usk

JE FAIS PARTIE DES URBAN SKETCHERS,! C'est quoi???

Urban Sketchers (USk) est une organisation à but non lucratif qui met en avant la valeur artistique, narrative et pédagogique du dessin « in situ », qui en fait la promotion et crée des liens entre croqueurs dans le monde entier, qu'ils soient chez eux ou en voyage.

Les sketchers français partagent leurs dessins sur ce blog et/ou sur le
groupe Flickr USK France. Vous pouvez contacter Urban Sketchers France en écrivant à cette adresse : urbansketchers.france@gmail.com. Visitez aussi le blog principal urban sketchers.org
.

Le Manifeste Urban Sketcher. 1.Nous dessinons in situ, en intérieur ou en extérieur et croquons sur le vif. 2. Nos dessins sont les témoins de notre quotidien et de nos voyages.3. Nos dessins représentent des archives de lieux et d'instants.4. Nous sommes fidèles aux scènes que nous voyons. 5. Nous utilisons tous types de techniques et apprécions la diversité de nos styles. 6. Nous nous soutenons, aidons, et encourageons les uns les autres et dessinons en groupe. 7. Nous partageons nos dessins en ligne. 8. Nous montrons le monde de dessin en dessin.

A partir de septembre 2015. vous pouvez retrouver mes carnets de voyages en dessin et en photos sur un nouveau blog de Blogspot . Pour l'instant un seul voyage, mais il va grossir très vite, car j'en ai "un paquet sous la botte!" A très vite.
http://carnetsdevoyagesdelavagabonde.blogspot.com











vendredi 25 janvier 2013

Un week end CINEMA et quelques dessins

Festival Télérama, vous connaissez? une sélection de cinémas (3 à Lyon) et de films de l'année dernière, de bonne qualité sont proposés pendant une semaine au tarif unique de 3E la séance!

Le week end dernier, je me suis fait ma cure de Cinéma. C'était le Festival Télérama et en tant qu'abonnée fidèle au journal et cinéfile assidue, je n'imaginais pas de passer à côté.

Vendredi soir j'ai vu "Camille redouble" de (et avec) Mélanie Lowsky, un film très sympa, drôle et sensible, mais pourtant bien français. Une sorte de retour en adolescence suite à une cuite mémorable! Comme quoi, on est cap en France!

Samedi soir, j'ai cédé devant l'envie de voir "the master" de Paul Thomas Anderson, mais un peu déçue. Je suis sortie en me disant " mais au fond, où veut-il en venir??" c'est pas bon ça  comme réflexion. Et puis les films qui n'ont pas vraiment de fin, ça m'agace léger.

Dimanche j'ai vu le sublime TABOU, un film portugais de Manuel Gomes en noir et blanc, une belle histoire d'amour en Afrique coloniale dans les années 60 et une caméra parfaite. L'acteur masculin était d'une beauté stupéfiante. Un genre Johnny Deep mais plus ténébreux encore!

Allez, je vous fais craquer avec l'affiche de Tabou. (c'est vrai qu'il est beau, regardez moi ce profil de statue antique)



Lundi soir, j'ai bouclé la boucle avec "Moonrise sunshine" totalement décalé, super drôle 2ème degré et des personnages hallucinants, des "deschiens australiens" . Contente de mes choix et ravie d'avoir vu tout ça.  

Sinon, cette semaine a vu la naissance d'un nouveau petit carnet de vie, le précédent finit avec les masques : d'abord  une aquarelle de "quelque chose de bleu" 


et mon ciel (vu de la fenêtre de ma cuisin)e ce matin.


Enregistrer un commentaire