usk

JE FAIS PARTIE DES URBAN SKETCHERS,! C'est quoi???

Urban Sketchers (USk) est une organisation à but non lucratif qui met en avant la valeur artistique, narrative et pédagogique du dessin « in situ », qui en fait la promotion et crée des liens entre croqueurs dans le monde entier, qu'ils soient chez eux ou en voyage.

Les sketchers français partagent leurs dessins sur ce blog et/ou sur le
groupe Flickr USK France. Vous pouvez contacter Urban Sketchers France en écrivant à cette adresse : urbansketchers.france@gmail.com. Visitez aussi le blog principal urban sketchers.org
.

Le Manifeste Urban Sketcher. 1.Nous dessinons in situ, en intérieur ou en extérieur et croquons sur le vif. 2. Nos dessins sont les témoins de notre quotidien et de nos voyages.3. Nos dessins représentent des archives de lieux et d'instants.4. Nous sommes fidèles aux scènes que nous voyons. 5. Nous utilisons tous types de techniques et apprécions la diversité de nos styles. 6. Nous nous soutenons, aidons, et encourageons les uns les autres et dessinons en groupe. 7. Nous partageons nos dessins en ligne. 8. Nous montrons le monde de dessin en dessin.

A partir de septembre 2015. vous pouvez retrouver mes carnets de voyages en dessin et en photos sur un nouveau blog de Blogspot . Pour l'instant un seul voyage, mais il va grossir très vite, car j'en ai "un paquet sous la botte!" A très vite.
http://carnetsdevoyagesdelavagabonde.blogspot.com











vendredi 14 octobre 2016

Petits gribouillages à Porto

La  couverture de mon petit accordéon. On connaît mes vices.

J'avais envie de vous montrer mes petits gribouillages faits à la hâte à Porto, pendant la semaine du 11 au 18 09 avec les 10 participants au stage Carnet de voyage que j'organisais..

J'ai pu grignoter quelques moments de "liberté" pour dessiner un peu.
Le jeudi où la pluie s'est invitée, nous sommes allés nous abriter à l'Eglise San Nicolau, pas très loin de Ribeira.
 

A l'intérieur, curieuse ambiance, 3 hommes tapaient, clouaient, réparaient les socles de 3 statues, deux vierges et San Nicolau,  je pense qu'ils préparaient une procession pour une fête religieuse prochaine. Alors j'ai commencé mon petit carnet accordéon en dessinant avec tout le monde. Puis on est allés manger au Mercado Ferreira Borges, un peu plus haut et hop! petit dessin. Dans l'après midi,  quartier libre,  j'ai terminé les pages avec la  "Torre de Clerigos" une sculpture d'un Saint patron de Porto et la fameuse librairie Lello. Pour terminer, la façade "Reis Filhos"(en pleine réfection)   juste à l'angle de rua 31 de Janeiro. Travail uniquement avec mes pinceaux  à réserve d'encre et feutre fin noir 0.2. Ca donne ça.



 

Je me suis régalée ce même après midi à dessiner en détail la façade de la Casa Oriental, en terrasse, pendant que les serveurs m'oubliaient ostensiblement. M'en fout!

A Ribeira, en attendant le bateau pour la balade sur le Douro, j'ai aquarellé à la sauvage les façades colorées. Je n'ai pas mis plus d'un quart d'heure.


Et le lendemain, devant St Ildefonso, j'ai fait très vite aussi. Ces 3 aquarelles faisaient partie d'un petit accordéon tout en hauteur (ou largeur, selon le sujet) de 4 pages, le premier volet, commencé en avril avec Sylvie, lors du repérage. (Pont Dom Luis I)


Oh que c'était compliqué ce pont Dom Louis I! Mais je l'ai fait!
Et le dernier soir, au Fado, rebelote,  un autre carnet accordéon fait main.... Ah cette ambiance!

Musiciens et Isabel

Antonio, Manuel et l'incroyable Maria Augusta.
Finalement, j'ai travaillé vite, spontané. C'était le but.

J'aime particulièrement la photo du groupe,  rue Ferraz, dominant la Sé et la rue des fleurs ;
cette rue en pente est empruntée parfois (souvent?)  par des voitures qui tournent à angle droit, débloquant un plot de métal qui en bloque son accès. Et les graffs autour, du meilleur effet. En plus, ça sentait les crottes de chien, grave! Ils sont bien vaillants mes croqueurs, heureusement c'est le premier jour après ils râlent.



 
Là c'est au Café Java. Grand moment. J'avais demandé aux participants de dessiner les gens alentour, dans des vignettes. Juste en face, place Batalha, gens aux terrasses de café, d'autres en grandes discussions, ou attendant le tramway crachotant... Je m'y mets, moi aussi.


Battle de dessin place de la Bataille!

Colette et Marie assises, debout Agnès, Jeff et sa copine
Puis il se passe un truc dingue ! Agnès dessine une jolie américaine attablée avec son compagnon. Soudain, ils se lèvent ! Zut le dessin n'est pas fini, alors ni une ni deux, Agnès aborde la jeune femme en anglais et lui demande si elle peut rester quelques minutes pour terminer son portrait. Elle accepte et explique que son copain est artiste. Alors, ils font un marché. Agnès achève le job et Jeff la dessine ensuite. Aussitôt dit, aussitôt fait. Et je vois Jeff à côté de moi dessinant Agnès, alors je le croque aussi. Une vraie battle de dessin, et en plus,  sur la place Bathala (place de la Bataille) !J'adore ça! spontané! On a pris des photos.


Porto by night, depuis Cais de Gaia

Et la petite dernière dans l'avion. Merci Easy Jet.
C'était vraiment une belle semaine à Porto. J'espère bien y retourner l'année prochaine; cette année, j'y suis allée 2 fois et n'ai pas été déçue, j'ai encore plein d'endroits à découvrir et rendrai visite à Fatima à Fontainhas.  Pour moi, c'est la ville IDEALE pour un carnet de voyage.













 
Enregistrer un commentaire