usk

JE FAIS PARTIE DES URBAN SKETCHERS,! C'est quoi???

Urban Sketchers (USk) est une organisation à but non lucratif qui met en avant la valeur artistique, narrative et pédagogique du dessin « in situ », qui en fait la promotion et crée des liens entre croqueurs dans le monde entier, qu'ils soient chez eux ou en voyage.

Les sketchers français partagent leurs dessins sur ce blog et/ou sur le
groupe Flickr USK France. Vous pouvez contacter Urban Sketchers France en écrivant à cette adresse : urbansketchers.france@gmail.com. Visitez aussi le blog principal urban sketchers.org
.

Le Manifeste Urban Sketcher. 1.Nous dessinons in situ, en intérieur ou en extérieur et croquons sur le vif. 2. Nos dessins sont les témoins de notre quotidien et de nos voyages.3. Nos dessins représentent des archives de lieux et d'instants.4. Nous sommes fidèles aux scènes que nous voyons. 5. Nous utilisons tous types de techniques et apprécions la diversité de nos styles. 6. Nous nous soutenons, aidons, et encourageons les uns les autres et dessinons en groupe. 7. Nous partageons nos dessins en ligne. 8. Nous montrons le monde de dessin en dessin.

A partir de septembre 2015. vous pouvez retrouver mes carnets de voyages en dessin et en photos sur un nouveau blog de Blogspot . Pour l'instant un seul voyage, mais il va grossir très vite, car j'en ai "un paquet sous la botte!" A très vite.
http://carnetsdevoyagesdelavagabonde.blogspot.com











samedi 12 avril 2014

Repérage à Marrakech du 6 au 13/3/14 et carnet de voyage


Je suis partie à  Marrakech avec Ludivine, du 6 au 13/3 pour repérer les lieux à dessiner et trouver un riad, en vue du prochain Stage Carnet de Voyage que j'organise sur place du 7 au 14/10/2014.

Dans un premier temps, on s'est bien régalées à se perdre dans la médina  un peu moins chaque jour, flânant au gré de nos envies de tourner à droite ou à gauche, furetant pour s'imprégner de l'ambiance.Je dois dire que j'étais allée plusieurs fois à Marrakech mais je n'étais jamais logée dans la médina et j'ai vraiment eu l'impression de découvrir cette ville dans la ville, si intéressante... quand on y loge, c'est un peu différent d'y passer simplement. Ce que je vous propose là, c'est de parcourir page après page, mon carnet de voyage à Marrakech ... la première partie.

Ce qui m'étonne toujours le soir,  les rues bruyantes...  et dès que vous avez passé la lourde porte du riad, c'est un havre de silence et de paix. Aucun klaxon n'arrive à pénétrer les murs épais et le bois de teck. On logeait aux "clés du sud" près de Bab Doukala.



Arrivées vers 10 h le premier jour,  notre première rencontre avec Abdulaziz qui nous indique le bon petit restau pour goûter  la longue série des Tajines.... le serveur en veste matelassée rouge vante la qualité de ses plats. Effectivement simple et délicieux.


Puis on visite les fameux tombeaux Saadiens, où la fraîcheur arborée nous attend. Et c'est beau.


Juste après on prend un thé au Kasbah café en terrasse dominant la mosquée Yacoub El Mansour, plus loin la Koutoubia. Juste avant la brutale tombée de la nuit, on dessine la grande Porte Bab Agnaou  "la porte du bélier sans cornes" aux subtiles couleurs, pendant que les lanternes oranges s'éclairent en coeur.


Le lendemain, recherche de riad le matin et visite de la Médersa Ben Youssef, le quartier des teinturiers, et au crépuscule, les fameuses terrasses qui dominent la ville. On domine minarets, souks divers, toits terrasses à l'infini et  forêts de paraboles, en écoutant le muezzin imparable, qui donne l'heure gratuitement....


Installées en face d'une belle porte en bois sculptée nous dessinons. 2 hommes s'arrêtent et regardent, l'un d'eux Lhacen veut son portrait. Je m'exécute et promet de lui envoyer la photo par mail. Quant à l'autre, il est très intéressé par le siège pliant de Ludivine qu'il veut acheter à tout prix.... On promet de revenir, parce que pour le moment, on en a besoin du pliant ... m'enfin!


En flânant, nous passons devant l'atelier de tissage de la Bahia où nous apercevons deux hommes derrière un métier à tisser. Nous demandons l'autorisation à la responsable de dessiner l'intérieur. C'est très joyeux, on nous donne une petite table pour poser nos affaires, ils sont aux petits soins avec nous;je dessine Brahim un employé et Nadira la charmante responsable des lieux.



Au quartier des teinturiers, on achète des pigments bleu Majorelle, du rouge Marrakech et du orange pétant. Prêtes pour peindre le jardin dès le lendemain matin.


Puis le Palais de la Bahia dans le même quartier  juste avant de terminer la soirée sur la PLACE, la fameuse Place Jemaa El Fna, que tout le monde appelle la place, simplement.
Palais de la Bahia (la Belle)


Le lendemain, on part dans la  vallée de l'Ourika. Un arrêt à la Coopérative de Tafza, qui emploie exclusivement des veuves et des divorcées; elles fabriquent l'huile d'argan, alimentaire ou cosmétique.


Visite d' une maison berbère avec son Hammam, près de l'étable, et la terrasse avec le four en terre présenté comme le micro-ondes berbère...
3 Générations vivent sous le même toit. La grand mère Zahra tout sourire nous prépare le thé à la menthe avec des olives, du pain et de l'huile d'olive à déguster.


Installées devant le panorama d'un village en terre rouge bauxite, nous dessinons obstinément. mais le vent se lève et les nuages éclatent sur le carnet, ça c'est une aquarelle mouillée.... On rentre dans la voiture et on dessinera un peu plus loin bien à l'abri; un autre charmant village rouge Maroc.

.
On arrive juste avant la fin au fameux marché de l'Ourika du lundi. Tout le monde remballe, c'est le bon désordre coloré, bruyant, exotique, ça discute les prix, on croque rapidement une scène de vie, avant de rentrer direction la ville....

Le lendemain je pars à Agadir voir Yves et Zahra pendant que Ludivine continue ses recherches, croquis, découverte de la ville...On se retrouve le lendemain et notre vrai dernier jour sur place. On va au Souk des épices dessiner l'ambiance, couleurs, odeurs, " plaisir des yeux, la Gazelle.... " les sourires et encore des tajines... Miam..

Une dernière soirée Place Jemaa El Fna pour voir le soleil se coucher derrière les remparts et la koutoubia s'enflammer de jaune-orangé puis s'éteindre en violet, bleu de Prusse jusqu'à la nuit.


Voila c'est la fin du voyage. Un dernier sourire de ce charmant papy clôture notre aventure. Mais nous reviendrons du mardi 7 au mardi 14/10/2014 avec des élèves (entre 7 et 9) et nous pourrons faire partager notre enthousiasme pour ce beau pays.. Une visite d'Essaouira est également prévue, ouverture sur l'Atlantique pendant cette semaine d'octobre.

Alors à très vite....



Enregistrer un commentaire