usk

JE FAIS PARTIE DES URBAN SKETCHERS,! C'est quoi???

Urban Sketchers (USk) est une organisation à but non lucratif qui met en avant la valeur artistique, narrative et pédagogique du dessin « in situ », qui en fait la promotion et crée des liens entre croqueurs dans le monde entier, qu'ils soient chez eux ou en voyage.

Les sketchers français partagent leurs dessins sur ce blog et/ou sur le
groupe Flickr USK France. Vous pouvez contacter Urban Sketchers France en écrivant à cette adresse : urbansketchers.france@gmail.com. Visitez aussi le blog principal urban sketchers.org
.

Le Manifeste Urban Sketcher. 1.Nous dessinons in situ, en intérieur ou en extérieur et croquons sur le vif. 2. Nos dessins sont les témoins de notre quotidien et de nos voyages.3. Nos dessins représentent des archives de lieux et d'instants.4. Nous sommes fidèles aux scènes que nous voyons. 5. Nous utilisons tous types de techniques et apprécions la diversité de nos styles. 6. Nous nous soutenons, aidons, et encourageons les uns les autres et dessinons en groupe. 7. Nous partageons nos dessins en ligne. 8. Nous montrons le monde de dessin en dessin.

A partir de septembre 2015. vous pouvez retrouver mes carnets de voyages en dessin et en photos sur un nouveau blog de Blogspot . Pour l'instant un seul voyage, mais il va grossir très vite, car j'en ai "un paquet sous la botte!" A très vite.
http://carnetsdevoyagesdelavagabonde.blogspot.com











jeudi 28 novembre 2013

2 expos ce week end : des batteries et Frida Kahlo



Samedi dernier 23/11, notre copain DAN dit BOUM BOUM nous invitait à voir ses dernières créations  : Il relooke des batteries de la façon la plus magistrale et originale qui soit. C'est tout simplement magnifique. 53 batteries, grosses caisses, caisses claires etc... Là on les voit allignées au milieu de la salle d'expo près de quelques amis qui discutent dans un coin.

Des tissus à motifs, moirés, brillants, écossais, jean,  imprimés, brodés, jusqu'à des "fourrures ultra kitsch" blanches à points bleus et marrons. Enfin  pour sublimer le tout, il a peint les grosses caisse de motifs constitués de tout petits points de couleur les uns à côté des autres, des dragons chinois, des gueules de lions  grandes ouvertes, un merveille. Quand on passe la main dessus, on sent tous les petits reliefs des points sous la paume.

Mais je pense que pour le coup, des photos sont plus parlantes que des mots. (ben oui, je ne les avais pas dessinées en détail) Voyez plutôt....











Et puis dimanche, je suis allée  à Paris avec ma copine Martine, pour voir l'expo FRIDA ET DIEGO-  L'Art en Fusion" au Musée de l'Orangerie... Quelques dessins des passagers du TGV.... C'est fou ce que ça berce un train!!! les d'jeuns y sont sensibles!







Enfin l'expo en elle même.  Un peu déçue qu'il n'y ait pas plus de tableaux. Beaucoup de photos de Diego et Frida, la découverte des peintures sur toile de Diego Rivera dont une jeune Mexicaine très expressive... et  puis les tableaux de Frida, curieusement  petits dans la salle qui lui est réservée... des autoportraits (30 x 40 environ), des peintures entourées de coquillages, des ex-voto, ... dont "Double portrait Diego et moi" que j'ai reproduit rapidement....
On y voit une moitié de visage de Diego et l'autre de Frida, marquant leurs différences mais aussi, leur communion d'esprit indissociables comme le soleil et la lune, le yin et le yang, le tout dans un écrin de coquillages très charmant, un tantinet kitsch,  format de poche....




Enfin, je n'ai pas résisté à dessiner in situ le portrait de Frida d'après une immense photo murale qui la représente  sur fond vert avec de petits bouquets de fleurettes roses... On a beaucoup fabriqué de produits dérivés sur Frida, mais cette photo reste vraiment un fondamental de sa beauté si particulière et son expression énigmatique qu'on retrouve sur tous ses tableaux. Je n'ai pas résisté à mettre quelques petites cocardes sur sa coifure et des fleurs en papier... Je ne pense pas qu'elle aurait désapprouvé.


Le retour en train et des copines qui jouent avec leur Iphone comme d'hab... n'empêchent pas mes réflexions personnelles sur le couple infernal de Frida et Diego.



Enregistrer un commentaire