usk

JE FAIS PARTIE DES URBAN SKETCHERS,! C'est quoi???

Urban Sketchers (USk) est une organisation à but non lucratif qui met en avant la valeur artistique, narrative et pédagogique du dessin « in situ », qui en fait la promotion et crée des liens entre croqueurs dans le monde entier, qu'ils soient chez eux ou en voyage.

Les sketchers français partagent leurs dessins sur ce blog et/ou sur le
groupe Flickr USK France. Vous pouvez contacter Urban Sketchers France en écrivant à cette adresse : urbansketchers.france@gmail.com. Visitez aussi le blog principal urban sketchers.org
.

Le Manifeste Urban Sketcher. 1.Nous dessinons in situ, en intérieur ou en extérieur et croquons sur le vif. 2. Nos dessins sont les témoins de notre quotidien et de nos voyages.3. Nos dessins représentent des archives de lieux et d'instants.4. Nous sommes fidèles aux scènes que nous voyons. 5. Nous utilisons tous types de techniques et apprécions la diversité de nos styles. 6. Nous nous soutenons, aidons, et encourageons les uns les autres et dessinons en groupe. 7. Nous partageons nos dessins en ligne. 8. Nous montrons le monde de dessin en dessin.

A partir de septembre 2015. vous pouvez retrouver mes carnets de voyages en dessin et en photos sur un nouveau blog de Blogspot . Pour l'instant un seul voyage, mais il va grossir très vite, car j'en ai "un paquet sous la botte!" A très vite.
http://carnetsdevoyagesdelavagabonde.blogspot.com











samedi 5 août 2017

Activités de l'été 2017 ! de Brioude à Montpellier

Pendant que le soleil surchauffe au zénith nos petits corps moites et apathiques, avec les copines croqueuses, on trouve toujours un prétexte pour  dessiner ensemble. On oublie la chaleur, le monde, et les dernières coups fourrés de Manu. Pour faire comme moi (oublier) je vous propose un petit panel de "croquages juillettistes"...

Rajkamur Shtabathy
Pour reprendre le fil, il y a eu d'abord la Biennale d'aquarelle à Brioude où nous sommes allées du 13 au 16/7/17. Toujours d'aussi beaux talents, mais un coup de cœur particulier pour un artiste indien du Tamil Nadu "Rajkumar Sthabathy " qui fait des portraits d'indiens criants de vérité et d'une lumière incroyable. On a assisté à une démo, vraiment  du beau travail. Je n'ai pas résisté, j'ai acheté le livre de ses portraits et je ne le regrette pas. Voyez plutôt.

Beaucoup plus modestement, nous avons dessiné dans la ville. Une moto jaune superbe dont le propriétaire m informe avec fierté qu'elle a le même âge que lui... et me laisse dessiner au lieu d'enfourcher ledit engin! sympa! La charmante fromagère Samantha dont je n'ai pas résisté (oui je vous le dit, je résiste à tout sauf à la tentation!) à goûter les fromages de brebis de l'Aveyron (Sainte Afrique). Ca déchire!



Samantha la belle fromagère

Brioude, notre place préférée.
 
Et puis on a enchainé aussi sec avec Montpellier du 18 au 23/7, en stage avec Emilie Dhauteville.  Belle surprise, cette découverte de la ville, pimentée par les idées foisonnantes d'Emilie et ses mises en pages originales,  le quartier de l'Ecusson et ses nombreuses placettes arborées rafraichies de fontaines, les terrasses, les ruelles et une véritable culture de la Brocante....

Rue de la fontaine


Etat d'âme, Kitsch. Au pays des Flamants roses.
Une journée au fameux Marché du Lez- Brocante avec expo photos de portraits Africains
Embrouillamini de brocanteur!
 La journée au Marché du Lez nous a ravies. Lieu ouvert récemment, murs peints à la Mexicaine, on peut acheter toute sortes de choses improbables, manger, et dessiner sans souci. Une belle expo photo de Portraits de Béninois couronnait le tout et on pu se livrer au portraits sans retenue. Quelle belle journée. Et la belle 2 CV camionnette est de mon avis.

Cathédrale St Pierre sous ciel bleu

On a aussi arraché quelques affiches de nuit ou pas.


Encore un lieu incroyable "Chic et Bohème" . Musique des années 50 , 60, Bourvil,  Fernandel, Maurice Chevalier, et on a fredonné pendant tout le reste du temps la fameuse chanson "Le petit bal perdu". On nous a laissé dessiner, il y avait même une petite terrasse arborée pour quelques tables et nous avons pris café et boissons fraiches pendant une bonne partie de l'après midi. Là, le stage était terminé et nous avions samedi et dimanche pour notre propre envie de croquer.


Place Canourgue revisitée sur carte de la ville, gouache blanche et Pentel

On a squatté aussi un lieu très sympa "La Gazette" ancien garage relooké en bar- restau, lieu de rencontre et d'échanges, conférences, bibliothèque, concerts. Et aussi le "Café de la Panacée" expo d'art Contemporain (là je dois dire que c'était hard) et café-resto dans une grande cour arborée très sympa en soirée. Samedi soir, dernière soirée avec concert Cubain à la Gazette et le lendemain nous avons dessiné au Jardin des plantes. 

 Ah oui, vous devez vous demander pourquoi il y a des petites touches de papier rose tendre. J'ai remarqué qu'à Montpellier, on voit la vie en FLAMANT ROSE, il y en avait partout alors j'ai détourné le dress code....

Allez un dernier petit clin d'œil pour la route, aux kiosques charmants, devant un ancien "Cinématographe Pathé". Qui n'aurait pas envie de revenir ici???



 Et maintenant, j'ai une centaine de livres à dédicacer, ça va être chaud!
 A bientôt pour la suite de mes aventures de l'été.
 

 
Enregistrer un commentaire