usk

JE FAIS PARTIE DES URBAN SKETCHERS,! C'est quoi???

Urban Sketchers (USk) est une organisation à but non lucratif qui met en avant la valeur artistique, narrative et pédagogique du dessin « in situ », qui en fait la promotion et crée des liens entre croqueurs dans le monde entier, qu'ils soient chez eux ou en voyage.

Les sketchers français partagent leurs dessins sur ce blog et/ou sur le
groupe Flickr USK France. Vous pouvez contacter Urban Sketchers France en écrivant à cette adresse : urbansketchers.france@gmail.com. Visitez aussi le blog principal urban sketchers.org
.

Le Manifeste Urban Sketcher. 1.Nous dessinons in situ, en intérieur ou en extérieur et croquons sur le vif. 2. Nos dessins sont les témoins de notre quotidien et de nos voyages.3. Nos dessins représentent des archives de lieux et d'instants.4. Nous sommes fidèles aux scènes que nous voyons. 5. Nous utilisons tous types de techniques et apprécions la diversité de nos styles. 6. Nous nous soutenons, aidons, et encourageons les uns les autres et dessinons en groupe. 7. Nous partageons nos dessins en ligne. 8. Nous montrons le monde de dessin en dessin.

A partir de septembre 2015. vous pouvez retrouver mes carnets de voyages en dessin et en photos sur un nouveau blog de Blogspot . Pour l'instant un seul voyage, mais il va grossir très vite, car j'en ai "un paquet sous la botte!" A très vite.
http://carnetsdevoyagesdelavagabonde.blogspot.com











Affichage des articles dont le libellé est Dinan. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Dinan. Afficher tous les articles

jeudi 18 août 2016

15 jours en Bretagne

Une fois n'est pas coutume! Cet été, je suis partie en Bretagne, oui, oui, en France, même!  C'est pas mal parfois de redécouvrir son beau pays et la Bretagne c'est chouette.

Partie en train le 29/7 pour Rennes, Guingamp, Paimpol et enfin la vedette pour Bréhat! Il faut bien une journée pour tout ça,  d'autant plus que mon TGV avait 1h 15 de retard et c'était moins une pour mes correspondances. J'avoue que le dernier  TER Paimpol m'a attendu 5 minutes pour m'éviter de rater la dernière correspondance! C'est pas la classe ça?

Françoise vient à ma rencontre sur l'Ile et me conduit dans la maison louée pour 5 personnes, des peintres et moi. Dès le premier matin, on me met dans l'ambiance : de 10 à 13h c'est expo-vente des "marines" faits par Anne Joëlle, Françoise et Jean Marc. Rituel immuable, pas question de déroger.
Bon! je montre mes petits gribouillis... et dis " j'aime bien les portraits!" Qu'à cela ne tienne, on me met un panneau "je fais votre portrait et celui de vos enfants- 1/4 d'heure". J'aurai 4 clients au final. Pas si mal!

Place du village de Bréhat : 1 tracteur, un marchand de primeur et les touristes...

Ce qui fait le charme de Bréhat c'est les petites carrioles qui suivent les iliens partout, outil indispensable pour faire ses courses et trimbaler un peu tout, les enfants aussi. Pas de voiture, pas de taxi, mais des vélos et vos pieds...

Je dessine Bogela à la volée, la marchande de poissons, jolie femme aux yeux bleus incroyables. Je la crois Bretonne, que nenni elle est d'origine Polonaise et très sympa..






Chaque après midi, Françoise et moi partons en balade,  à la découverte de la côte, et on croque à plaisir. Le temps, c'est comment dire?  Breton, quoi! changeant ! parfois soleil le matin et pluie l'après midi ou l'inverse. Et s'il fait soleil, le vent s'en mêle. Ici,  balade sous la pluie ou entre deux gouttes.





On passe à la poste pour acheter des timbres et se faire tamponner le carnet à la date du jour.
Et on file retrouver un coin de rêve qu'on a déniché la veille, où des rochers roses énormes se pavanent dans les vaguelettes. La marée monte lentement, on est en hauteur, tout va bien.


A Bréhat, il y aussi des paysans-bio-musiciens et c'est bien sympa! On va même  à la fest-noz du soir et là, on constate que tout le monde danse (sauf ceux qui dessinent bien sûr!)




Un jour, alors qu'on finit de manger tranquillement, on entend un vrombissement terrible, les arbres se penchent et lâchent leurs feuilles... Quézaco? Un hélicoptère vient de se poser sur le terrain de foot juste en face de chez nous! Une dame a un malaise et les Pompiers ne peuvent rien pour elle. Le bel engin jaune et  bleu va l'emmener à Paimpol, ça devra le faire. Il faut dire qu'ici, il n'y a ni pharmacie, ni hôpital, évidemment!

Balade au nord de l'Ile, entre bleu et gris...
 
Le Moulin de Birlot, c'est un peu le lieu obligatoire à voir ici, c'est charmant d'ailleurs.
 


Le lendemain, jeudi 4/8 c'est le vide-grenier à Bréhat. Ah le beau déballage, j'adore! Quand mon œil tombe forcément sur le talon aiguille rose fuchsia complété d'un téléphone idoine, je ne résiste pas! Passe une journaliste du Télégramme de Paimpol, qui nous interroge et prend le groupe en photo. On aura droit à un article dans ce journal publié le 6/8/16...

Le dernier jour, nous en profitons pour faire le tour de l'ile en Vedette, puis comme le soleil a signé pour la journée, on va à la plage de Guerzido et je me baigne!! oui, oui je l'ai fait!!
 
 

La Croix de Maudez c'était la veille, beau soleil puis nuages menaçants et orage... vite on rentre!

La semaine est terminée. Nous repartons samedi 6 août après un bon repas à la crêperie "une bouteille à la mer". Voyez plutôt :  galette à l'andouille de Guémené, bleu d'auvergne et poire caramélisée. Une tuerie!!
 
Maintenant, direction Saint Malo où nous avons loué avec Françoise, une longère à Rothéneuf, un quartier calme de la ville. On est à 1/4 d'heure de la plage du Val. On profite pour visiter la région et dessiner évidemment.

Cancale. C'est marée basse, ciel couvert mais forte luminosité. On visite une expo à la Halle à Marée et je découvre le travail intéressant et délicat de l'artiste  Laurence Brisson . Elle fabrique des personnages en papier mâché recouvert de dessins noir et blanc d'inspiration Japon et Corée où elle a vécu. 
Puis, comme le veut la tradition, il est 18h 30 on va au bout de la digue et là, on se fait ouvrir une douzaine d'huitres  n°3 de la main experte de la vendeuse. On s'installe sur le quai et on jette les coquilles en contrebas. Goélands et mouettes se régalent de nos restes et la nature repart à la nature. J'ai eu le temps de dessiner les parcs à huitres  à perte de vue.


Mercredi 10/8, nous partons pour Dinan. Charmante ville construite en hauteur, dominant la Rance et son port,  maisons à colombages et hautes cheminées chatouillent les pinceaux. Nous avons confectionné chacune un accordéon en papier aquarelle destiné à cette belle ville.

 
 Gente Dame Béatrix installée dans un superbe contexte d'époque moyenâgeuse joue de divers instruments, harpe à main, flûte, ocarina, tambour à pied. C'est superbe. Nous la croisons 2 fois et je constate qu'elle joue de 2 flûtes à la fois!  On se sent vraiment bien dans cette ville; on descend la rue des Galeries qui porte bien son nom, et finit au bord de la Rance.
Comment ne pas craquer pour cette superbe maison bleue?

La soirée à la Crêperie "La Marie Cécile" m'a permis de dessiner toute la cuisine qui donne sur la salle de restaurant.
 
 
Le lendemain, nous allons à Dinard, alors là, c'est pas la même histoire! Moi je dis "UN DINAN, DES DOLLARS", chic ultra chic (un peu trop pour moi). Je consacre quand même quelques dessins sur un autre accordéon (en hauteur cette fois).
 

Je craque pour les fameuses petites cabines de bain en toile rayée devant une architecture balnéaire et des maisons bourgeoises en bord de falaise.

La semaine tire à sa fin et la plage du Val à Rothéneuf m'attend pour un dernier bain de soleil (oui il est revenu celui-ci)



Nous partons samedi 13/8, un arrêt est prévu dans l'Indre à Guilly où nous passons la nuit dans la famille de Françoise et les vacances s'achèvent.

Je n'ai pas résisté  à l'envie de dessiner l'adorable cabane de Jean Baptiste et la carriole de foin attenante. Merci à toute la famille pour votre accueil.