usk

JE FAIS PARTIE DES URBAN SKETCHERS,! C'est quoi???

Urban Sketchers (USk) est une organisation à but non lucratif qui met en avant la valeur artistique, narrative et pédagogique du dessin « in situ », qui en fait la promotion et crée des liens entre croqueurs dans le monde entier, qu'ils soient chez eux ou en voyage.

Les sketchers français partagent leurs dessins sur ce blog et/ou sur le
groupe Flickr USK France. Vous pouvez contacter Urban Sketchers France en écrivant à cette adresse : urbansketchers.france@gmail.com. Visitez aussi le blog principal urban sketchers.org
.

Le Manifeste Urban Sketcher. 1.Nous dessinons in situ, en intérieur ou en extérieur et croquons sur le vif. 2. Nos dessins sont les témoins de notre quotidien et de nos voyages.3. Nos dessins représentent des archives de lieux et d'instants.4. Nous sommes fidèles aux scènes que nous voyons. 5. Nous utilisons tous types de techniques et apprécions la diversité de nos styles. 6. Nous nous soutenons, aidons, et encourageons les uns les autres et dessinons en groupe. 7. Nous partageons nos dessins en ligne. 8. Nous montrons le monde de dessin en dessin.

A partir de septembre 2015. vous pouvez retrouver mes carnets de voyages en dessin et en photos sur un nouveau blog de Blogspot . Pour l'instant un seul voyage, mais il va grossir très vite, car j'en ai "un paquet sous la botte!" A très vite.
http://carnetsdevoyagesdelavagabonde.blogspot.com











lundi 10 novembre 2014

Cinq (jours) à Sète

SETE, c'est toujours un enchantement de retourner dans cette petite ville du Sud.
Aussi fin novembre, quand mes amis m'invitent à me joindre à eux pour cinq jours de détente, je  dis "Banco".

J'ai déjà eu l'occasion de séjourner dans leur appartement face à la mer et ça me fait vibrer. Le soleil a bien astiqué ses rayons et on en profite pleinement.


Jeudi 30/10/14 : Avec Zoé, on est allées dessiner à la Pointe courte, célèbre petit village de pêcheurs où Brassens aimait à retrouver ses amis, des bons vivants, les Fallet et autres fêtards moins connus, tous des zazous, des "zoriginaux" qu'ils disent à Paris....

Des panneaux divers et variés  "Interdit aux chiants", "attention taureaux défense d'entrer" ou "ne pas encombrer" doux euphémisme,  "Fermé pour cause de fermeture" n'annoncent pas pompeusement la "demeure du chaos", non, ici on n'est pas snob, on veut juste rester entre nous et éviter les accents pointus et  "mort aux cons". D'ailleurs, les pointus ici, c'est les barques et seulement ça! Voyez un peu...

La guirlande de Noel côtoie la girafe , la poupée moche se pend à son cou, des peluches informes s'appuient sur des bouées, les fleurs en plastique et le vieux bateau se racontent leurs vies et cerise sur le gâteau,  le micro-ondes au bout du rouleau attend devant l'entrée..

On dessine la fameuse entrée de la cabane de bric et de Bronx!   Escaliers sans issue...

Les filets  pendus sur les poteaux au soleil forment une haie d'honneur entre les masures et les bateaux accostés. Autre morceau choisi surprise sur un mur "Il vaut mieux une sardine sur le grill qu'un thon qui nage" Bienvenue dans le monde de la Poésie de Lapointe ou la Pointe comme on le sent.

Le crépuscule soudain nous surprend dans notre élan. Depuis l'heure d'hiver on ne s'est pas encore habitués. Mais on reviendra à la Pointe Courte avant la fin du séjour, c'est promis.

Vendredi 31/10/2014 : On a décidé d'aller déguster les huîtres  moules, et crustacés du coin aux Halles, accompagnés d'un couple d'amis.




Ca me donne l'occasion de dessiner la scène et les acteurs, la belle Annie qui prend les commandes, pèse, vend, en un tournemain, traite toutes les commandes avant de les faire livrer à la table annoncée, suivie de près par le "p'tit blanc" du Café d'à côté. Efficace!
Je découvre les délicieux couteaux, cuits dans un petit beurre aillé persillé. Un pur bonheur..
Autre découverte les Bious, ça ressemble aux bulots et on n'en trouve qu'ici.

Juste un peu plus loin "Chez la Marseillaise ", je croque Josy, la patronne. Hier, elle a dit à Zoé "Non je ne vends pas les moules nettoyées, vous croyez qu'on a que ça à faire?" M'enfin!!!
Nous on se régale . Pots de blanc et  plateaux d'huîtres se succèdent.

On va prendre un petit café gourmand sur la place ombragée pour faire "descendre". Et comme c'est le premier  jour du Salon Nautique au Cap d'Agde, les hommes, passionnés de voilier proposent d'y aller. Va pour le Salon Nautique, on va bien trouver  à dessiner.

L'adorable coquille de noix rouge à la voile terre de sienne fait l'affaire. Notre "Gazelle des sables" semble fin prête pour emmener quelques bambins se faire "mouiller un peu."

Et puis,un élégant voilier de croisière accosté près de moi donne envie de croquer plus longuement. C'est du sérieux! Les amis visitent des intérieurs luxueux ou plus simples pendant que je termine. Tout le monde se régale en fait.

Samedi 01/11/2014 : Le groupe d'amis s'élargit un peu plus aujourd'hui pour passer la journée à l'étang de Thau. Arrivés à Bouzigues  pays des huîtres locales, on visite le Musée de l'étang de Thau où je me délecte à croquer quelques détails (pièges à poissons) et anecdotes sur l'élevage des huîtres et moules d'ici ,  Je recopie des noms de poissons inconnus "lesse,  muge dorée, mougne... Liza aurata..."  et dessine des hippocampes de toutes les couleurs.



On va manger à la Voile blanche : on se régale de moules frites arrosées d'un bon petit blanc.Elle est pas belle la vie?

Je croque le paysage aperçu par la fenêtre avec les fameux parcs à huîtres et moules au loin. La température est fraîche, les gens sont emmitouflés.

 On part direction Mèze pour visiter ce joli petit port.

En attendant que le reste du groupe nous rejoigne, vite un petit croquis noir et blanc de la Place avec l'Hôtel de ville au fond et le grand platane qui trône en son centre.
Isabelle me donne des pétales de roses jaunes tombées au sol, je les colle, ça illumine la scène.


Les hommes marchent (toujours) à grandes enjambées aussi, avec Zoé on se pose sur un banc, calmes devant le petit port où les barques chahutent gentiment avec les vagues, sous un ciel d'acier. Le soleil tente quelques percées.
L'aquarelle en direct, c'est bien et rapide quand on n'a pas le temps de faire plus. Je crois que tout est dit quand même.(écrire "barques"!)






Dimanche 02/11/2014 : On s'est promis de retourner à la pointe courte, c'est chose faite.

Avez Zoé, on se place en face d'un point de vue intéressant avec la masse des filets entassés et les 2 barques au premier plan.
Un hommes'approche de nous, et très vite, nous raconte sa vie. Georges Brel (rien à voir avec Jacques) vit ici, depuis plusieurs générations, pêcheur de père en fils et petits fils. Il a connu les belles heures de la Pointe Courte, les fêtes, le naturisme, les histoires sur l'ami Georges, la liberté des années 70 à 80. Maintenant, il fabrique des "éléments de décorations" avec des filets de pêche et ça marche bien.

Le plus important ici c'est le chariot. Faut en avoir!
Le soleil joue à cache cache avec les nuages, on dirait qu'il a envie de mettre sa polaire ! Qu'à cela ne tienne, nous on retourne en ville et attablées devant un café, je ne résiste pas à dessiner le thonier dans le canal, mon premier gros gros bateau.


Et le lendemain,  chronique de pluies annoncées,  on boucle les valises et on remonte à Lyon où la pluie nous chope dès Valence. Bingo. Mais quel beau week-end d'arrière saison. Merci les amis.

Moi je dis, "il faut ABSOLUMENT faire un stage carnet de voyage à Sète". 
Il y a tant à voir et à croquer....








Enregistrer un commentaire