'endroits à découvrir et rendrai visite à Fatima à Fontainhas.  Pour moi, c'est la ville IDEALE pour un carnet de voyage.













 

mercredi 5 octobre 2016

Expo "ATELIERS REVELES" Cuvée 2016

Voila, dimanche soir, 2/10/2016,  clap de fin sur notre belle expo annuelle "LES ATELIERS REVELES"  à laquelle je participe pour le 2ème fois.



Le principe ? Des artistes du Pays des Pierres Dorées (beaujolais) ouvrent les portes de leur atelier et invitent 1 ou 2 artistes dont ils apprécient le travail. Cette année, il y avait 16 artistes en tout! Une pièce de chacun était exposée au Château de Courbeville à Chessy (69) ainsi que les œuvres de Marc et Dominique Da Costa, sculpteurs sur métal. Le concert de Josiane Vicard "Jalan jalan, le vent des routes" sur les voyages de Nicolas Bouvier, écrivain voyageur a également eu lieu au Château, vendredi et samedi soir. Un très beau moment de grâce, avec chants d'Asie centrale, Balkans ou extrême orient et textes ciselés à l'or fin! Emotion garantie. Quelle belle soirée.

A Châtillon d'Azergues, Françoise et Charles Bornard, sculpteurs sur bois accueillaient Galea, et ses "oiseaux" en Siporex. A Pommiers, Martine Meyrieux, céramiste ouvrait ses portes à Fabienne Chemin, peintre graphiste et son monde étrange et ludique. A Bagnols, Laurent Jegonday et ses créations sur zinc "Zinc-de-toi" se mélangeaient superbement aux magiques luminaires contemporains d'Helmut Frerick, de même que Jean-Louis Fayolle (à Bagnols toujours) sculpteur et tourneur sur bois, un univers de finesse, accueillait Roger et Marie Gorrindo, lui graveur de pierres et elle, enlumineur.

Enfin, à Ternand, mes  carnets et aquarelles de voyages occupaient la Galerie de Christophe Renoux  pendant que lui-même exposait ses beaux tableaux à la Maison du Chat Perché en compagnie de Nathalie Guet Desch, et ses personnages en papier mâché, dialogue complice entre deux univers, sensuels et charmeurs.

En face, à la Maison des Expositions, Maryvonne et Gérard Dublassy montraient leurs nouveautés de cette année, créations textiles  "cousues-brodées" aux photos anciennes et 2 chaises complètement relookés et tissées par ma sœur, Maryvonne! une merveille. Ils accueillaient Jacqueline Matteoda, Plasticienne, des Hauts de Cagnes, qui tricote du papier journal. Il faut voir son travail époustouflant, un manteau immense de 2,50 m de haut, une toge, des "pavés" et les "Marcels", en pages de l'œuvre Proustienne, joliment accrochés sur mini cintres métalliques, le tout formant paravent. Curieux et magique!

Beaucoup de monde cette année, les après midi de samedi et dimanche, c'était même trop, car les gens passaient et ne s'arrêtaient pas, la boutique était blindée. Ils allaient voir les autres artistes et revenaient ... ou pas.

Voila ce que j'ai exposé... en quelques photos.
les carnets de voyage dans la valise bleue

les carrés acryliques 20 x 20

Aquarelles au mur; repros, cartes et mini carnet sur la commode

Les copines passées me voir vendredi après midi étaient les bienvenues,  j'avais du temps à leur consacrer.

soleil matinal dans la galerie

quelques repros sur la fenêtre


Boites à carnets et à cartes ou repros 20x20

Cette année, j'ai testé les portraits sur carte du monde, travaillés à l'encre et les repros que j'en ai faites en format 20x20 ont eu beaucoup de succès, de même que les cartes postales.
 
Ouzbek, Laotienne, Indienne du Rajasthan

Mauricienne, Balinais, Birmane

Indienne, Balinais, Laotienne.
J'en profite pour dire que si vous avez envie d'une (ou plusieurs) repro de l'un de ces portraits en 20x20, vendus à 15 € il est possible d'en commander en m'adressant un mail sur mariestricher@gmail.com.  Prévoir 6E de frais de port en plus).


Et dimanche soir, on a terminé par un repas avec tous les artistes au Château de Courbeville  dont les 2 organisatrices du site, Koryn et Isabelle, dynamiques et efficaces, ont superbement assuré la logistique pendant les 3 jours, avec repas, concert et accueil des visiteurs. Bravo les filles!

Même pas fatigué, Marco a sorti sa gratte et nous a administré quelques morceaux épiques, sous les rires de chacun, enthousiasmés par cette belle "cuvée 2016".
Beaucoup de compliments sur la qualité des exposants pendant tout le week end.  Alors, à l'année prochaine?



Pour ma part, je vous attends du 18 au 20 novembre 2016 au Rendez-vous du Carnet de Voyage à Clermont (Salle Polydome). Venez nombreux.

vendredi 30 septembre 2016

Une belle rencontre à Porto

Je suis rentrée de Porto où j'animais le stage Carnet de voyage en compagnie de 10 participants.

Belle semaine très agréable, côté temps, température idéale, une petite journée de pluie mais on s'en est accommodés.
A Aveiro avec Léon

Dès lundi matin, nous avons sillonné les rues de la ville, dessinant "en couronne" les belles façades couvertes ou pas d'azulejos, et traquant les "vitrines cocasses" pour les dessiner dans le petit accordéon confectionné en amont.
Un après midi, nous sommes allés dans un quartier un peu à part, pas du tout touristique "L'ilôt ouvrier de Fontainhas", près de la rue du même nom.
J'y étais déjà allée en avril avec Sylvie quand nous avions fait le repérage en vue du stage.

Il s'agit d'un quartier clos, interdit aux voitures bloqué par des plots en pierre à l'entrée. Ce quartier constitué de petites maisons mitoyennes de 9 m2  a été construit dans les années 1886, sur le modèle d'un quartier ouvrier de Mulhouse. Il y avait des parties communes, lavabo, douches et WC dans une partie du quartier. Les maisons  étaient si petites qu'elles ne pouvaient contenir ces lieux d'aisance.

Tout le monde s'installe, dans l'une ou l'autre des 4 rues (rue n°1, puis la 2, etc.. ). Je m'aventure dans le quartier avec Agnès et découvre les lieux d'aisance désaffectés (heureusement!) mais toujours là, témoin d'un passé encore vif dans la mémoire collective.

En traversant une rue, je vois une femme souriante sur le pas de sa porte, j'ai envie de lui parler. Mais elle me devance"Bonjour, je vous ai déjà vue ici, vous êtes venue il y a quelque mois avec une autre personne et vous dessiniez. (ah bon quelle mémoire!) Vous savez ce n'est pas si courant les touristes ici surtout qui dessinent, c'est même la première fois."

- Oui, je suis venue  en avril avec une amie pour repérer les lieux et aujourd'hui, je suis avec un groupe de 10 personnes qui dessinent pendant toute la semaine, la belle ville de Porto".

"Je m'appelle Fatima, originaire de la région de Lisbonne. J'ai passé toute ma vie active en France. J'étais vendeuse aux Galeries Lafayette Haussmann à Paris. J'habitais en banlieue.
Quand est venue l'heure de la retraite, j'ai décidé de repartir au pays, n'ayant pas les moyens de rester en France avec ma petite retraite et j'ai eu... comment dire, ce fameux coup de chance des "femmes seules" vous voyez ce que je veux dire... J'ai trouvé une petite annonce "vente d'une maison à Fontainhas". Traditionnellement, ces maisons se passent de génération en génération, mais là il n'y avait pas d'héritier et j'ai pu acheter la maison, petite certes, mais pour le prix de 12500 Euros!!! On m'en propose souvent le double, mais je suis bien ici. Les agences immobilières viennent régulièrement solliciter les gens ici...
Certes, on est très proches les uns des autres, parfois le bruit gène un peu, mais il y a une vraie solidarité et tout le monde s'entend plutôt bien et puis, on vient tous du même milieu. Je ne voudrais partir pour rien au monde.

Je lui demande si je peux la dessiner. Etonnée, elle accepte et assises toutes les 2 face à face, je trace, devine, gamberge et suppose une vie riche et généreuse, une belle personne, une belle rencontre.


Elle me transmet son adresse mail je lui promets de lui  envoyer son portrait. C'est chose faite, dès mon retour après quelques couleurs aquarellées.


C'est sûr, si je retourne à Porto et j'espère bien le faire, j'irai voir Fatima et on refera le monde, encore et encore...

dimanche 4 septembre 2016

Invitation aux "Ateliers Révélés" du 3/09 au 2/10/2016





Comme vous le savez peut-être, je participe du 30/9 au 2/10/2016 aux "Ateliers Révélés".

SUIVEZ LE FIL! De quoi s'agit-il??? (Plaquette et programme ci-joints)

 
Dans 5 villages des pierres dorées, 6 ateliers vous accueillent et vous présentent leurs nouvelles créations, avec LEUR INVITE. Cette année, 16 artistes seront présents (programme détaillé ci-dessous).

Je suis invitée par Christophe RENOUX, artiste peintre à TERNAND superbe village médiéval du Beaujolais ; vous me retrouverez dans sa galerie donnant sur la rue.

 
Dans le même village vous retrouverez Christophe Renoux et Nathalie Guet Desch, sculpteur, ainsi que Maryvonne (ma sœur) et Gérard Dublassy qui accueilleront à la Maison des Expositions, Jacqueline Matteoda et ses sculptures en papier journal. 5 bonnes raisons de venir.

 
De plus, vendredi 30/9 et samedi 1/10, ne ratez pas le spectacle de Josiane Jeannet-Vicard au Château de Courbeville de Chessy les mines : « Jalan Jalan », chansons, poésies et lectures de l’œuvre de Nicolas Bouvier, écrivain voyageur. Une pièce de chaque artiste sera également exposée au Château.

 
Nouveauté cette année ! Julie « Cuisinière Nomade » et Ludmilla « Coté Marmite » proposeront une restauration les samedis et dimanches midis & soirs d’avant spectacle. (Spectacle et restauration du soir uniquement sur réservation au 06 12 35 36 49)

 
J'espère vivement vous voir l'un de ces 3 jours. Je serai présente vendredi 30/9 de 15 à 19h et samedi & dimanche de 10 à 18 h  à l'atelier Galerie de Christophe Renoux -69 Ternand.  Je présenterai mes derniers carnets de voyage, des aquarelles inédites sur le thème « Portraits de marché du monde »  ainsi que des cartes et repros de certaines de mes œuvres. Tout ça en avant-première de ma participation au « Rendez-vous du Carnet de voyage » de Clermont Ferrand du 18 au 20/11/2016.

 Vous pouvez donc consacrer un  week end entier à la découverte de tous ces talents.

 

ATELIERS RÉVÉLÉS… suivez le fil

7ème édition les 30 septembre, 1er et 2 octobre 2016

Dans 5 villages des Pierres Dorées, des artisans d’art et artistes ouvrent leurs portes pour vous présenter leurs nouvelles créations et celles de leurs invités.

A Chessy

Le château de Courbeville, lieu de rassemblement de l’évènement, accueillera une œuvre de chaque participant lors de cette nouvelle édition.

Dominique Sagnard et Marc Da Costa, sculpteurs, y exposeront également leurs créations,

Josiane Vicard et Françoise Sicre joueront le spectacle Jalan-Jalan, chansons, poésies et lectures autour de l’oeuvre de Nicolas Bouvier écrivain-voyageur, vendredi et samedi à 20H30 (PAF 10€).

Julie « Cuisinière Nomade » et Ludmilla « Coté Marmite » proposeront une restauration les samedis et dimanches midis & soirs d’avant spectacle.

(Spectacle et restauration du soir uniquement sur réservation au 06 12 35 36 49)

A Bagnols

Laurent Jégonday, créations en zinc, recevra Helmut FRERICK, «La Font du Ciel» et ses luminaires,

Jean-Louis Fayolle, sculpteur, recevra Marie Gorrindo, enlumineure, et Roger Gorrindo, graveur de pierre.

A Châtillon d’Azergues

Françoise et Charles Bornard, sculpteurs sur bois, invitent Galéa, sculpteur sur Siporex.

A Pommiers

Martine Meyrieux, céramiste, invite Fabienne Chemin, peintre graphiste.

A Ternand

Christophe Renoux, peintre, accueillera Nathalie Guet Desch, sculpteur, dans la Galerie de La Maison du Chat Perché,

Marie Stricher exposera ses carnets de voyage dans la galerie de Christophe Renoux,

Maryvonne et Gérard Dublassy, créations à quatre mains, seront à la Maison des Expositions, ils y accueilleront Jacqueline Matteoda et ses sculptures en papier.

                                 

Venez découvrir leurs univers singuliers...

 


 

lundi 29 août 2016

Petites déambulations picturales Aoûtiennes

Après la Bretagne, je reprends le fil de ma vie et mes petites déambulations picturales avec les copines rentrées de  vacances elles aussi. Et un nouveau carnet à étrenner!

17/8/16. Bravant la canicule, nous sommes allées à Bagnols, un charmant petit village des Pierres dorées qui accueille chaque année un festival d'aquarellistes. Beau château, église étonnante, maisons fleuries à foison,  tout invite au dessin.

Pour ma part, j'ai aimé, plaquée sur le mur ouest de l'église, la magnifique "rose des vents"  du XV portant les armes des Balsac, seigneurs locaux, disposées à l'inverse de la figuration habituelle.

 
Et puis ce dimanche 28/8, j'avais proposé aux copines disponibles d'aller dessiner à St Just St Rambert, au Musée des Civilisations dont m'avait parlé Christophe Renoux, chez qui je vais exposer prochainement. Situé après St Etienne, ce charmant village nous a permis de découvrir la richesse de ce musée, des salles dédiées à l'Asie, l'Océanie, l'Amérique, l'Afrique. On n'a pas eu le temps de visite les réserves, ce sera pour une autre fois.
 
D'abord, on s'y promène pour découvrir  puis le coup de foudre pour un sujet m'arrête et je me pose pour dessiner. Ca fonctionne comme ça chez moi et les autres aussi, me semble-t-il.
 
J'ai donc commencé par (presque) la fin en Australie avec les traditions aborigènes, lances, panier d'offrandes, et les peintures sur l'écorce d'Eucalyptus de couleur rouille, c'est sublime.
 
Ensuite, Indonésie et pays asiatiques, m'attirent et me fascinent toujours et je me laisse guider par les sujets, ce sont eux qui me choisissent de toute façon...
 
 

Après m'être arrêtée devant un immense Totem du Canada, qui m'indique la signification du mot Totem "qui est de ma famille"... je descend dans les salles réservées à l'Afrique. Plusieurs salles toutes en jeux d'ombres laissent entrevoir des formes étranges... il est presque l'heure de la fermeture, alors il faut choisir et ce sont 2 masques de Sierre Léone et Gabon qui l'emportent. Celui de Sierra Léone, le Mende, très puissant, dominateur, porte des serpents  autour de la tête et du cou. Les anneaux superposés sur les épaules et le buste  représentent la prospérité et la beauté féminine. Incroyable. Le masque Punu du Gabon est très japonisant avec un visage tout blanc, à la craie.




A refaire, c'était trop court.

jeudi 18 août 2016

15 jours en Bretagne

Une fois n'est pas coutume! Cet été, je suis partie en Bretagne, oui, oui, en France, même!  C'est pas mal parfois de redécouvrir son beau pays et la Bretagne c'est chouette.

Partie en train le 29/7 pour Rennes, Guingamp, Paimpol et enfin la vedette pour Bréhat! Il faut bien une journée pour tout ça,  d'autant plus que mon TGV avait 1h 15 de retard et c'était moins une pour mes correspondances. J'avoue que le dernier  TER Paimpol m'a attendu 5 minutes pour m'éviter de rater la dernière correspondance! C'est pas la classe ça?

Françoise vient à ma rencontre sur l'Ile et me conduit dans la maison louée pour 5 personnes, des peintres et moi. Dès le premier matin, on me met dans l'ambiance : de 10 à 13h c'est expo-vente des "marines" faits par Anne Joëlle, Françoise et Jean Marc. Rituel immuable, pas question de déroger.
Bon! je montre mes petits gribouillis... et dis " j'aime bien les portraits!" Qu'à cela ne tienne, on me met un panneau "je fais votre portrait et celui de vos enfants- 1/4 d'heure". J'aurai 4 clients au final. Pas si mal!

Place du village de Bréhat : 1 tracteur, un marchand de primeur et les touristes...

Ce qui fait le charme de Bréhat c'est les petites carrioles qui suivent les iliens partout, outil indispensable pour faire ses courses et trimbaler un peu tout, les enfants aussi. Pas de voiture, pas de taxi, mais des vélos et vos pieds...

Je dessine Bogela à la volée, la marchande de poissons, jolie femme aux yeux bleus incroyables. Je la crois Bretonne, que nenni elle est d'origine Polonaise et très sympa..






Chaque après midi, Françoise et moi partons en balade,  à la découverte de la côte, et on croque à plaisir. Le temps, c'est comment dire?  Breton, quoi! changeant ! parfois soleil le matin et pluie l'après midi ou l'inverse. Et s'il fait soleil, le vent s'en mêle. Ici,  balade sous la pluie ou entre deux gouttes.





On passe à la poste pour acheter des timbres et se faire tamponner le carnet à la date du jour.
Et on file retrouver un coin de rêve qu'on a déniché la veille, où des rochers roses énormes se pavanent dans les vaguelettes. La marée monte lentement, on est en hauteur, tout va bien.


A Bréhat, il y aussi des paysans-bio-musiciens et c'est bien sympa! On va même  à la fest-noz du soir et là, on constate que tout le monde danse (sauf ceux qui dessinent bien sûr!)




Un jour, alors qu'on finit de manger tranquillement, on entend un vrombissement terrible, les arbres se penchent et lâchent leurs feuilles... Quézaco? Un hélicoptère vient de se poser sur le terrain de foot juste en face de chez nous! Une dame a un malaise et les Pompiers ne peuvent rien pour elle. Le bel engin jaune et  bleu va l'emmener à Paimpol, ça devra le faire. Il faut dire qu'ici, il n'y a ni pharmacie, ni hôpital, évidemment!

Balade au nord de l'Ile, entre bleu et gris...
 
Le Moulin de Birlot, c'est un peu le lieu obligatoire à voir ici, c'est charmant d'ailleurs.
 


Le lendemain, jeudi 4/8 c'est le vide-grenier à Bréhat. Ah le beau déballage, j'adore! Quand mon œil tombe forcément sur le talon aiguille rose fuchsia complété d'un téléphone idoine, je ne résiste pas! Passe une journaliste du Télégramme de Paimpol, qui nous interroge et prend le groupe en photo. On aura droit à un article dans ce journal publié le 6/8/16...

Le dernier jour, nous en profitons pour faire le tour de l'ile en Vedette, puis comme le soleil a signé pour la journée, on va à la plage de Guerzido et je me baigne!! oui, oui je l'ai fait!!
 
 

La Croix de Maudez c'était la veille, beau soleil puis nuages menaçants et orage... vite on rentre!

La semaine est terminée. Nous repartons samedi 6 août après un bon repas à la crêperie "une bouteille à la mer". Voyez plutôt :  galette à l'andouille de Guémené, bleu d'auvergne et poire caramélisée. Une tuerie!!
 
Maintenant, direction Saint Malo où nous avons loué avec Françoise, une longère à Rothéneuf, un quartier calme de la ville. On est à 1/4 d'heure de la plage du Val. On profite pour visiter la région et dessiner évidemment.

Cancale. C'est marée basse, ciel couvert mais forte luminosité. On visite une expo à la Halle à Marée et je découvre le travail intéressant et délicat de l'artiste  Laurence Brisson . Elle fabrique des personnages en papier mâché recouvert de dessins noir et blanc d'inspiration Japon et Corée où elle a vécu. 
Puis, comme le veut la tradition, il est 18h 30 on va au bout de la digue et là, on se fait ouvrir une douzaine d'huitres  n°3 de la main experte de la vendeuse. On s'installe sur le quai et on jette les coquilles en contrebas. Goélands et mouettes se régalent de nos restes et la nature repart à la nature. J'ai eu le temps de dessiner les parcs à huitres  à perte de vue.


Mercredi 10/8, nous partons pour Dinan. Charmante ville construite en hauteur, dominant la Rance et son port,  maisons à colombages et hautes cheminées chatouillent les pinceaux. Nous avons confectionné chacune un accordéon en papier aquarelle destiné à cette belle ville.

 
 Gente Dame Béatrix installée dans un superbe contexte d'époque moyenâgeuse joue de divers instruments, harpe à main, flûte, ocarina, tambour à pied. C'est superbe. Nous la croisons 2 fois et je constate qu'elle joue de 2 flûtes à la fois!  On se sent vraiment bien dans cette ville; on descend la rue des Galeries qui porte bien son nom, et finit au bord de la Rance.
Comment ne pas craquer pour cette superbe maison bleue?

La soirée à la Crêperie "La Marie Cécile" m'a permis de dessiner toute la cuisine qui donne sur la salle de restaurant.
 
 
Le lendemain, nous allons à Dinard, alors là, c'est pas la même histoire! Moi je dis "UN DINAN, DES DOLLARS", chic ultra chic (un peu trop pour moi). Je consacre quand même quelques dessins sur un autre accordéon (en hauteur cette fois).
 

Je craque pour les fameuses petites cabines de bain en toile rayée devant une architecture balnéaire et des maisons bourgeoises en bord de falaise.

La semaine tire à sa fin et la plage du Val à Rothéneuf m'attend pour un dernier bain de soleil (oui il est revenu celui-ci)



Nous partons samedi 13/8, un arrêt est prévu dans l'Indre à Guilly où nous passons la nuit dans la famille de Françoise et les vacances s'achèvent.

Je n'ai pas résisté  à l'envie de dessiner l'adorable cabane de Jean Baptiste et la carriole de foin attenante. Merci à toute la famille pour votre accueil.