usk

JE FAIS PARTIE DES URBAN SKETCHERS,! C'est quoi???

Urban Sketchers (USk) est une organisation à but non lucratif qui met en avant la valeur artistique, narrative et pédagogique du dessin « in situ », qui en fait la promotion et crée des liens entre croqueurs dans le monde entier, qu'ils soient chez eux ou en voyage.

Les sketchers français partagent leurs dessins sur ce blog et/ou sur le
groupe Flickr USK France. Vous pouvez contacter Urban Sketchers France en écrivant à cette adresse : urbansketchers.france@gmail.com. Visitez aussi le blog principal urban sketchers.org
.

Le Manifeste Urban Sketcher. 1.Nous dessinons in situ, en intérieur ou en extérieur et croquons sur le vif. 2. Nos dessins sont les témoins de notre quotidien et de nos voyages.3. Nos dessins représentent des archives de lieux et d'instants.4. Nous sommes fidèles aux scènes que nous voyons. 5. Nous utilisons tous types de techniques et apprécions la diversité de nos styles. 6. Nous nous soutenons, aidons, et encourageons les uns les autres et dessinons en groupe. 7. Nous partageons nos dessins en ligne. 8. Nous montrons le monde de dessin en dessin.

A partir de septembre 2015. vous pouvez retrouver mes carnets de voyages en dessin et en photos sur un nouveau blog de Blogspot . Pour l'instant un seul voyage, mais il va grossir très vite, car j'en ai "un paquet sous la botte!" A très vite.
http://carnetsdevoyagesdelavagabonde.blogspot.com











dimanche 18 décembre 2016

Soirée Découverte de l'Ouzbekistan avec IRODA


Ce vendredi soir 16/12 à 19h, l'invitation lancée pour une soirée découverte de l'Ouzbékistan présentée par Iroda, guide Ouzbek que je connais bien, a merveilleusement fonctionné.
Au Restaurant New Ricochet 9 rue François Peissel à Caluire, une belle salle voûtée nous était dévolue.

Plus de 50 personnes s'étaient inscrites, quelques défections mais la salle est bien remplie.
Il y a mes amis et connaissances et beaucoup d'amis d'Iroda à Lyon car elle fait l'unanimité et a gardé les contacts avec ses "chers voyageurs" comme elle a coutume de dire.



Je présente la soirée. C'est parti.
Vers 19h 30 on démarre la soirée.
Je présente Iroda aux invités, notre Guide lors d'un "Carnet de voyage"en Ouzbékistan en mai 2015. Elle avait totalement conquis notre groupe par son excellent Français, érudition, ouverture d'esprit, disponibilité et une gentillesse incroyable.  Je dis tout le bien que j'en pense de même que le privilège de l'avoir ce soir avec nous. Sa visite est rare.


Iroda est guide dans l'agence de voyage de son frère Samarkand Renaissance. Habillée d'un vêtement aux motifs ouzbeks, elle nous propose de partir à la découverte... de son pays, avec sincérité et émotion palpable.  Un petit film, est suivi d'un diaporama des plus beaux sites du pays.


Au micro, elle développe longuement l'histoire très chargée de son pays, d'Alexandre le grand à Tamerlan, le coton, la mer d'Aral, l'annexion par l'Urss et son indépendance en 1991, sans oublier bien sûr la fameuse route de la soie, Khiva, Boukhara et Samarcande où elle habite en famille.

Pendant 45 minutes, on est emportés par ses mots au léger accent chantant, les évocations poétiques  et la magie qu'elle fait surgir soudain, des profondeurs du désert du Kyzil Koum.... aux coupoles bleues à cannelures du mausolée Gour Emir ou de la mosquée Bibi Khanoun  (l'épouse préférée de Tamerlan) qu'il voulait "la plus belle du monde".


Après quelques questions, elle évoque l'hospitalité légendaire de ce pays, (J'entends en aparté" on n'en doute pas à l'écouter, s'ils sont tous comme elle!") son apprentissage du Français à l'Alliance Française et son désir refoulé de chanter. Elle entonne alors la chanson de Notre Dame de Paris qu'elle connaît par cœur, enthousiaste et sincère. Waohhh!!! elle a tout donné.

Puis c'est le moment du buffet. Iroda a ramené de son pays pour les présenter des pièces d'artisanat Ouzbek, Suzani, Ikats, tapis, plats en porcelaine peinte, miniatures, plumier et lutrin.
Sans oublier les fruits secs du marché Sy Yob de Samarcande, raisins secs, figues fourrées aux noix,  abricots secs... bon pour ma part, je n'ai pas eu le temps d'atteindre les petits bols, preuve qu'ils ont eu du succès.
 
 
Les gens repartent conquis et enchantés. Iroda est unique et dégage tellement de passion et d'authenticité,  qu'on sent immédiatement que c'est une "vraie belle personne". Elle a su nous faire aimer son pays et je ne doute pas que quelques voyages se concrétisent bientôt.
 
Pour ma part, la connaissant, je suis prête à lui confier tout projet de voyage dans son pays, je sais que les tarifs sont étudiés avec modération et les prestations de qualité, ça s'applique au classique "route de la soie" ou au plus confidentiel  "vallée du Ferghana".
allez voir www.samarkand-renaissance.uz
Et vous pouvez aussi la retrouver sur facebook!!

mercredi 23 novembre 2016

Retour du RV du carnet de voyage Clermont 2016

Ben voila, c'est fait! Le RV du carnet de voyage de Clermont s'est bien passé, sans problème cette année.

D'abord, Cathy une copine croqueuse m'a accompagné et aidé à monter le stand, il fallait bien être 2, ça nous a pris un certain temps, je ne suis pas experte et mes tableaux 50 x 50 sont un peu lourds. Plein de goodies, des petits souvenirs de voyages, paniers, nasses, boite à riz, pompons, drapeaux de prière du Ladakh, marionnette de Bali, petit balai et chaussons de bébé chinois, chapeau Ouzbek.... sur les murs, plein de choses pour parler de mes voyages...

Mon badge d'exposante! une première!

Les panneaux de "marchés du monde"

avant l'arrivée des visiteurs
Le vendredi c'est le jour des Ecoles, collèges, lycées... ils ont d'abord envahi le RDC et le 1er étage. Moi, j'étais au 2ème, tout au fond près de l'espace détente alors, on y arrive en fin de course, ils ont déjà épuisé plus d'un carnettiste...

Pour m'éviter de dessiner un chat, un mouton, un lapin ou autre bestiaire réclamé en général, j'avais prévu le coup. Avec mes tampons  fabriqués maison pour quelques voyages (Cambodge, Ouzbékistan, Maroc, Inde) j'avais imprimé des motifs sur une centaine de petits papiers de couleurs prédécoupés. J'avais aussi écrit de petites phrases (au traitement de texte) inspirées de mes voyages et prédécoupées aussi. Je faisais choisir un motif, une phrase et je collais tout ça sur les carnets ou papiers. Un coup de tampon "Carnets de voyage de Marie Stricher" et c'était bouclé. Ca leur a plu, tellement, que des petits vilains, m'on piqué en fin de matinée, une grosse poignée de motifs sur papiers de couleur. Ne restaient que les tout petits..  Dommage pour ceux qui sont passés après.

Mais il y a eu aussi des jeunes filles très intéressées par le carnet, que j'ai dessinées et l'une d'elles m'a croquée à son tour.

AH c'est bon de voir et de toucher des vrais carnets!


Le premier jour j'avais mis une blouse chinoise achetée à Danian, carreaux bordeaux sur fond gris, sobre, le 2ème jour, j'ai mis mon costume Miao un sorte de tablier brodé très mignon avec les boucles d'oreilles assorties. 
Avec Pierrette la Clermontoise, partie en Birmanie avec notre groupe.

Marie Miao
D'une manière générale ce que j'ai entendu lors de cette manifestation, c'est la satisfaction des visiteurs  à parcourir des carnets originaux, notamment l'Ouzbékistan a fait un tabac... et ils me demandent tous un livre édité..

Côté éditeurs,  l'enthousiasme est vite retombé...  Timorés, blasés, ils ne gèrent que les noms connus, on ne prend pas de risque vu que "ça ne se vend pas" d'après eux.... surtout ils ne tirent pas assez de profit je pense, les  auteurs encore moins.. Alors, on va s'essayer à l'autoédition...

Allez encore quelques photos pour le plaisir.

J'ai quand même croqué Caroline
Bel échange avec Caroline, jeune femme Cambodgienne, avec qui nous avons évoqué ce pays si particulier, troublant, éprouvé, fascinant.
Cathy s'est fait photographier..





avec Yuanfen Xiao, carnettiste chinoise
Yuanfen Xiao, carnettiste Chinoise m'a rendu visite sur le stand, je lui ai montré mon carnet inachevé de Chine. Native du Hunan, ça lui a rappelé son enfance.. Très sympa.


Les enfants de Madagascar
Mes copines m'ont relayé à plusieurs reprises, ça m'a permis de faire dédicacer son dernier livre par Stéphanie Ledoux, d'aller voir quelques stands, de faire la connaissance de Reno Marca que j'adore, Emdé toujours aussi fan, et plein de gens que j'ai revus (Vivi Navarro, Valérie Aboulker, Nicolas Jolivot,  Pauline Michel, Philippe Bichon, Marie Hélène Puget, et bien sûr l'inénarrable Eric Tournaire accompagné de Madeleine Meunier, croqueuse elle aussi)

J'aimerai bien participer à d'autres rencontres de carnets de voyage, celui ci m'a bien motivée...

A tout bientôt, je vous parlerai un peu plus de mon voyage dans le Hunan et le Guangxi.



 

mercredi 16 novembre 2016

Prête à partir pour le RV du Carnet de voyage à Clermont

Bonjour les zamis,

Demain jeudi 17/11- 13 h. Grand départ avec Cathy pour installer le stand au RV du Carnet de voyage à Clermont.

Comme vous le savez, j'ai opté pour un thème qui me tient à cœur "Portraits (évidemment) de Marchés du monde". En déambulant dans les rues de Luang Prabang, Samarcande, Kep, dans les bleds de la vallée d'Ait Bougmez au Maroc, on croise forcément de belles personnes à dessiner ou des silhouettes fugitives. Installés au marché, on sent le pouls de la cité, on peut prendre quelques minutes pour dessiner au vu et au su du sujet, ou totalement  à son insu, ce qui la rend tellement plus naturelle.

Quelques extraits de mes portraits de marchés du monde, que j'aimerai tant arriver à faire éditer, toute en l'étayant de nouvelles destinations, dont Madagascar, et plus récemment la Chine...



 
 
 
Antsirabe  à Madagascar
Honorine à Antsirabe
Pour la Chine, il va falloir attendre un peu car le carnet est en gestation, pas fini, mais j'ai quand même quelques petites images  présenter de ci de là. Vous dire que je me suis régalée au niveau des portraits, serait un euphémisme! C'était un délice. Et dans les ethnies, particulièrement bien accueillis, échangeant dans la mesure de nos moyens, notre guide Xian était là pour traduire et dire notre émotion à partager de si bons moments avec les populations qui ne voient pas souvent des étrangers qui s'intéressent à leur quotidien.
 
Je vous livre quelques petits portraits pour vous permettre d'attendre le "final".
 
Mu Cheng épouse du chamane du village
Un souvenir totalement fun chez le Chamane ! le bain aux plantes aromatiques. Nous y sommes presque tous passés et si la pluie tombait à verse dehors, à l'intérieur de ce baquet de bois comme une cuve, la vapeur et les senteurs donnaient vraiment envie de rester en position fœtale tout l'après-midi. Un pur bonheur! Tiens, une petite photo....

Hébergés dans 3 familles différentes en pays Miao, pas très loin de Fenghuang, superbe ville, la dernière soirée a donné lieu à parade en costume traditionnel essayé par les filles, quel bon souvenir.
 

Voici d'ailleurs, notre hôtesse, avec ses bonnes joues et ses pommettes rebondies. Le Chef du village Mr Wu avait invité des musiciens de Sona, mais quand la musique a résonné c'était terrible pour les oreilles....  "ça fait du bien quand ça s'arrête" voyez ce que je veux dire...

Une visite d'un jour et demi à Fenghuang, belle de jour et sublime la nuit, totalement illuminée avec ses ponts "arc en ciel" ou pont du vent et de la pluie...

Quant aux derniers jours, sa majesté le soleil a enfin fait son apparition, magnifiant la promenade en radeau de bambou à 2 places sur la rivière Yu Long "la rencontre du Dragon".. voyez plutôt. Radieuse journée.



C'est tout près de la célèbre rivière Li mais ici c'est peu touristique et tout aussi enchanteur.


Notre guide rayon de soleil Xian
Coiffée comme une tour Dong !

Bon, je vous laisse, j'ai des trucs à finir, mais je reviendrai pour parler plus longuement de ce magnifique voyage Chinois.
 
 
 
 
 





 

vendredi 14 octobre 2016

Petits gribouillages à Porto

La  couverture de mon petit accordéon. On connaît mes vices.

J'avais envie de vous montrer mes petits gribouillages faits à la hâte à Porto, pendant la semaine du 11 au 18 09 avec les 10 participants au stage Carnet de voyage que j'organisais..

J'ai pu grignoter quelques moments de "liberté" pour dessiner un peu.
Le jeudi où la pluie s'est invitée, nous sommes allés nous abriter à l'Eglise San Nicolau, pas très loin de Ribeira.
 

A l'intérieur, curieuse ambiance, 3 hommes tapaient, clouaient, réparaient les socles de 3 statues, deux vierges et San Nicolau,  je pense qu'ils préparaient une procession pour une fête religieuse prochaine. Alors j'ai commencé mon petit carnet accordéon en dessinant avec tout le monde. Puis on est allés manger au Mercado Ferreira Borges, un peu plus haut et hop! petit dessin. Dans l'après midi,  quartier libre,  j'ai terminé les pages avec la  "Torre de Clerigos" une sculpture d'un Saint patron de Porto et la fameuse librairie Lello. Pour terminer, la façade "Reis Filhos"(en pleine réfection)   juste à l'angle de rua 31 de Janeiro. Travail uniquement avec mes pinceaux  à réserve d'encre et feutre fin noir 0.2. Ca donne ça.



 

Je me suis régalée ce même après midi à dessiner en détail la façade de la Casa Oriental, en terrasse, pendant que les serveurs m'oubliaient ostensiblement. M'en fout!

A Ribeira, en attendant le bateau pour la balade sur le Douro, j'ai aquarellé à la sauvage les façades colorées. Je n'ai pas mis plus d'un quart d'heure.


Et le lendemain, devant St Ildefonso, j'ai fait très vite aussi. Ces 3 aquarelles faisaient partie d'un petit accordéon tout en hauteur (ou largeur, selon le sujet) de 4 pages, le premier volet, commencé en avril avec Sylvie, lors du repérage. (Pont Dom Luis I)


Oh que c'était compliqué ce pont Dom Louis I! Mais je l'ai fait!
Et le dernier soir, au Fado, rebelote,  un autre carnet accordéon fait main.... Ah cette ambiance!

Musiciens et Isabel

Antonio, Manuel et l'incroyable Maria Augusta.
Finalement, j'ai travaillé vite, spontané. C'était le but.

J'aime particulièrement la photo du groupe,  rue Ferraz, dominant la Sé et la rue des fleurs ;
cette rue en pente est empruntée parfois (souvent?)  par des voitures qui tournent à angle droit, débloquant un plot de métal qui en bloque son accès. Et les graffs autour, du meilleur effet. En plus, ça sentait les crottes de chien, grave! Ils sont bien vaillants mes croqueurs, heureusement c'est le premier jour après ils râlent.



 
Là c'est au Café Java. Grand moment. J'avais demandé aux participants de dessiner les gens alentour, dans des vignettes. Juste en face, place Batalha, gens aux terrasses de café, d'autres en grandes discussions, ou attendant le tramway crachotant... Je m'y mets, moi aussi.


Battle de dessin place de la Bataille!

Colette et Marie assises, debout Agnès, Jeff et sa copine
Puis il se passe un truc dingue ! Agnès dessine une jolie américaine attablée avec son compagnon. Soudain, ils se lèvent ! Zut le dessin n'est pas fini, alors ni une ni deux, Agnès aborde la jeune femme en anglais et lui demande si elle peut rester quelques minutes pour terminer son portrait. Elle accepte et explique que son copain est artiste. Alors, ils font un marché. Agnès achève le job et Jeff la dessine ensuite. Aussitôt dit, aussitôt fait. Et je vois Jeff à côté de moi dessinant Agnès, alors je le croque aussi. Une vraie battle de dessin, et en plus,  sur la place Bathala (place de la Bataille) !J'adore ça! spontané! On a pris des photos.


Porto by night, depuis Cais de Gaia

Et la petite dernière dans l'avion. Merci Easy Jet.
C'était vraiment une belle semaine à Porto. J'espère bien y retourner l'année prochaine; cette année, j'y suis allée 2 fois et n'ai pas été déçue, j'ai encore plein d'endroits à découvrir et rendrai visite à Fatima à Fontainhas.  Pour moi, c'est la ville IDEALE pour un carnet de voyage.