usk

JE FAIS PARTIE DES URBAN SKETCHERS,! C'est quoi???

Urban Sketchers (USk) est une organisation à but non lucratif qui met en avant la valeur artistique, narrative et pédagogique du dessin « in situ », qui en fait la promotion et crée des liens entre croqueurs dans le monde entier, qu'ils soient chez eux ou en voyage.

Les sketchers français partagent leurs dessins sur ce blog et/ou sur le
groupe Flickr USK France. Vous pouvez contacter Urban Sketchers France en écrivant à cette adresse : urbansketchers.france@gmail.com. Visitez aussi le blog principal urban sketchers.org
.

Le Manifeste Urban Sketcher. 1.Nous dessinons in situ, en intérieur ou en extérieur et croquons sur le vif. 2. Nos dessins sont les témoins de notre quotidien et de nos voyages.3. Nos dessins représentent des archives de lieux et d'instants.4. Nous sommes fidèles aux scènes que nous voyons. 5. Nous utilisons tous types de techniques et apprécions la diversité de nos styles. 6. Nous nous soutenons, aidons, et encourageons les uns les autres et dessinons en groupe. 7. Nous partageons nos dessins en ligne. 8. Nous montrons le monde de dessin en dessin.

A partir de septembre 2015. vous pouvez retrouver mes carnets de voyages en dessin et en photos sur un nouveau blog de Blogspot . Pour l'instant un seul voyage, mais il va grossir très vite, car j'en ai "un paquet sous la botte!" A très vite.
http://carnetsdevoyagesdelavagabonde.blogspot.com











Affichage des articles dont le libellé est Oudom Xai. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Oudom Xai. Afficher tous les articles

lundi 14 mars 2016

De retour du Laos. Beau voyage!

Quel beau voyage au Laos nous avons fait, Marie-Cécile, Sylvie et moi !
C'est vraiment formidable de partager cette passion du carnet de voyage avec de bonnes copines et de s'organiser un voyage "sur mesure". Il faut dire que mes 2 copines avaient concocté cette échappée belle avant que je ne sois "all inclusive" dans la formule et j'en ai profité avec bonheur.

Je livre ici quelques bons moment du voyage, mais pas l'intégralité car je réserve ça pour mon blog "carnets de voyages de la vagabonde" que vous connaissez maintenant, qui sera détaillé et commenté dans quelque temps.

Nous voila arrivées à Luang Prabang. J'aime particulièrement cette petite ville pour la sérénité des lieux, la magie du Mékong et de la Nam Khan et leur confluence (comme à Lyon) et la végétation luxuriante qu'on peut observer du Mont Phousi, surplombant toute la ville et ses alentours! du vert, du vert, du vert à l'infini. Notre Guest-house est de plus, située au cœur même du marché du matin et à 2 pas du marché de nuit! C'est un paradis pour les filles... une tuerie! un artisanat de qualité à des prix incroyables... Nous nous sommes fait plaisir !


Petits dessins d'ambiance à l'arrivée...



La cuisson des brochettes de poulet ou poisson est activée par un "ventilateur maison" étrange, qui tourne sur lui même,  grâce à un petit moteur! Inventifs ces Laotiens!


Après 2 jours à Luang Prabang, nous montons au nord en Van destination Nong Khiaw. La Nam Ou, enserrée de rochers karstiques à l'exubérance végétale foisonnante s'offre aux bateaux bleus languides qui fendent l'eau comme une lame de rasoir soyeuse et volontaire.
Après midi et nuit sur place.


Le lendemain 11 h traversée en bateau bondé de touristes et locaux pour  Muang Ngoy où nous resterons 4 jours. C'est magique dès l'arrivée. La Guest House Ning Ning que mes copines ont déjà pratiquée l'année dernière nous accueille avec ses bungalows en paille tressée et la grande terrasse du restaurant qui domine la Nam Ou et les incessants va et vient des longs bateaux bleus, rayés ou pas. Ting la patronne est une adorable jeune femme, volontaire et toujours souriante. Elle a décidé d'agrandir son établissement, mais les travaux en cours gâchent un peu le paysage. A suivre.




      C'est aussi l'occasion pour moi de me livrer à mon activité chouchou, le portrait...  

Une vieille dame dans la rue porte ce chapeau Vietnamien fixé sur le crâne par une magnifique dentelle de paille tressée, attire d'abord mon attention. Puis je la suis dans la cour de sa maison où un appentis rempli de "bazar" chatouille mes pinceaux et conclue ma page.



Nous partons en balade pour découvrir les villages alentour à quelques heures de marche, il fait beau et chaud quand nous arrivons à Hoy Xen, dont l'école annonce la présence joyeuse des enfants. La minorité Khamu qui vit ici habite des maisons sur pilotis. Je m'amuse à dessiner celle-ci, dont le propriétaire a rajouté de la paille tressée tout autour!  Transformée en penderie! l'occasion d'accrocher moult casseroles, sacs, arrosoirs en tous genre, le "bazar", quoi! Et comme partout ailleurs au Laos, poules, poulets, coqs, canards, pintades circulent et s'expriment librement.



 
Un "mini trek" avec une agence nous conduit dans un village Hmong et nous volons quelques précieuses minutes à notre guide pressé de rentrer à 15 h, pour dessiner cette femme qui fabrique des balais dans un beau costume indigo très sobre.

Et puis dimanche 21/2, nous prenons le bateau loué juste pour nous 3 en direction de Muang Khua encore plus au nord est.
5 heures de traversée c'est : quelques rapides, du bateau-stop", la rencontre des pêcheurs et la négociation acharnée de la jeune femme qui nous accompagne. Elle revendra ses poissons à destination. Et le paysage change sans cesse, c'est génial, on dessine et on ne s'ennuie pas une seule minute.


1 jour et demie sur place. L'office de tourisme auquel nous pensions confier notre envie de trek dans des villages peuplés d'ethnies aux costumes traditionnels, reste fermé pour une raison obscure. Quand il se décide à ouvrir, c'est pour proposer des prestations très onéreuses et toujours des retours à 15 h. Fonctionnaires va! du coup, on tentera notre chance ailleurs. Mais le village reste néanmoins charmant. On y rencontre des français à tous les coins de rue! Et une petite Lila de 5 ans qui fait le tour du monde avec ses parents et part en trek de 2 jours pour "donner aux enfants des bonbons qui font tomber les dents".


Bus local direction Oudom Xai. Grande ville peuplée de chinois venus construire routes et barrages.  Je me régale avec le marché couvert où grouillent sur les étals crapauds vivants dans des paniers fermés, poissons dans les bassines d'eau, (bien vivants), morts ou grillés : chauve-souris,  rats, mulots, taupes, écureuils, tête et pattes de cochon et gelée rouge vif (à base de sang)... On est dans un autre monde!



Mercredi 24/2 - 8 h.
Le temps s'est nettement rafraichi et nous partons avec Mathilde, une jeune française rencontrée à Muang Khua,  pour une journée en 4x4 à la découverte des ethnies de la région, pack acheté à l'office du tourisme "dynamique"  d'Oudom Xai..
Hélas, dès le matin, la pluie attaque. Vers midi nous nous arrêtons dans un village Khamu où nous mangeons ce qui a été acheté le matin au marché par notre guide Hay (pas de gelée rouge, non merci) et en profitons pour croquer les enfants curieux et dépenaillés qui nous observent gravement. Ici, c'est misérable et l'intérieur d'une maison en paille, laissant circuler froid et vent, nous montre à quel point le minimum vital se réduit à peu de choses.

Le village Akha, point ultime de notre balade journalière nous réserve une mauvaise surprise. Quand on arrive sur place sous une pluie battante, nous sortons de voiture avec Hay; il nous annonce que les Akhas refusent les photos "c'est voler leur âme"... OK! De plus Hay de l'ethnie Khamu ne parle pas bien le dialecte Akha. Croisant une femme dans la rue, il tente de lui demander si on peut la dessiner, je lui montre les portraits dessinés dans mon carnet, mais la fin de non recevoir se fait avec force sourires et hochements de tête. Ne pas perdre la face : NON, (impossible à prononcer) mais c'est bel et bien un refus, malgré les apparences. Tout ça pour ça! Déçues, on fait contre mauvaise fortune bon cœur, on ne peut que respecter leur volonté et leurs croyances.

Le retour se fait après quelques sueurs froides, la voiture en travers patine, refuse de grimper, une marche arrière au lieu de la marche avant... on arrive entières et on termine la journée toujours aussi pluvieuse dans nos chambres d'hôtel à gratouiller nos dessins, pendant que Mathilde nous avouera le lendemain avoir fait la teuf avec guide et chauffeur! Ca alors!
Mathilde. Visite d'un temple ! on doit mettre une jupe par dessus le pantalon!


Le lendemain, nous partons en bus pour Luang Prabang et Mathilde est de la fête. Le petit déjeuner chinois (soupe) m'a brassé l'estomac, je suis malade pendant le trajet! Bah!!! Enfin Luang Prabang

Au Laos, tous les matins, le ciel est brumeux. Sa majesté soleil s'étire lentement entre 10 et 11 H. Flemmard va! Mais aujourd'hui, il reste au lit toute la journée, il fait gris.
Une promenade le long de la Nam Khan jusqu'à la confluence avec le Mékong tout près du pont de bambou offre l'opportunité d'une aquarelle. A la terrasse du Viewpoint Café très chic, le personnel nous prête des couvertures pour dessiner sans grelotter! Un serveur apprend le français et engage la conversation avec nous. Il se débrouille plutôt bien, accro au foot, c'est "ma tasse de thé" dit-il!


 
 
Le lendemain, le soleil est de retour; en début d'après midi, ce sera le départ de Sylvie pour Lyon, et Marie Cécile pour Vientiane. Je reste 2 jours 1/2 de plus. Sur le marché matinal, rencontre improbable, je croise un travesti, très connu des locaux et bien accepté surtout. Coco!  sujet étonnant, maquillé come un camion volé en "rose opéra", quand un couple de français s'arrête à ma hauteur me voyant dessiner.
- Bonjour, vous êtes Urban Sketcher?  - Euh oui, vous aussi?
Et je fais la connaissance de Claude et Christian Quintric, Bretons de Camaret,  (Claude poste ses dessins sur Flickr) ils arrivent à Luang Prabang pour quelques jours au terme d'un voyage au Nord Vietnam où ils ont vu et logé dans les minorités ethniques en costume traditionnels (eux!).
Il est écrit que je ne resterai pas seule ces derniers jours et nous programmons de nous revoir pour dessiner, manger, aller voir les cascades en Tuk tuk. Que du bonheur à partager, c'est ça le dessin!
 
ma cascade Kouang Si
Justement, le lendemain nous partons aux cascades  de Khouang Si, c'est magique et nous dessinons ensemble. Je n'avais pas oublié la bougie pour le blanc de l'écume. Voici quelques dessins de Claude faits ensemble ou pas.
 
Les cascades de Claude

Marie s'aventure timidement dans la cascade et Claude croque.
 
Au bord du Mékong
 
Maison de pêcheur et linge qui sèche.

Le pont de Bambou - Claude

Au retour des cascades (il est 15 h, heure syndicale!!) et petit café dans la ville, nous allons dessiner au frais, la maison de moines au Vat Phramahamat Rajbovoraihane (à vos souhaits) quelques étoffes oranges tranchent sur le brun et vert ambiant.
18 h - Les moustiques attaquent et se déchaînent au moment où quelques moines arrivent de la prière ! J'oublie les baisers agressifs des coléoptères pour le plaisir inouï du portrait de ces 2 moines, dont l'ainé me demande mon adresse Facebook! j'adore! Ils parcourent nos carnets respectifs, intéressés et amicaux. Un beau moment de partage.
 


 
Maisons et portrait - Claude
Le lendemain, cérémonie des offrandes à 6 h, dessins et aquarelles rapides de Claude et moi. Christian prend des photos.  
 
 
 
Quelques photos de nous 3 aux cascades. De beaux moments partagés et une relation  à poursuivre au retour. Claude29 et Marie Vagabonde se retrouveront sans doute bientôt.
 

 
 
Ce que je retiens comme image de ce pays, c'est le parfaite harmonie entre les paysages, la nature, les maisons en bambou,  l'eau fertile des fleuves et rivières et la population. Tout s'imbrique parfaitement, la spiritualité et la religion forment le ciment de l'ensemble. S'ils ne sont pas riches, les Laotiens  savent être heureux simplement. Les offrandes de fleurs vendues au marché en témoignent.
 
C'est juste un petit extrait de ce carnet de voyage qui, je le répète comporte beaucoup plus de dessins, portraits, commentaires et que vous retrouverez sur mon blog . Je vous avertirai dès que le premier  article sera publié, car il y en aura plusieurs bien sûr, sur le sujet.